Un choix d’avenir?

CHRONIQUE / Le végétarisme, voilà un sujet pour le moins inusité pour une chronique de fin d’année. En effet, alors que vous êtes probablement occupés à préparer vos tourtières et vos pâtés à la viande, est-ce bien approprié de vous parler d’un mode de vie qui consiste justement à ne plus consommer de viande? Mauvais « timing », diront certains. Ou serait-ce que je souhaite gâcher la sauce? Je vous assure que telle n’est pas mon intention, mais il me semble néanmoins qu’un peu de sensibilisation ne peut pas faire de tort. Et au pire, cela vous fera un beau sujet de conversation autour de votre dinde du jour de l’An!

La consommation de viande est profondément ancrée dans notre mode de vie et dans nos traditions, au point où il est difficile de la remettre en question et d’y renoncer sans causer une certaine commotion dans son entourage. Moi le premier, bien que j’aie choisi de ne plus consommer de viande, je vous mentirais si je vous disais que c’est toujours facile, surtout pendant le temps des Fêtes. Même que, pour être parfaitement honnête avec vous, il m’arrive encore d’en manger un peu lorsque mes hôtes m’en offrent. C’est une question de politesse, en quelque sorte. Mais aussi une façon d’acheter la paix. Ceci étant dit, je comprends très bien celles et ceux qui s’y refusent, et je salue leur intégrité.

Comme vous pouvez le constater, je ne suis donc pas ce qu’il conviendrait d’appeler un végétarien militant. Je ne mange pas de viande, mais je ne vais pas vous forcer à recracher la vôtre. Cela ne m’empêche cependant pas de penser que le végétarisme représente une sorte d’idéal dont nous devrions tous chercher à nous approcher. Ce faisant, si je parvenais à vous inciter à réduire ne serait-ce qu’un peu votre consommation de viande, ce serait déjà un pas dans la bonne direction.

Mais pour quelles raisons devriez-vous arrêter de manger de la viande? Pour répondre à cette question, j’ai pensé dresser la liste des arguments qui ont participé à me convaincre de devenir végétarien. J’espère qu’ils vous inspireront aussi.

Premièrement, le végétarisme est bon pour la santé. En effet, les bienfaits d’un régime végétarien sont maintenant reconnus, notamment en ce qui a trait à la réduction du risque de développer une maladie cardiovasculaire ou coronarienne. Quant à elle, la consommation de certains produits de viande est directement associée au cancer. Ne serait-ce que pour cette raison, le végétarisme apparaît comme un choix sensé.

Deuxièmement, le végétarisme est bon pour votre portefeuille. En dépit des perceptions, le végétarisme est bel et bien l’option la plus économique. Vous ne me croyez pas? La prochaine fois que vous irez à l’épicerie, comparez le prix d’un paquet de steak haché avec celui d’un bloc de tofu ou d’un sac de lentilles (ou de n’importe quelle autre légumineuse), vous verrez la différence.

Troisièmement, le végétarisme est bon pour l’environnement. C’est un fait, la demande sans cesse croissante pour la viande d’élevage a des conséquences écologiques, notamment parce que pour augmenter la productivité, les producteurs ont recours à des méthodes qui défient le bon sens environnemental. L’élevage intensif, par exemple, occasionne de nombreux problèmes environnementaux, comme la contamination des nappes phréatiques et la déforestation.

Quatrièmement, le végétarisme est bon pour les animaux. Nous n’aimons pas nous le faire rappeler, mais le fait est que la plupart des animaux d’élevage vivent et meurent dans des conditions misérables. Pourtant, nous aimons tous les animaux, et je suis convaincu que personne ne souhaite les faire souffrir. À ce problème, il n’y a pas 36 solutions et la plus efficace consiste à cesser de manger de la viande. Vous vivrez ainsi en cohérence avec vos valeurs.

Bref, pour toutes ces raisons, je suis convaincu que le végétarisme représente un choix d’avenir. Quant à celles et ceux qui se sentent toujours incapables de renoncer à leur T-bone, c’est normal. Mais avec de la pratique et de la persévérance, vous y parviendrez (j’en sais quelque chose!). Et en temps et lieu, lorsque vous voudrez ma recette de tourtière végétarienne, faites-moi signe!