Le Quotidien
Roger Blackburn
Le Quotidien
Roger Blackburn
L’archéologue de l’UQAC, Érik Langevin, qu’on aperçoit ici sur un site archéologique de Mashteuiatsh, participe à un projet de recherche avec son collègue Paul Bédard, du département des sciences de la Terre, pour élaborer un procédé permettant de dater les peintures rupestres.
L’archéologue de l’UQAC, Érik Langevin, qu’on aperçoit ici sur un site archéologique de Mashteuiatsh, participe à un projet de recherche avec son collègue Paul Bédard, du département des sciences de la Terre, pour élaborer un procédé permettant de dater les peintures rupestres.

Datation des peintures rupestres

CHRONIQUE / Deux chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), un géochimiste, Paul Bédard, et un archéologue, Érik Langevin, se lancent dans un projet de recherche pour dater l’art rupestre, un problème qui turlupine les archéologues depuis toujours.