Stéphane Bégin et sa conjointe en route.

Dans ma BMW, je t’emmènerai

CHRONIQUE ESTIVALE / Steeve Fiset chantait il y a plus de 40 ans : « Dans ma Camaro, je t’emmènerai sur tous les chemins d’été. »

Moi, je n’ai pas eu de Camaro, mais plutôt une BMW 318i 1992 décapotable. Durant huit ans, j’ai eu l’occasion d’emmener l’amour de ma vie, mes enfants, mes petits-enfants, des amis et même ma belle-mère, qui avait plus de 90 ans à l’époque, pour une balade.

Une belle journée d’été, surtout lorsqu’elle ensoleillée, ça permet de découvrir de magnifiques coins du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les cheveux au vent – bon, pour mes invités –, ça rend la randonnée encore plus agréable.

Et des beaux coins, il y en a. À commencer par le belvédère entre Desbiens et Chambord. Un arrêt permet d’admirer le majestueux lac Saint-Jean. Le point de vue est simplement magnifique.

Mais ce n’est pas le seul. Il y a d’autres endroits qui sont situés à proximité de la maison, comme le quai des bateaux de croisière à La Baie. S’y arrêter durant plusieurs minutes, pour ne pas dire quelques heures, permet de regarder un paysage admirable.

De La Baie, la route peut se poursuivre vers le Bas-Saguenay. De la route régionale, il vaut la peine de bifurquer à la hauteur de L’Anse-Saint-Jean, pour se diriger vers le pont couvert et le quai.

Tout en continuant, pourquoi ne pas se rendre à Tadoussac, descendre vers le magnifique hôtel se trouvant devant le fleuve Saint-Laurent, mettre les pieds dans le sable de la plage et dans l’eau, à la croisée du fleuve et de la rivière Saguenay.

Comme l’heure du dîner approche, il vaut vraiment la peine de casser la croûte à la cantine Le Connaisseur, à Tadoussac, de prendre le repas à ce petit camion installé au même endroit depuis de nombreuses années. Les frites y sont excellentes.

Sur le chemin du retour, quelques endroits valent aussi la peine de s’y attarder. Il y a naturellement Sainte-Rose-du-Nord et son quai, qui attirent de nombreux touristes. Une fois le véhicule garé, il faut prendre le temps de se rendre au belvédère pour jeter un oeil sur le fjord du Saguenay.

Avant de rentrer à la maison, l’un des autres merveilleux endroits pour avoir un autre point de vue du Saguenay, c’est au site de Cap Jaseux, à Saint-Fulgence.

Il faut prendre quelques minutes pour se promener sur le site. Le point de vue est à couper le souffle, rien de moins.

Tout ça en l’espace de quelques jours, et l’aventure ne vous coûtera pas une fortune.

En plus de prendre du plaisir, de prendre l’air et de se faire chauffer la couenne au soleil, il sera possible de faire plaisir à bien des proches.

J’attends déjà les prochaines journées ensoleillées, mais cette fois, c’est dans ma Volvo C702 004 que je t’emmènerai.