Photo 123RF

On vous aime, les vieux

Pendant que le Domaine La Florida de Saint-Ambroise se prépare à recevoir sa clientèle de snowbirds dans les prochaines semaines, qui devront rester deux semaines dans leur campeur motorisé, un ami m’a suggéré un beau petit message Facebook pour eux et les 70 et plus.

Sur un ton d’humour, deux ados à la bouille bien sympathique ont monté une vidéo qui s’adresse aux vieux. Dans ce contexte, le mot «vieux» est amical et respectueux. Le clip est en noir et blanc, ils sont assis sur un divan de cuir. Le plus jeune mène la conversation, l’autre commente et «gosse» un peu pendant leurs commentaires et ça va comme suit.

— On est là bien tranquille. On sort juste pour aller jouer dehors. On ne se rassemble pas. On écoute les consignes. Oui, on a des parents et on ne fait par le party. On vous écoute, M. Legault, on vous aime en passant. Vous nous dites quoi ne pas faire, vous, le gouvernement, les parents, les humoristes, même eux, ces grands sages qui sortent de l’école de l’humour.

— Nous on n’a même pu ça, l’école.

— Mais on écoute, on vous trouve même cool. Merci à Rachid Badouri.

— Arachide?

— Merci à Rachid Badouri.

— Arachide?

— Arrête, t’es gossant.

— Merci aux humoristes et aux personnages publics, on vous écoute, mais là on a décidé de faire quelque chose nous aussi.

— Ouais, on est capables nous aussi!

— On va jaser. On va jaser de ceux, disons, pour rester poli, qui ont un certain âge.

— Les vieux!

— C’est pas gentil, ça, on va parler à ceux d’expérience, ceux qui étaient avant nous, nos modèles, nos héros.

— Les vieux!

— On veut parler aux retraités, aux personnes âgées, aux baby-boomers.

— Baby-boomers, que c’est ça?

— Les baby-boomers, c’est ceux qui sont nés tous en même temps dans l’ancien temps; ça a fait boom, pis y sont tous apparus. Pis y sont une méchante gang, pis on dirait qui sont tous devenus sourds en même temps, ils n’écoutent pas.

— Ben là, c’est des vieux!

— On sort, mais pas loin. On ne se rassemble pas. On «Tic-tockise», on «Netflixise», on «Instagramise», on «Fortnitise», mais on reste chez nous.

— Restez chez vous!

— Faites donc ce qu’il dit le gossant: «chillez» à la maison, vous êtes à la retraite, prenez ça cool. Jouez au bingo en ligne. Fabriquez-vous un jeu de pétanque avec du riz pis des Ziploc, pis pour faire changement visez le bol de toilette, ça vous fera un jeu de poches.

— Cinq points pour le bol, dix points pour le réservoir.

— Jouez au flusherboy dans le salon.

- Au flusherboy? Que c’est ça?

- Ben oui, tu sais là, l’affaire plate dans tous les terrains de camping en Floride.

- Ah, le shuffleboard .

- C’est ça que j’ai dit, faites-vous en un dans le salon; prenez des assiettes pis deux balais, ce n’est pas bien bien compliqué à faire. Faites de la couture, du macramé, du tricot; sinon, les grands-parents, faites des affaires que vous aimiez dans le temps. Grand-papa, demande une pipe à grand-maman!

— Une pipe?

— Ben oui, capote pas, il ira la fumer dehors sur le balcon sa pipe. Si tout le monde se tient loin, la fumée secondaire, on s’en fout; pis il se bercerait tranquille comme dans le bon vieux temps.

— Le bon vieux temps…

— Ouais, le bon vieux temps, on en a-tu entendu des histoires du bon vieux temps? Mais là, les gens âgés…

— Les vieux

— On n’est pas dans le bon vieux temps, on est dans le présent avec un méchant problème de virus; pis si t’écoutes pas, les problèmes vont durer longtemps.

— Ouais, très longtemps.

— Écoutez-nous donc pis arrêtez d’aller acheter deux bananes à l’épicerie. On va vous aider, on n’a rien à faire, on va y aller à l’épicerie pour vous.

— Les écoles sont fermées pour protéger les vieux.

— Ouais, pour protéger les aînés; y a plein d’autres moyens, ce que l’on veut c’est que les personnes vulnérables et les personnes d’un certain âge…

— Les vieux.

— Que vous restiez chez vous.

— Ouais, restez donc chez vous!

— Nous, on ne sera pas beaucoup malade avec ce virus, mais c’est pour vous qu’on fait tout ça. On vous aime, pis on ne veut pas vous perdre.

— On vous aime… Les vieux.