André Girard

Baieriverain et spécialiste du whisky

Le scotch est à la mode, même chez les jeunes adultes. Ils se rassemblent le soir autour de quelques bonnes bouteilles et dégustent à coups de demi-once (15 ml) en humant et en laissant filer sur la langue. Ensuite ils discutent, parlent et rêvent de voyages en Écosse pour visiter les distilleries.
Les adultes aussi s'y adonnent et participent à des dégustations de scotch organisées par la Société des alcools du Québec (SAQ) ou des représentants. Les bars en offrent une plus grande variété et, ici même à Saguenay, au Bar à Pitons, on organise des soirées jazz et scotch, le jeudi, pour un accord musique-alcool. Déguster du scotch est à la mode par les temps qui courent.
C'est d'ailleurs sous la présidence d'honneur du préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard, que se tiendra la première édition de la « Dégustation Scotch, whisky et bouchées », le 20 mai, au Site de la Nouvelle-France, un événement au profit de l'école Saint-Félix. Le conférencier pour l'occasion sera André Girard, un gars originaire de La Baie qui est reconnu comme étant le premier expert en whisky au Québec. Ses conférences sur le whisky rejoignent d'ailleurs des milliers de personnes chaque année.
Un véritable passionné
« Pour moi, c'est une passion. Tout a commencé par un voyage en Écosse il y a 15 ans. À cette époque, au Québec, le whisky n'était pas très à la mode. J'ai vu s'accroître l'engouement, au cours des dernières années, surtout chez les jeunes. Je dirais même que le public cible est dans la trentaine », fait remarquer André Girard.
Le Baieriverain est, depuis six ans, le seul juge québécois des Canadian Whiskies Awards. Il juge également pour la Sélection mondiale des Spiritueux du Canada depuis 2013 en plus de donner des conférences sur le sujet. « C'est vraiment à la mode, c'est un peu comme la passion des jeunes pour les bières de microbrasseries, ils s'intéressent à la fabrication et au goût », explique celui qui a cofondé en 2008 le Club de Scotch Whisky de Québec, le premier et le plus grand club dédié au whisky dans la province. Le portail Web du club, www.quebecwhisky.com, est d'ailleurs LA référence francophone du whisky, avec plus de 600 000 visiteurs par année, peut-on lire sur le site.
« Si on compare cela au milieu du vin, je dirais que le whisky est moins chauvin. C'est très fraternel comme concept. Il y a une belle confrérie qu'on retrouve quand on visite les distilleries en Écosse ou aux États-Unis », dit-il.
André Girard est un véritable passionné, il suffit de lui poser une question et il part comme un conférencier en pleine entrevue.
L'expérience avant le goût
Qu'est-ce que vous goûtez quand vous dégustez un whisky, qu'est-ce qui se passe dans votre bouche ? « On évalue l'expérience, on n'évalue pas les goûts personnels. Il y a des whiskys qui ne sont pas dans notre palette aromatique, mais ça ne veut pas dire qu'ils ne sont pas bons. On évalue un whisky comme un livre. On part de la couverture, de la présentation. Est-ce que ça sent bon, est-ce que la couleur est belle, est-ce que l'expérience en bouche est agréable, est-ce que la texture et la rétro-olfaction nous satisfont ? Si l'histoire nous surprend et si ça nous plaît, tant mieux, mais c'est comme dans un film, des fois tous les acteurs sont là, mais le scénario ne nous touche pas. Ça peut arriver, alors on évalue l'expérience globale », raconte le spécialiste.
« On revient aux plaisirs de ce qui se partage avec les amis comme le vin, les fromages et la bière, et le whisky fait partie des plaisirs qu'on partage entre amis. L'alcool délie les langues, ça rend la communication plus facile, alors il y a une notion de partage et de communication dans la dégustation de scotch et l'engouement pour ce produit fait partie de cette tendance à avoir du plaisir entre amis », dit-il.
Je me devais de lui poser la question : quelle est la différence entre un scotch et un whisky ? « Un scotch est un whisky qui est produit en Écosse, qui est distillé, vieilli et embouteillé en Écosse. Le scotch est un whisky, mais tous les whiskys ne sont pas des scotchs. Le scotch est une appellation contrôlée en Écosse. Je pourrais résumer ça ainsi même si c'est plus nuancé en réalité », explique le spécialiste.
C'est une boisson qui raconte beaucoup d'histoires, ça fait partie des dégustations et des conférences que prononce André Girard.