Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Ceci n’est pas une thérapie

Chronique

Ceci n’est pas une thérapie

CHRONIQUE / Y a quelque chose d’un peu fou dans notre collectif, - à moins que ce soit uniquement dans mon collectif à moi, mais ça m’étonnerait, il ne se passe rien de plus exceptionnel ici qu’ailleurs, - quelque chose d’un peu fou, donc, qui me pousse d’emblée à vous dire qu’on ne va pas se faire une thérapie, là, qu’on ne fera pas dans la psycho-pop ou la lévitation minute, qu’on ne va pas non plus se faire une recette du bonheur impossible à rater.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Une petite boulange de renouance

Chronique

Une petite boulange de renouance

CHRONIQUE / C’est pas vraiment une histoire de pain, mais je vais vous parler de pain un peu pas mal, donc si vous faites partie de ces gens qui n’en peuvent plus des photos et vidéos de pain et de gens qui font leur propre pain sur les réseaux sociaux depuis le début du confinement, je ne sais pas quoi dire, prenez une grande respiration ou fermez les yeux. Ou les deux.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
La vie normale

Actualités

La vie normale

Chronique / Je vais écrire un sacrilège : j’aimerais que le confinement se poursuive encore un moment, que l’on ne revienne pas « à la vie normale » trop rapidement.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
L’Autre

Chronique

L’Autre

CHRONIQUE / Salut! J’espère que tu vas bien, que ton moral tient le coup, que tu manques de rien, que tu fais attention à toi, aux tiens, que t’as trouvé tes façons de créer et d’occuper tes espaces, même s’ils sont tout petits, que tu laisses toujours un peu de place pour le vide aussi, juste au cas où tu te surprendrais à trouver quelque chose de nouveau que tu pourrais découvrir et aimer.
Ces lieux qu'on aime: de la bière, de la bouffe, mais surtout des gens

Ces lieux qu'on aime

Ces lieux qu'on aime: de la bière, de la bouffe, mais surtout des gens

Sonia Bolduc
Sonia Bolduc
La Tribune
CHRONIQUE / Un commerce, un coin de rue ou un parc méconnus, un endroit pour rencontrer ou relaxer : les villes regorgent de lieux qu’on aime, souvent loin des circuits plus traditionnels. Cet été, les chroniqueurs des six journaux de Groupe Capitales Médias vous amènent à la découverte de ces petits trésors, de Québec jusqu’en Outaouais, de la Mauricie à l’Estrie ou au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Rendez-vous chaque jeudi de l’été.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Le pissenlit 
par la racine et les fleurs

Éco-logique

Le pissenlit par la racine et les fleurs

CHRONIQUE / Après-midi tranquille, les genoux et les mains dans la terre, avec ma douce on prépare un petit coin de plus pour des fleurs sauvages au pourtour du potager, mélange de vivaces et de saisonnières qui devraient attirer, nourrir et réjouir les insectes et butineurs.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
L’habitude est dans le sac

Éco-logique

L’habitude est dans le sac

CHRONIQUE / Dans un coin de la cuisine, sous un vieux meuble récupéré sur le bord du chemin, traîne une tout aussi vieille chaudière de métal aux couleurs jaune et rouge de O. Gauthier Limitée, fabricant de cornets sucrés.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Des gants, des pinces et de l’action citoyenne

Éco-logique

Des gants, des pinces et de l’action citoyenne

CHRONIQUE / Je ne sais pas si vous avez déjà fait ça vous aussi, mais quand j’étais floune, avec des amis, on « faisait les fossés » pour ramasser les bouteilles de bière et de liqueur vides et aller les revendre au dépanneur. Si t’étais dans un bon spot pis que t’avais des bonnes bottes, tu pouvais quasiment te payer un bicycle neuf à la fin de la journée, un BMX dans tes rêves les plus fous.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Ami, lève ton verre!

Éco-logique

Ami, lève ton verre!

CHRONIQUE / Pas la meilleure semaine pour parler d’eau, me direz-vous, alors qu’un paquet de nos concitoyens en ont jusqu’au pompon, victimes une fois encore ou en grande première de ces crues printanières qui vont souvent mourir dans les inondations estivales ou automnales causées par des pluies torrentielles.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Se réparer les patentes et la bienveillance

Éco-logique

Se réparer les patentes et la bienveillance

CHRONIQUE / Ma mère, ma grand-mère et mes tantes, jouquées comme des poules de l’année, une guenille dans chaque main, des chansons sur le bout de la langue et de grands fous rires malgré la tâche. Y a des torchons qui se rincent dans la chaudière, des tapis et des rideaux qui se font battre à l’air frais, la moppe qui se fait aller, les vitres des fenêtres qui couinent sous les essuie-tout et le Windex.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Consigne et crème glacée

Éco-logique

Consigne et crème glacée

CHRONIQUE / J’aurais tendance à pencher pour le sundae au caramel, le smoothie sans banane ou plus probablement encore le yaourt glacé aux petits fruits. Mais peut-être préférez-vous le banana split, l’avalanche ou un autre de ces desserts où le soleil, la canicule et la crème glacée collante sur le menton frayent ensemble sur une terrasse bondée, au bord de l’eau ou d’un boulevard asphalté et très passant.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
La ronde du roundup

Éco-logique

La ronde du roundup

CHRONIQUE / C’est l’avantage des culs-de-sac dans le fin fond de la campagne, mettons que tu te dis « Ah, j’vais aller prendre une petite marche avec les ânes et les chèvres... », ben tu fais juste enfiler tes bottes à tuyau, tu passes le licou aux ânes pis tu descends dans le rang.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Pour le meilleur et pour le pire et pour les semis

Éco-logique

Pour le meilleur et pour le pire et pour les semis

CHRONIQUE / Je ne sais pas si vous avez réussi à vous faire fondre un petit carré de neige pour vous coller la face sur votre futur jardin un long moment, mais si je me fie à vos courriels de la dernière semaine, il n’y avait pas que Tire le coyote et moi qui rêvions de désherbage. Vous aussi.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
Toc de potager

Éco-logique

Toc de potager

CHRONIQUE / Je me suis longtemps targuée d’être pas pire saine d’esprit. Puis à un certain moment, c’est arrivé quelque part vers la fin de la trentaine, j’ai développé ce toc, rien de super envahissant, mais quand même, c’est vite devenu de l’ordre de l’incontrôlable, un peu comme quand un collègue commence une toune pis que dans ta tête t’es obligé de finir le couplet, même si tu sais pas les paroles.
Sonia Bolduc
La Tribune
Sonia Bolduc
De quoi s’emballer

Éco-Logique

De quoi s’emballer

CHRONIQUE / Vous l’avez sûrement vu, c’est un classique du début des années 90, (bon, j’y vais un peu fort avec le « classique », j’avoue) mais si ce n’est pas le cas, je vous invite à visionner Le secret est dans la sauce, version française de Fried Green Tomatoes.