Une visibilité qui explose

CHRONIQUE / Le parc national du Fjord-du-Saguenay est passé de 88 000 jours/visites en 2014 à 155 000 jours/visites en 2018. L’achalandage a presque doublé en quatre ans, une heureuse augmentation pour le directeur du parc, Jérôme Gouron.

« L’aménagement de la via ferrata sur les parois rocheuses du secteur de Rivière-Éternité a généré un véritable attrait pour le parc. On accueille environ 5000 personnes par année pour cette activité, et les photos spectaculaires publiées sur les réseaux sociaux ont fait exploser notre visibilité. Les points de vue exceptionnels du fjord constituent une vitrine incomparable pour le parc, et ce, partout dans le monde », fait valoir Jérôme Gouron, que j’ai rencontré au Café Summum de La Baie.

Des visiteurs hors québec

« La visibilité internationale que nous procurent ces photos du fjord du Saguenay fait que le parc au complet est devenu un produit d’appel. Un tiers de nos visiteurs sont des utilisateurs hors Québec et de ce tiers, un quart proviennent d’Europe. Dans le réseau de la Sépaq, c’est le parc national du Fjord-du-Saguenay qui a le plus haut taux de clientèle hors Québec », fait valoir avec fierté Jérôme Gouron.

« Je suis originaire de la France, j’ai visité plusieurs parcs nationaux là-bas et je peux vous assurer que notre parc n’a rien à envier aux parcs d’Europe », assure-t-il.

« Les photos de couchers de soleil sur le fjord que les gens publient sur les réseaux sociaux sont hallucinantes. Le site de L’Anse-de-Tabatière à L’Anse-Saint-Jean est un des endroits les plus photographiés. Une route asphaltée mène à ce site et de nombreuses personnes qui n’ont pas le temps de faire de longues randonnées se pointent à cet endroit, le temps d’une photo et reprennent la route », relate le directeur.

« Il y a plus de 100 kilomètres de sentiers de randonnée sur les deux rives du Saguenay. Il y a de nombreux points d’entrée et de sortie de sorte que les visiteurs peuvent choisir de courtes randonnées et profiter des nombreux points de vue magnifiques sur des décors à couper le souffle », fait-il valoir.

« Le sentier de la statue du cap Trinité est le plus couru de toutes les randonnées possibles dans le parc. Le sentier Les Caps jusqu’au point de vue du Géant demeure le secret le mieux gardé du parc pour les randonneurs aguerris », explique le directeur.

Des bélugas et des pins géants

Le parc national du Fjord-du-Saguenay compte deux secteurs principaux d’attraction, soit Rivière-Éternité et la baie Sainte-Marguerite dans le secteur de Sacré-Coeur, sur la rive nord du Saguenay. Mais il y a des possibilités de courtes randonnées à partir des nombreux villages tout au long du parc.

« Le sentier de la baie Sainte-Marguerite, en plus d’offrir des randonnées le long des caps surplombants le fjord, propose aussi la possibilité d’observer des bélugas à partir de la rive sur des plateformes aménagées, un endroit merveilleux à découvrir, assure-t-il. Il y a aussi le sentier de la Pinède à Petit-Saguenay qui offre une vue imprenable sur l’anse Saint-Étienne en plus des grands pins blancs. »

« Le fjord en lui-même est une marque de commerce très forte. Le nom du parc a changé avec les années, passant de parc du Saguenay à parc national du Fjord-du-Saguenay. Juste le nom ‘‘fjord’’ est un attrait en lui-même », fait valoir Jérôme Gouron.

Mise à niveau

Évidemment, l’augmentation de l’achalandage impose de nouveaux défis pour les 60 employés du parc. « Au cours des prochaines années, nous allons procéder à une mise à niveau de nos infrastructures pour que nos équipements soient de calibre international. Que ce soit les trottoirs de bois, les escaliers, les tables à pique-nique, les refuges, les unités d’hébergement ou les installations sanitaires, nous allons multiplier les efforts pour que tout soit ‘‘sur la coche’’, comme on dit ici », expose le directeur du parc.

Pointe-Taillon, Monts-Valin et Fjord-du-Saguenay

Samedi, c’est la journée des parcs nationaux au Québec. Ces territoires exceptionnels ouvrent leurs portes gratuitement aux visiteurs pour découvrir ces lieux de prédilection des amateurs de plein air. Des activités sont offertes dans chacun des sites pour la journée porte ouverte.

La région compte trois parcs nationaux ; le parc national des Monts-Valin, le parc national du Fjord-du-Saguenay et le parc national de la Pointe-Taillon. « Le parc des Mont-Valin accueille 37 000 jours/visites par année, alors que celui de la Pointe-Taillon compte 78 000 jours/visites par été. Les visiteurs des Monts-Valin demeurent cependant plus longtemps dans le parc en raison de l’offre d’hébergement », explique François Guillot, directeur des deux autres parcs.

Les trois parcs combinés totalisent 270 000 jours/visites par année et génèrent 130 emplois. « L’automne est la saison de prédilection pour les visiteurs étrangers. En se promenant dans les parcs au cours des prochaines semaines, les visiteurs seront surpris d’entendre parler les amateurs de plein air avec leur accent de la France. Nos parcs nationaux sont vraiment prisés par les Européens », souligne François Guillot, en invitant la population à découvrir leurs territoires.