Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Annie-Soleil Proteau a confié le sentiment de culpabilité qui l'habitait depuis le décès de sa grand-mère. «J'ai l'impression que j'ai lâché sa main.»
Annie-Soleil Proteau a confié le sentiment de culpabilité qui l'habitait depuis le décès de sa grand-mère. «J'ai l'impression que j'ai lâché sa main.»

TLMEP: l'année où tout est arrivé

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / «Il est hors de question que notre émission qui défend les victimes depuis 17 ans garde dans ses rangs un individu accusé de tels gestes, et si ça s'avère fondé, ça me dégoûte profondément.»

«En termes plus polis ce soir, je suis en gros tabarnak.»

C'est en ces mots que Guy A. Lepage a ouvert la dernière de la saison de Tout le monde en parle dimanche, «une année où tout est arrivé».

Deux jours à peine après avoir appris l'arrestation du producteur Luc Wiseman pour agression sexuelle sur une mineure, production de pornographie juvénile et voies de fait, il a eu de bons mots pour la jeune victime, «qui mérite tout notre amour et toute notre compassion», mais aussi pour les employés d'Avanti.

«Je déplore le fait que sur Facebook, le Journal de Montréal ait choisi de mettre ma photo au lieu de celle de Wiseman, faisant croire que ce pouvait être moi qui étais accusé d'être un agresseur sexuel», a-t-il aussi mentionné au passage.

Dernière à s'asseoir dans le siège de «folle» du roi, Virginie Fortin a su tout de suite détendre l'atmosphère avec cette phrase savoureuse: «Je pense que y'a pas personne qui devrait se sentir en sécurité sur les plateaux, tant et aussi longtemps que France Beaudoin produira pas toute la télé au Québec!»

On ne sait pour l'instant qui prendra ce siège en septembre, mais la rotation de «fous du roi» a donné plusieurs belles surprises, dont celle de Virginie Fortin, drôle et à propos dimanche soir. Deux personnes méritent une étoile du match pour la dernière: Clémentine et Annie-Soleil Proteau.

D'abord, bouleversant témoignage que celui de Clémentine, 21 ans, et de sa première confidente, l'animatrice Marie-Ève Tremblay, dans le balado Pire idée de ma vie: sugar baby. L'euphorie vécue au début en s'inscrivant à SeekingArrangement s'est vite transformée en cauchemar: le site web qui met en relation des hommes plus vieux et très riches avec des belles et jeunes filles a amené Clémentine à rencontrer un homme qui l'a violée.

La jeune femme n'avait pourtant pas manqué d'amour dans sa vie, mais un épisode de détresse l'a menée vers ce site. «Je croyais encore en la bienveillance sur ce site-là, mais j'ai découvert que non», dit-elle. C'est en pensant à son chien qu'elle a renoncé au suicide. On a d'ailleurs entendu un extrait poignant où elle raconte que son chien lui a sauvé la vie.

Révoltant d'entendre le pdg de SeekingArrangement se déresponsabiliser complètement des agressions vécues par les utilisatrices de son site.

On sentait toute la tristesse, la colère, mais aussi la combativité d'Annie-Soleil Proteau lorsqu'elle parlait de la situation des aînés au Québec. C'est après avoir vu sa grand-mère dépérir en peu de temps dans une résidence pour personnes âgées qu'elle a voulu aborder le sujet dans le documentaire La dernière maison à TVA.

«Quand je vois qu'on est en train de maintenir en place un système qui ne fonctionne pas, ça me met tellement en tabarnak!»

«Les maisons des aînés, ce sont des CHSLD déguisés, sur lesquels on met un petit rouge à lèvres, un beau vernis, pis y va y avoir des grandes fenêtres, pis ça va être beau», affirme celle qui plaide pour le maintien à domicile, ce que souhaitent 80% des aînés. Elle cite le Danemark, où les sommes accordées au maintien à domicile sont inversement proportionnelles aux nôtres. 

L'entrevue s'est conclue sur une note plutôt triste, alors que l'animatrice et chroniqueuse a confié le sentiment de culpabilité qui l'habitait depuis le décès de sa grand-mère. «J'ai l'impression que j'ai lâché sa main.»

«Je suis très fière du travail que j'ai accompli. [...] Je retourne sur le terrain l'âme tranquille», affirme Manon Massé, qui a annoncé qu'elle ne serait pas candidate au poste de première ministre, une décision prise durant les vacances des Fêtes. Depuis 2006, la co-porte-parole de Québec solidaire croit avoir apprivoisé plusieurs sphères qu'elle ne connaissait pas, dont la sphère médiatique, qui l'intimidait au départ. 

Ce n'est pas parce qu'elle a souligné l'arrivée du F-150 électrique de Ford que Manon Massé n'encourage pas le transport en commun. Elle a toutefois voulu saluer la décision de ce géant de se tourner vers l'électrique.

Dans Après, Karine Vanasse joue une gérante d'épicerie d'une localité des Laurentides, frappée par une tuerie; la série d'ICI Tou.tv Extra relate la reconstruction des liens entre les habitants. Sur le plateau, l'actrice a retrouvé le réalisateur Louis Choquette, qui lui avait donné son premier rôle à la télé dans 2 frères. «J'étais capable de reconnaître ce qui m'avait formé. […] Je mesurais, pendant qu'on travaillait, l'impact de son approche et de sa façon de travailler.»

L'Arc en soi, un cercle des femmes virtuel qu'elle a initié avec la psychologue Nancy Boisvert, devrait continuer même avec le déconfinement. «C'est assez étonnant de voir ce qui peut se dire en Zoom. On ne soupçonnait pas que ça irait jusque là, dans la profondeur des échanges et de ce que les femmes en retirent.»

La rotation de «fous du roi» a donné plusieurs belles surprises, dont celle de Virginie Fortin, drôle et à propos dimanche soir.

Pour le Dr François Marquis, le plan de déconfinement du gouvernement est réaliste, «une solution mitoyenne», même s'il prévoit une hausse inévitable des cas. Iriez-vous au Centre Bell le 29 mai? «Je privilégierais plus les activités extérieures et je n'irais pas au Centre Bell», répond Roxane Borgès Da Silva, professeure à l'Université de Montréal. De son côté, le Dr Marquis s'inquiète surtout du moment où les spectateurs iront tous aux toilettes en même temps.

Sur la possible quatrième vague cet automne, le Dr Marquis croit à plus de cas asymptomatiques parmi les personnes atteintes. Fini le masque après les deux doses de vaccin? «Le fait d'avoir porté les masques a complètement écrasé l'influenza», souligne-t-il, faisant valoir que de remettre le masque à chaque hiver serait une idée judicieuse.

Très envie de lire Haute démolition, quatrième roman de Jean-Philippe Baril Guérard, sur l'ascension et les dérives d'un jeune humoriste fraîchement sorti de l'École nationale de l'humour. Un parallèle avec Julien Lacroix? L'auteur, qui est aussi la voix officielle d'ICI Première, dit qu'il y travaillait déjà depuis un certain temps au moment du scandale.

Sans être une charge contre le milieu de l'humour, le roman aborde à quel point «la concentration de pouvoir corrompt». «Ce n'est pas le milieu de l'humour qui m'a attiré autant que la possibilité de devenir un petit roi à l'intérieur de ce milieu-là», explique celui qui a longtemps entretenu des préjugés tenaces à l'endroit des humoristes, avant de devenir un adepte de leurs spectacles.

Tout le monde en parle sera de retour le 26 septembre pour une 18e saison sur ICI Télé.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.

Bouleversant témoignage que celui de Clémentine, 21 ans, et de sa première confidente, l'animatrice Marie-Ève Tremblay.