Sylvain Perron lance son septième livre de recettes, Mangez et buvez-en tous, un collectif de près d’une soixantaine de recettes utilisant des bières produites par des microbrasseurs canadiens.

Mangez et buvez-en tous

CHRONIQUE / Mangez et buvez-en tous, c’est le titre du dernier livre de recette du Saguenéen Sylvain Perron, mais notre vieux fond judéo-chrétien ne peut nous empêcher, en lisant cette phrase, de voir le curé de la paroisse derrière l’autel en portant l’hostie vers le ciel.

« La nuit même où il fut livré, il prit le pain, en te rendant grâce il le bénit, il le rompit et le donna à ses disciples, en disant : “Prenez, et mangez-en tous : ceci est mon corps livré pour vous”. »

« De même, à la fin du repas, il prit la coupe, en te rendant grâce, il la bénit, et la donna à ses disciples, en disant : “Prenez, et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Vous ferez cela, en mémoire de moi”. »

J’ai trouvé la citation sur internet, mais je m’en rappelais presque exactement de mémoire et je suis à peu près certain que vous auriez pu, pour les 55 ans et plus, le dire de mémoire aussi. « Le titre de ce livre est une invitation à la gourmandise. J’ai été enfant de chœur pendant deux ans à l’église Sacré-Cœur, au Bassin, à Chicoutimi, et tous les matins je servais à la messe de sept heures. Alors je me rappelle très exactement de tout ce que le curé disait pendant la cérémonie. C’est donc un petit clin d’œil à mes jeunes années », explique Sylvain Perron, qui a lancé son septième livre de recettes, le mercredi 27 novembre, au Bistro Café Summum à Chicoutimi.

Un collectif de 60 recettes

Mangez et buvez-en tous, publié aux éditions Klorofil, est un collectif de 60 chefs de microbrasseries du Canada qui proposent des recettes originales faites à partir de leurs bières respectives. « Il y a des recettes extraordinaires et ça provient de partout au pays. J’ai lancé l’invitation aux microbrasseries par internet et j’ai travaillé avec ceux qui ont répondu présents. C’est beaucoup de travail, j’ai consacré 20 mois pour réaliser ce livre. J’ai communiqué avec chacun des chefs pour refaire un travail d’écriture qui s’harmonisait à chaque page du livre », fait valoir l’auteur, lui-même un passionné de cuisine.

« J’ai cuisiné une vingtaine de ces recettes pour réaliser les photos alors que Roxanne Deslauriers en a réalisé une quarantaine. La sauce rosée à la IPA, de la brasserie artisanale Lagabière de Saint-Jean sur le Richelieu et le donair de bison de NWT Brewing Co. à Yellowknife, font partie de mes coups de cœur », confie Sylvain Perron.

« C’est avant tout un livre d’inspiration. La recette au bison peut très bien être faite avec un autre gibier comme l’orignal ou le chevreuil. Les recettes peuvent être modifiées au goût du chef et adaptées à ce que vous cuisinez habituellement. Il y a des sauces à burger qui peuvent être servies avec différentes viandes », dit-il.

Chaque recette est mise en page avec une grande clarté accompagnée d’une photo et d’une petite explication du chef au sujet de l’histoire de la recette. On y trouve aussi quelques citations inspirantes du genre « Tant qu’il y a à boire, il y a de l’espoir », ou « Le meilleur vice étant la gourmandise, aussi bien déguster la vie à pleine dent ».

Beaucoup de travail

Les recettes de moules à la bière me semblent beaucoup plus appétissantes que la traditionnelle recette de moules poulettes avec du vin blanc. La recette de morue joufflue en tempura de la Microbrasserie Archibald a tout pour inspirer le cuisinier que vous êtes, tout comme les différentes recettes de burger.

« C’est mon dernier livre de ce genre, ça demande beaucoup de travail et c’est difficile de trouver la recette de l’équilibre financier dans ce genre de projet. En 2015, j’avais fait un livre semblable avec les microbrasseries du Québec et j’avais pris un engagement d’en faire un pour les microbrasseries du pays. C’est la passion pour la cuisine qui me guide dans un tel projet. Pour ma part je cuisine de cinq à sept repas par semaine et je ne fais jamais la même recette. Je me laisse inspirer et j’y mets ma touche personnelle », fait savoir celui qui a entre autres publié Les trésors cachés du Saguenay–Lac-Saint-Jean et À table avec les microbrasseries du Québec.

« La réception est très intéressante de la part du public, présentement. Il y avait 70 personnes, la semaine dernière, pour le lancement au Bistro Café Summum à Chicoutimi. Je ferais d’autres lancements à Saint-Jean-sur le richelieu avec Lagabière, au Saint-Jérôme à Monréal et au Brasseur du temps à Gatineau, mais la sortie en librairie est prévue pour le 4 décembre », précise-t-il.

« Comme ça se passe à la grandeur du pays, j’ai fait une édition en anglais qui s’intitule Beer, Food and Friends – Beer-based recipes from microbreweries. C’est une première pour les microbrasseries canadiennes. J’ai hâte de voir comment sera accueilli le livre dans les autres provinces », dit-il.