Marie-Noëlle Claveau et Sébastien Sévard de la formation Blueberry Grass Band ont passé l’été sur la scène du Pavillon du Canada à Epcot Center à Orlando en Floride. Le groupe était au dôme du Festival jazz et blues mardi soir.

Le secret bien gardé du festival

CHRONIQUE / La formation régionale Blueberry Grass Band pourrait se révéler être le secret bien gardé du Festival jazz et blues de Saguenay. La formation de cinq musiciens et de la chanteuse Marie-Noëlle Claveau a passé l’été à faire vibrer la scène du Pavillon du Canada à Epcot Center à Orlando en Floride. Après avoir fait swinger les touristes du parc thématique de Walt Disney, le groupe tente une percée dans sa région.

« Ça faisait un bout de temps que je voulais rendre hommage à la chanson québécoise et à la chanson canadienne dans un style différent, en bluegrass. J’avais déjà Marie-Noël à mes côtés et je voulais regrouper des bons jazzmen », relate le leader du groupe Sébastien Savard, que j’ai rencontré en compagnie de sa conjointe et partenaire de scène quelques heures avant leur spectacle dans le Dôme du festival sur la rue Racine.

« Dès la naissance du projet, en 2017, notre agent Michel Gratton nous a demandé de préparer un démo afin de présenter notre candidature pour animer la scène musicale du Pavillon du Canada à Epcot Center. Nous avions un peu de matériel et nous avons réalisé une vidéo avec quelques chansons. Ça leur a plu et on a signé un contrat pour l’été 2018 », raconte Marie-Noëlle Claveau. Le groupe y retournera à l’automne 2019 et il s’agit de la deuxième plus grosse scène du site.

Grands classiques parfumés au Blueberry

« Nous reprenons des grands classiques québécois et canadien à la sauce bluegrass, un mélange de country, de folk, de jazz et de blues très rythmé. C’est très festif comme spectacle. On chante du Beau dommage, les Colocs, du Plume, du Mario Pelchat, du Céline Dion, du Diane Dufresne, du Robert Charlebois, tout ça parfumé à notre style musical », dépeint Sébastien Savard qui arborait fièrement sa veste à carreaux. « Je porte mon costume d’Epcot, ça reste quand même très cliché, quand nous sommes sur scène », dit-il.

La formation Blueberry Grass Band a passé l’été sur la scène du Pavillon du Canada à Epcot Center à Orlando en Floride. Le groupe était au Dôme du Festival jazz et blues mardi soir.

« Nous avons présenté 55 spectacles durant l’été pour une clientèle touristique internationale. Nous vivions tous les six dans une grande maison à Orlando et ce séjour nous a vraiment consolidés comme groupe. Nous avons enregistré nos prestations, nous les avons visionnées et il y a eu une nette progression. Nous nous sommes trouvés comme musiciens et artistes et une belle chimie a émané », fait valoir celui qui a intégré l’art du cirque dans leur prestation.

« Je suis un circassien », revendique fièrement Sébastien Savard. « J’ai travaillé 15 ans pour le Cirque du Soleil, alors je prends plaisir à faire tenir la contrebasse en équilibre sur mon menton tout en jouant du violon », dit-il.

Toujours dans le tapis

« Il a fait chaud tout l’été à Epcot et notre style musical nous a mis à l’épreuve. Nous sommes toujours dans le tapis, on ne fait pas de ballade, ça sonne solide durant tout le spectacle », assure la chanteuse Marie-Noëlle Claveau, qui a adoré son expérience à Epcot.

« Quand nous sommes revenus dans la région, nous avons joué à l’Agora de La Baie et on avait hâte de voir la réaction du public de la région. C’était extraordinaire, nous avons vu la surprise sur le visage des gens qui chantaient avec nous. C’est un spectacle festif et ça rejoint les gens d’ici », a conclut la toujours souriante Marie-Noëlle Claveau.

Outre Sébastien Savard et Marie-Noëlle Claveau, le Blueberry Grass Band est composé du guitariste Pascal Beaulieu, de David Simard à la batterie, de Benoît Girard au banjo et de Charles Gagnon-Gilbert à la contrebasse.

C’est drôle, mais si je m’appelais les Grandes Veillées ou que j’étais responsable du spectacle de la Saint-Jean-Baptiste il me semble que je les signerais pour cet été, c’est un genre de musique qui déménage comme on les aime dans la région.