Plus de 6000 personnes ont participé à la construction de la centrale La Grande-1, mise en service en 1995.

Voyage obligatoire à la Baie-James

CHRONIQUE / Un ami me faisait part récemment à quel point il a apprécié sa visite des barrages hydroélectriques de la Baie-James, l’aménagement Robert-Bourassa et la centrale La Grande-1, au mois de septembre dernier. « Au lieu d’organiser un voyage à New York, les élèves du secondaire devraient organiser un voyage pour visiter les barrages de la Baie-James. C’est tellement impressionnant et c’est chez nous. Ça devrait même être un voyage obligatoire à faire dans son parcours scolaire », m’a-t-il dit.

« Un beau voyage au pays de la techno et de notre plus grande force à nous, les Québécois : l’ingéniosité, la créativité et la débrouillardise ! Tu reviens de ce voyage avec un sentiment de fierté », a-t-il partagé. Excellente idée, que je lui dis avant de confesser que je n’ai jamais visité ces installations. J’ai pourtant vu de nombreux reportages télés sur cet ambitieux projet, j’ai toujours été impressionné par ces barrages géants, mais je n’y ai jamais mis les pieds.

Voyage scolaire à la Baie-James

Un voyage scolaire à la Baie-James, voilà un beau projet pour la ministre du Tourisme, Caroline Proulx, qui a lancé le mois dernier le programme Explore Québec pour stimuler le tourisme et favoriser l’accès aux régions touristiques éloignées du Québec à un plus grand nombre de Québécois et de visiteurs du Canada et de l’international.

« Cette initiative permettra aux consommateurs de bénéficier de forfaits attrayants à tarifs réduits vers des régions touristiques éloignées des grands centres. Il s’agit d’un investissement de 9,5 M$ sur quatre ans », a indiqué madame Proulx lors de l’annonce.

Plus de 6000 personnes ont participé à la construction de la centrale La Grande-1, mise en service en 1995.

La ministre du Tourisme pourrait s’associer au ministre de l’Éducation, à Hydro-Québec et à Tourisme Baie-James pour souligner le 25e anniversaire de la centrale La Grande-1, mise en service en 1995, en offrant à tous les élèves de 5e secondaire la possibilité de visiter ce mégaprojet dont plus de 6000 personnes ont participé à la construction. Ça fait partie de l’histoire du Québec, et ça permettrait aux jeunes de découvrir le Nord-du-Québec et toute l’histoire de la Baie-James, du traité d’Utrecht à aujourd’hui.

Un pont entre les générations

Ces voyages de découvertes pourraient être organisés par les directions d’école en collaboration avec l’Association des Agences réceptives et forfaitistes du Québec (ARF-Québec) qui sont partenaires du programme Explore Québec. Il me semble que faire découvrir la Baie-James aux jeunes serait une façon très intéressante de montrer ce que les baby-boomers ont fait dans le passé, dans le contexte d’« Ok Boomer ». Le 25e anniversaire de La Grande-1 est une occasion inespérée d’ériger un pont entre les générations.

« Explore Québec a comme objectifs d’accroître le nombre de visiteurs dans les régions touristiques ciblées, d’augmenter les retombées touristiques et économiques, de prolonger la saison touristique et de créer, à long terme, des conditions favorables à la baisse des tarifs aériens à destination de ces régions. Avec la croissance de la demande, ce programme encouragera le développement touristique ainsi que la multiplication des partenariats entre les différents acteurs nationaux et régionaux. Ultimement, Explore Québec pavera la voie à plus de forfaitisation dans ces régions », fait valoir l’annonce du ministère du Tourisme.

Découvrir les régions

Le programme Explore Québec vise à encourager la création de forfaits pour les régions touristiques de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine, du Bas-Saint-Laurent, Abitibi-Témiscamingue, d’Eeyou Istchee/Baie-James, du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord (régions touristiques de Duplessis et de Manicouagan) et du Nunavik.

J’espère qu’il y aura aussi des incitatifs et des forfaits pour les voyageurs de ces régions qui désirent visiter une autre région. Les voyageurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean aimeraient sûrement profiter d’un forfait Explore Québec pour se rendre par exemple à Eeyou Istchee/Baie-James, au Nunavik où sur la Côte-Nord à partir de Bagotville.

J’ai bien l’intention de visiter les barrages l’an prochain, je trouve que c’est un grand manque à ma culture de n’avoir jamais mis les pieds dans ce qu’on appelle la plus grande réalisation technologique du Québec.