Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
<em>Avatar</em>: la voie des émotions

Sébastien Lévesque

Avatar: la voie des émotions

CHRONIQUE / Avec cette chronique, je souhaite instaurer un nouveau format de textes basés sur des films, et plus particulièrement sur des répliques cultes ou marquantes de l’histoire du cinéma. Je ne vais évidemment pas m’adonner à des critiques de films, mais simplement utiliser ces répliques comme prétexte pour analyser les thématiques et les messages que tentent de véhiculer leurs auteurs.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
La maudite machine

Sébastien Lévesque

La maudite machine

CHRONIQUE / La nomination de Steven Guilbeault comme ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique est intéressante à plus d’un titre. En outre, cela soulève la question de savoir si, pour lutter efficacement contre les changements climatiques, il vaut mieux se tenir à l’écart du système ou l’intégrer? A priori, la réponse semble évidente. On se dit que c’est en intégrant le système qu’on sera mieux à même de le transformer. Et on se dit aussi qu’il y a quelque chose de « noble » à rejoindre la sphère décisionnelle plutôt que jouer les gérants d’estrade. Mais est-ce aussi simple ?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les lutins à l’usine

Sébastien Lévesque

Les lutins à l’usine

CHRONIQUE / Dernièrement, un rapport du Comité consultatif du travail et de la main-d’oeuvre révélait une hausse de presque 400 % des accidents de travail chez les enfants de 14 ans et moins. En réaction, le ministre du Travail, Jean Boulet, a annoncé son intention de déposer un projet de loi afin de mieux encadrer le travail des enfants. Bonne nouvelle, mais entre vous et moi, n’est-ce pas aberrant de devoir faire un projet de loi pour encadrer le travail des enfants au Québec… en 2022 ?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Esprit de Noël, es-tu là ?

Sébastien Lévesque

Esprit de Noël, es-tu là ?

CHRONIQUE / J’aime Noël. Que ce soit la musique de Noël, les décorations de Noël ou les films de Noël, je crois que j’aime tout de Noël. Enfin, presque tout, car il y a certaines choses que j’aime moins, à commencer par la frénésie qui entoure cette fête, et en particulier l’orgie de consommation qui en découle. C’est peut-être moi qui est naïf ou vieux jeu, mais il me semble que cela trahit le véritable esprit de Noël. En réalité, si j’aime Noël, force est de constater que je n’aime pas ce que cette fête est devenue.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les angles morts du débat sur la liberté d’expression

Sébastien Lévesque

Les angles morts du débat sur la liberté d’expression

CHRONIQUE / Depuis quelques années, au Québec et un peu partout dans les sociétés occidentales, la question de la liberté d’expression revient régulièrement hanter le débat public. Plusieurs polémiques, notamment celle entourant l’utilisation du « mot en N », divisent la population et les intellectuels. Tout le monde s’entend pour dire que la liberté d’expression est un droit fondamental, mais est-ce à dire qu’elle est absolue et illimitée ? Et surtout, où et comment tracer la ligne ?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Une révolution (trop) tranquille

Chroniques

Une révolution (trop) tranquille

CHRONIQUE / Dernièrement, les militants écologistes ont multiplié les coups d’éclat, allant même jusqu’à s’en prendre à des œuvres d’art comme Les Meules de Claude Monet, ou encore Les Tournesols de Vincent van Gogh. Évidemment, ces actions n’ont pas manqué de susciter de nombreuses réactions, généralement négatives, au point où il est permis de se demander si elles auront réellement permis aux militants d’atteindre leur objectif.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Apprivoiser la peur

Sébastien Lévesque

Apprivoiser la peur

CHRONIQUE / C’est l’Halloween, alors lundi soir, pour vous amuser, vous écouterez peut-être des films d’horreur. Et en sortant, vous tomberez peut-être nez à nez avec des créatures effrayantes telles que des vampires, des loups-garous ou des zombies. Tout cela n’est qu’un jeu, évidemment, mais la question se pose : pourquoi aimons-nous jouer à avoir peur ? La peur, nous le verrons, est une émotion complexe et fascinante, quoique souvent mal-aimée ou méconnue. On la décrit parfois comme une émotion « négative », mais est-ce bien le cas ?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Peut-on abolir la police ?

Sébastien Lévesque

Peut-on abolir la police ?

CHRONIQUE / Il y a quelques semaines, la publication d’un texte intitulé Abolir la police, comment ça marche ? a suscité une petite polémique au Collège de Maisonneuve, à Montréal. L’association étudiante persiste et signe, le texte a bel et bien sa place dans l’agenda 2022-2023. Il n’en fallait pas plus pour que certains chroniqueurs s’emparent de l’affaire, sur un ton offusqué. Selon Dominic Ricard, président de l’Association des policières et policiers du Québec, la publication de ce texte ne pouvait pas plus mal tomber, alors que « la population n’a jamais eu autant besoin de la présence policière ». Monsieur Ricard fait évidemment allusion à la vague de criminalité et de violence qui sévit actuellement dans la métropole.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Anatomie d’un tueur en série

Sébastien Lévesque

Anatomie d’un tueur en série

CHRONIQUE / Les tueurs en série ont la cote. Vous connaissez probablement tous Ted Bundy, Charles Manson et John Wayne Gacy. Ces individus, tout aussi fascinants qu’inquiétants, sont devenus de véritables icônes de la pop culture américaine. Pourquoi ? Pourquoi les tueurs en série exercent-ils une telle fascination sur nous ? Et ce n’est pas que dans la « vraie vie » que nous raffolons des histoires de tueurs en série. Au cinéma et dans les séries télé aussi, des personnages comme Norman Bates, Hannibal Lecter et Dexter Morgan sont devenus célèbres et, bizarrement, appréciés du public.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Calmer le jeu

Sébastien Lévesque

Calmer le jeu

CHRONIQUE / On a l’habitude de dire que la politique est un sport extrême. Ce n’est qu’une façon de parler, évidemment. Du moins, ce l’était, car la joute politique est véritablement en train de changer – et pas nécessairement pour le mieux. Depuis la présidence de Donald Trump et le « trumpisme » qui en découle, c’est une toute nouvelle manière de faire de la politique qui tend à se normaliser. Bien que ce soit moins marqué ici, le Québec et le Canada ne sont cependant pas épargnés par le phénomène. Je pense évidemment à des politiciens comme Éric Duhaime et Pierre Poilievre, dont le style tranche assez nettement avec la tradition.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Le nouveau cycle de la politique québécoise

Sébastien Lévesque

Le nouveau cycle de la politique québécoise

CHRONIQUE / Ça y est, la campagne électorale est officielle lancée. Bien que l’issue du scrutin laisse assez peu de place à l’imagination, il n’en demeure pas moins qu’on peut s’attendre à une campagne intéressante. Entre certaines luttes serrées et des dénouements dramatiques, nous ne sommes pas à l’abri de quelques surprises. Ce sera aussi une élection importante, en ce sens où elle pourrait marquer un tournant majeur de la politique québécoise. C’est ni plus ni moins un nouveau cycle politique qui se déploie actuellement sous nos yeux.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les Avengers du climat

Sébastien Lévesque

Les Avengers du climat

CHRONIQUE / Une chose qui ne manque jamais de faire rire mes étudiants, c’est ma tendance récurrente à me référer à des films et à des séries de superhéros pendant mes cours. C’est immanquable : peu importe le sujet abordé, je trouve presque toujours le moyen d’utiliser un exemple tiré de la culture populaire. C’est aussi ce que je fais parfois dans mes chroniques. Il faut dire que depuis longtemps, les mythes et les légendes ont servi aux auteurs et aux raconteurs à faire passer des idées complexes dans un « enrobage » simple et attrayant. C’est notamment le cas des fables de La Fontaine ou de l’allégorie de la caverne, dans laquelle Platon parvient à synthétiser de manière étonnamment claire et limpide certaines des idées les plus importantes de la philosophie antique.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Un homme d’influence

Sébastien Lévesque

Un homme d’influence

CHRONIQUE / Lors de la visite du pape François au Québec et au Canada, des voix se sont élevées afin de questionner la pertinence de ce voyage, et plus largement encore celle de la religion catholique. Personnellement, je me garderai bien de commenter la visite en elle-même, car il appartient selon moi aux Autochtones et à eux seuls de déterminer si elle était légitime et si elle s’est finalement avérée satisfaisante ou non. Pour ce qui est de la pertinence de la religion catholique, en revanche, j’ai quelques réflexions que j’aimerais partager avec vous.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les arbres qui cachent la forêt

Sébastien Lévesque

Les arbres qui cachent la forêt

CHRONIQUE / Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’aura pas perdu de temps ! Au lendemain d’une séance du conseil d’arrondissement de Chicoutimi particulièrement mouvementée, au cours de laquelle de nombreux citoyens s’étaient déplacés pour s’opposer à l’abattage d’arbres matures sur le site de l’ancienne Maison de la presse, le promoteur a semblé s’empresser de donner le feu vert afin que les arbres soient coupés au plus vite, espérant probablement couper court le débat sur le sujet. Les élus municipaux auront beau arguer que le promoteur a agi dans son bon droit et qu’il a respecté la réglementation en vigueur, la question n’est pas vraiment là.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les avortons

Sébastien Lévesque

Les avortons

CHRONIQUE / Avorton (nom masculin) : au sens péjoratif, se dit d’un être petit, chétif, mal conformé. C’est le mot qui m’est immédiatement venu en tête lorsque j’ai lu les propos du juge Poliquin dans l’affaire de l’ingénieur Simon Houle, reconnu coupable d’agression sexuelle sur une femme. Je sais, ce n’est pas très gentil, mais comme bien d’autres, ce jugement – et surtout l’argumentaire qui le sous-tend – m’a tellement mis hors de moi que je n’ai pas pu faire autrement. Et puis, quel autre mot pourrions-nous utiliser pour décrire un homme qui manque autant de jugement et qui minimise ainsi la violence faite aux femmes?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les nouveaux curés

Sébastien Lévesque

Les nouveaux curés

CHRONIQUE / « Nos jeunes aiment le luxe, ont de mauvaises manières, se moquent de l’autorité et n’ont aucun respect pour l’âge. À notre époque, les enfants sont des tyrans. » - Socrate
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Que vaut le nationalisme de François Legault?

Réservé à nos abonnés

Que vaut le nationalisme de François Legault?

CHRONIQUE / Le élections générales provinciales n’auront lieu qu’en octobre prochain, mais François Legault est de toute évidence déjà en campagne électorale. Et comme tout indique que son parti s’avance vers une victoire facile, il est désespérément à la recherche de nouveaux adversaires. Heureusement pour lui, le gouvernement de Justin Trudeau semble prêt à en découdre, faisant valoir son intention de participer aux contestations judiciaires des lois 21 et 96, et ce, jusqu’en Cour suprême s’il le faut. Il n’en fallait évidemment pas plus pour mettre le feu aux poudres.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Faut-il légiférer sur l’avortement?

Chroniques

Faut-il légiférer sur l’avortement?

CHRONIQUE / Alors que la Cour suprême des États-Unis s’apprête à renverser l’arrêt Roe c. Wade garantissant le droit à l’avortement, les classes politiques québécoise et canadienne s’interrogent. Si certains États américains en venaient à interdire ou à restreindre l’accès à l’avortement, la même chose pourrait-elle se produire ici? Pour sa part, Justin Trudeau n’a pas tardé à réagir en affirmant qu’il souhaitait légiférer, afin de protéger le droit à l’avortement au Canada. L’intention est noble, mais comment s’y prendre? Et est-ce réellement une bonne idée?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
E.T. à la rescousse des animaux

Sébastien Lévesque

E.T. à la rescousse des animaux

CHRONIQUE / Aujourd’hui, pour commencer, je vous propose une petite expérience de pensée. Imaginez que des extraterrestres, très avancés technologiquement, débarquent sur Terre demain matin afin d’exploiter les ressources naturelles de notre planète. Pire, ils vont user de leur supériorité afin de nous réduire en esclavage. Ils vont exploiter notre force de travail, d’une part, mais aussi consommer notre chair comme source de protéines. Pour le dire autrement et directement, ils vont faire de nous de vulgaires biens de consommation. Terrifiant, n’est-ce pas?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
S’amuser à mort

Sébastien Lévesque

S’amuser à mort

CHRONIQUE / Peut-être en avez-vous entendu parler, un nouveau rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été publié récemment. Selon les estimations des experts, il ne nous reste plus que trois ans pour agir afin de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5°C. Trois petites années pour sceller le sort de la planète. Si nous n’agissons pas maintenant, les conséquences pourraient s’avérer désastreuses. Mais ça, nous le savions déjà. Du moins, nous devrions le savoir puisque ça fait des années que les experts nous alertent.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Le système judiciaire est-il trop «mou»?

Sébastien Lévesque

Le système judiciaire est-il trop «mou»?

CHRONIQUE / Le sujet que je m’apprête à aborder est extrêmement délicat et risque de soulever les passions. C’est un sujet «émotif», si je puis dire. Et pour cause, lorsqu’il est question de justice pénale, il y a forcément des victimes qui sont concernées et il va de soi que ces dernières souhaitent obtenir justice ou réparation. Cela dit, rien de tout cela ne devrait nous empêcher de porter un regard critique sur notre système judiciaire, sur ses succès comme sur ses échecs.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Notre moralité bafouée

Sébastien Lévesque

Notre moralité bafouée

CHRONIQUE / Est-ce moi où il y a quelque chose de profondément absurde et cynique dans la réponse occidentale à l’agression russe en Ukraine? Je fais allusion aux tergiversations autour des sanctions économiques et diplomatiques imposées à la Russie. Évidemment, je comprends que la situation est compliquée et délicate. Je comprends qu’on ne peut pas simplement «foncer dans le tas» sans songer aux conséquences. Personne ne veut d’une Troisième Guerre mondiale et encore moins d’un conflit nucléaire.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Une guerre juste?

Sébastien Lévesque

Une guerre juste?

CHRONIQUE / Difficile de ne pas parler du conflit qui vient d’éclater en Ukraine. Cela dit, n’étant pas du tout un spécialiste des enjeux socio-économiques et politiques propres à cette région du monde, je ne vais pas me hasarder à tenter d’en expliquer les tenants et aboutissants. Ce que je peux faire, en revanche, c’est réfléchir de manière plus générale à la guerre, et plus particulièrement au concept de guerre juste.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les leçons de la pandémie

Sébastien Lévesque

Les leçons de la pandémie

CHRONIQUE / Alors même qu’il est permis d’espérer que la pandémie soit bientôt derrière nous une bonne fois pour toutes, il convient de réfléchir aux impacts que celle-ci a eus sur nous, et en particulier sur notre rapport à la nature. La question environnementale, en effet, a été quelque peu éclipsée par la COVID pendant près de deux ans, mais cela ne doit pas nous faire perdre de vue les immenses défis qui nous attendent au sortir de cette crise. Plus que jamais, l’urgence climatique se présente comme la grande problématique de notre temps. Mais saurons-nous y faire face? Et si la pandémie pouvait nous y aider?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Camionneurs, Ostrogoths et cie

Sébastien Lévesque

Camionneurs, Ostrogoths et cie

CHRONIQUE / Aujourd’hui, je vous propose une chronique en deux temps, mais sur des sujets somme toute très similaires. Je veux vous parler du convoi de camionneurs, mais juste avant j’aimerais glisser un mot ou deux sur Stéphanie Harriot, la propriétaire de la pâtisserie Vite des péchés, à Jonquière, qui a décidé de braver les consignes sanitaires en ouvrant sa salle à manger au public avant même que cela ne soit permis par le gouvernement. Que doit-on penser d’une telle démarche? Est-ce légitime de faire entendre son mécontentement en désobéissant ouvertement à la loi?
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Les emmerdeurs

Sébastien Lévesque

Les emmerdeurs

CHRONIQUE / Dernièrement, le président français Emmanuel Macron a suscité de vives réactions en affirmant qu’il souhaitait « emmerder » les non-vaccinés. À sa façon, même s’il ne le dit pas tout haut, on sent bien que François Legault pense ni plus ni moins la même chose et qu’il cherche divers moyens pour mener la vie dure à ceux-ci. Cela dit, la question se pose: dans toute cette histoire, les non-vaccinés sont-ils les emmerdeurs ou les emmerdés?
Juste la fin du monde [VIDÉO]

Chroniques

Juste la fin du monde [VIDÉO]

Sébastien Lévesque
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
CHRONIQUE / Comme plusieurs d’entre vous pendant le temps des Fêtes, j’ai écouté le film Don’t Look Up, sur Netflix. Je ne vous surprendrai probablement pas en disant qu’il s’agit d’une excellente satire sociale que je recommande à quiconque souhaite réfléchir sur l’état du monde. Plus précisément, il s’agit d’une allégorie de notre réponse collective face à la menace imminente que représente la crise climatique et, dans une moindre mesure, une critique de la gestion de la pandémie de COVID-19. Tout cela peut sembler un peu trop évident, mais je crois qu’il vaut néanmoins la peine que nous nous attardions davantage au contenu de ce film et à son message.
Sébastien Lévesque
Le Quotidien
Sébastien Lévesque
Le PLQ, un parti libéral?

Chroniques

Le PLQ, un parti libéral?

CHRONIQUE / La question peut sembler audacieuse, voire un brin irrévérencieuse, mais le Parti libéral du Québec (PLQ) est-il véritablement un parti libéral? Pour répondre à cette question, il faut évidemment tenir compte des positions du parti sur certains enjeux actuels, mais aussi ne pas hésiter à revenir aux sources de la pensée libérale. Au-delà de toute considération partisane, le «libéralisme classique» permet effectivement de saisir l’essence d’un engagement politique orienté vers le progrès et la justice sociale. Mais est-ce bien ce qu’incarne le PLQ dans l’imaginaire collectif québécois?