Travaillons ensemble pour prévenir le suicide

CHRONIQUE / Que ce soit un proche, un collègue, un ami ou encore une simple connaissance, on peut se sentir vraiment inadéquat et même paralysé devant la détresse de l’autre. Parler de suicide demeure pour plusieurs un défi; il est pourtant extrêmement important d’arriver à ouvrir la conversation afin de mettre des mots sur une souffrance et de trouver une façon de nommer les choses. Ce simple geste, soyez-en assurés, peut sauver une vie.

Il est impératif en matière de prévention du suicide de travailler ensemble afin de diminuer le taux de suicide et ultimement de l’enrayer. C’est en ouvrant la conversation dans chacun de nos milieux, dans nos familles, en entreprise et en s’assurant de faire connaître les ressources disponibles que nous allons prévenir des drames. Il est tout aussi important d’éduquer nos enfants et la population générale à demander de l’aide, c’est un changement de culture qui doit s’opérer maintenant. On ne peut plus vivre replié sur soi dans la peur de se montrer vulnérable. On ne doit plus avoir honte de nos souffrances. Notre santé mentale est importante, c’est notre moteur. Il est grand temps de nommer les choses, d’ouvrir la conversation sur nos difficultés à faire face à certains événements de nos vies. Nous ne sommes pas seuls. Des problèmes et des embûches, ça arrive à tout le monde. Des crises, des ruptures, des épreuves, tout ça nous fragilise, non pas parce que nous sommes faibles, mais bien parce que nous sommes des êtres d’émotions et que l’on doit, pour continuer à avancer, prendre le temps de vivre nos émotions et les comprendre. Nous avons besoin des autres, besoin de nous exprimer et besoin d’être entendus. La prévention du suicide, c’est un ensemble de moyens mis en œuvre pour empêcher l’apparition, l’aggravation ou l’extension de problématiques liées à la crise suicidaire. On doit se donner comme société le mandat d’agir en amont et on en a les capacités.

S’engager

Comme individu, on peut s’engager à prendre soin de soi et à demander de l’aide quand le besoin se fait sentir. On peut aussi inspirer les autres à faire de même. Comme organisation, on peut aussi s’engager à mettre en place des actions qui vont faire en sorte de faciliter la demande d’aide et instaurer des mécanismes pour faciliter la conversation en lien avec la santé mentale et la prévention du suicide.

Services d’aide

La ligne 1 866 APPELLE (1-866-277-3553) est un outil précieux. Elle rend l’intervention accessible en tout temps dans tout le territoire québécois. S’adressant aux personnes suicidaires et à leurs proches, aux personnes endeuillées par suicide, aux Sentinelles et aux intervenants, elle est l’une des grandes forces du réseau de la prévention du suicide au Québec.

Mieux comprendre la problématique

Il est important de mieux comprendre la problématique du suicide et de s’outiller afin de pouvoir ouvrir la conversation avec nos proches, notre entourage et savoir comment réagir lors d’une situation de crise, pour soi comme pour les autres. Dans nos milieux de travail ou comme individu, la formation « Sentinelle » est une belle façon de se former à reconnaître les signes de détresse et mieux réagir afin de diriger la personne vers les bonnes ressources.

Événements de sensibilisation

Ces événements de sensibilisation et de mobilisation sont des incontournables partout au Québec. Prenez part au mouvement par de petits gestes concrets dans votre milieu. Par exemple, acquérir et distribuer du matériel promotionnel, organiser un atelier thématique ou une activité grand public, faire un don ou entreprendre une levée de fonds, contribuer à éliminer les préjugés en regard du suicide et de la demande d’aide.

ENSEMBLE, on va changer les choses !

Annie Laviolette

Responsable de service de communication, prévention et qualité