Les employés de Voltam s’impliquent dans la gestion de l’entreprise; chacun veut faire la différence.

La différence à la manière de Voltam

CHRONIQUE / J’ai fait la connaissance de Gaétan Tremblay, autour d’un feu à Chambord, sur le bord du lac Saint-Jean. Autour d’un feu par une chaude soirée d’été, il se discute de beaucoup de sujets avec une franche camaraderie et l’actualité n’y échappe pas.

Ce soir-là, la pénurie de main-d’oeuvre s’est invitée dans la conversation et le directeur général de l’entreprise Voltam, Gaétan Tremblay, m’a fait savoir que son entreprise de 70 employés spécialisée dans la fabrication d’appareillage électrique n’était pas affectée par ce phénomène. « Si ça t’intéresse, je vais te relancer cet automne et je vais t’inviter à venir voir les efforts qu’on fait pour garder notre personnel et intéresser les travailleurs à se joindre à notre équipe », m’avait-il dit alors que je sirotais un verre de vin en pleine période des vacances estivales.

Chose promise, chose due. Je me suis présenté en début de semaine dans le parc industriel de Jonquière, sur la rue des Transports, pour faire une incursion dans le monde industriel et découvrir une entreprise qui se distingue partout au pays.

Faire la différence

« Les gens sont ici pour faire la différence. On gère de l’énergie humaine, on gère l’énergie des gens, on crée des ambiances de travail. Pour nous, l’enthousiasme et la créativité sont des valeurs importantes. Que ce soit au comité de direction, chez les représentants, en ressources humaines, en santé et sécurité, en environnement, aux achats et même en rédigeant des soumissions, chaque personne est là pour faire la différence », m’explique Gaétan Tremblay, dans un petit salon de réception aménagé près du hall d’entrée de l’entreprise.

« Nous sommes tous à l’écoute de chacun et chaque employé constitue la force de notre groupe. Nous avons neuf comités où les employés se rencontrent pour discuter et faire la différence. Leurs opinions, leurs idées et leur leadership font grandir l’entreprise », fait valoir le directeur général.

Il cite en exemple le jour où les employés ont décidé de former un comité pour accueillir les nouveaux employés. « Ils m’ont dit qu’ils avaient été mal accueillis quand ils ont été embauchés et ils ont voulu faire la différence avec un meilleur accueil. C’est moi qui accueillais les nouveaux employés avant », dit-il en riant.

« Maintenant, ils accompagnent les nouveaux travailleurs et font grandir l’entreprise avec leur leadership. Leur implication est étonnante, car 60 % des employés siègent sur un comité pour faire avancer leurs valeurs », explique Gaétan Tremblay.

Des espaces et des ambiances

C’est en visitant les locaux de l’entreprise que le slogan « Faire la différence » prend tout son sens. Il y a des espaces communs aménagés selon différentes ambiances. Il y a un espace chalet avec un foyer et une peau d’ours ; il y a un espace bibliothèque où le silence est de mise ; il y a un espace salon avec des sofas ; la salle à manger est aménagée avec différentes ambiances ; il y a des banquettes comme au Tim Hortons ; le café est gratuit ; il y a des machines à latte dans plusieurs pièces ; les réfrigérateurs sont remplis de fruits et de légumes gratuits pour les employés, qui peuvent se faire des smoothies à tout moment de la journée. On se croirait chez Google.

« Les employés ont des ordinateurs portables et il peuvent travailler n’importe où, selon s’ils doivent travailler en équipe ou s’ils ont besoin de concentration. Sois la différence, fais la différence, c’est plus qu’un slogan, c’est une manière de vie ici », soutient le directeur général de Voltam.

Ils ont même mis sur pied le programme des sourires, qui encourage les employés à réaliser leur rêve, leur passion et à atteindre leurs objectifs personnels.

« Que ce soit de se construire un chalet, de courir un marathon, d’escalader une montagne, de s’entraîner sur l’heure du midi, de faire un voyage ou peu importe, on encourage les employés à se réaliser et on leur en donne le moyen quand c’est possible. On leur demande d’accrocher une photo de leur réussite dans la salle à manger. La reconnaissance fait partie de nos valeurs et on prend soin des gens », fait ressortir Gaétan Tremblay, précisant toutefois qu’il a fallu plusieurs années pour installer ce modèle.

Fiers de ce qu’ils font

« Quand on passe des gens en entrevue, où lors de visites industrielles d’élèves de différentes écoles, on entend souvent la phrase : ‘‘C’est ici que je veux travailler.’’ Quand on affiche un poste pour combler un emploi, ça se règle en une semaine », confie le gestionnaire.

« Pour nous, c’est important d’aller chercher le meilleur de chacun pour finalement livrer des produits de qualité qui font la différence pour les clients. Ça rend nos employés fiers de ce qu’ils font, fiers de ce qu’ils sont », conclut-il.