Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
Lisa-Marie Blais anime à 17h30 et à 22h10 les bulletins de Québec, Mauricie, Estrie et Saguenay-Lac-St-Jean.
Lisa-Marie Blais anime à 17h30 et à 22h10 les bulletins de Québec, Mauricie, Estrie et Saguenay-Lac-St-Jean.

Prêts pour Noovo Info? [VIDÉO]

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Ce n'est pas tous les jours qu'on ouvre une salle des nouvelles. Construite en à peine neuf mois, celle de Noovo Info fourmille en vue de son premier bulletin, le lundi 29 mars à 17h. On peut certainement parler de moment historique à la télé québécoise.

Je dis bulletin, mais ce n'est pas vraiment ça. Noovo le fil, le titre de ce double rendez-vous quotidien en semaine et matinal la fin de semaine, ne ressemblera ni au Téléjournal, ni au TVA Nouvelles, ni même au défunt Grand Journal de TQS, et surtout pas aux chaînes d'info continue. Les cotes de la Bourse, le sport et la météo dans le même ordre, vous ne verrez pas ça chez Noovo Info.

«Pour donner une plus grande pertinence aux rendez-vous télé, on a conçu une émission d'information qui va remettre en contexte la nouvelle qu'on reçoit tout au long de la journée. On veut aussi offrir une diversité de points de vue», explique Suzane Landry, vice-présidente, développement de contenu, programmation et information.

Remarquez, qu'on nous raconte la nouvelle, ce n'est pas d'hier qu'on entend ça. Jean-Luc Mongrain l'a fait, et quand on y pense, Patrice Roy le fait aussi beaucoup à Montréal.

Noovo Info, qui avait l'occasion de partir de zéro pour bâtir son équipe, l'a fait sous le signe de la diversité et ce n'est pas galvaudé dans son cas. À Montréal, Noémi Mercier, que j'aimais beaucoup à Dans les médias, est chef d'antenne principale de Noovo le fil, en semaine dès 17h. À 17h30, on se détache pour les bulletins de Québec, de la Mauricie, de l'Estrie et du Saguenay-Lac-St-Jean, tous animés par Lisa-Marie Blais à partir du studio de Place d'Youville. En fin de soirée, Michel Bhérer présente la portion nationale à Montréal, alors que Lisa-Marie entre en ondes dans les autres régions à 22h10. Enfin, Meeker Guerrier anime le format magazine de la fin de semaine d'une durée d'une heure, à 9h.

La diversité s'observe aussi dans le spectre des opinions des collaborateurs, qui comptent notamment Yves Boisvert et Rima Elkouri de La Presse, l'analyste de politique américaine Valérie Beaudoin, Marie Grégoire, Louise Harel, Hugo Meunier, l'autrice Elizabeth Plank, la stratège en communication Martine St-Victor, l'animateur du FM93 Jonathan Trudeau, l'historien Laurent Turcot et l'ex-député Alexis Wawanoloath. La liste est longue.

Bell Média a procédé à une soixantaine d'embauches afin de livrer la marchandise. Ne vous attendez pas à des reportages classiques, on promet une facture plus près du documentaire. La plupart des journalistes prendront leurs propres images alors que certains seront accompagnés de vidéastes. Polyvalence est le mot d'ordre. Et on croise les doigts pour que les images soient au foyer.

Pour bonifier l'offre de contenu sur toutes ses plateformes, Bell Média fait d'ailleurs tomber les cloisons entre la télé, la radio et le numérique. Les bulletins des stations de radio de Rouge et Énergie porteront d'ailleurs le sceau de Noovo Info dès le 29 mars et il se pourrait qu'on voit des journalistes de la radio apparaître à la télé et vive versa. L'entreprise annonce aussi qu'un site web à part entière regroupera tout le contenu de Noovo Info à l'automne.

L'entreprise se défend bien d'avoir procédé à des compressions du côté anglophone, en l'occurrence chez CTV et CJAD, pour mieux garnir sa nouvelle salle de nouvelles francophone. «Quand on a acquis V, on a dit dès le départ qu'on voulait mettre sur pied un service d'information et on avait les budgets pour le faire», répond Suzane Landry.

J'ai hâte de voir comment Lisa-Marie Blais réussira à enregistrer ses trois bulletins régionaux pour la Mauricie, l'Estrie et le Saguenay-Lac-St-Jean avant d'animer celui de Québec en direct à 17h30. L'éventualité où une nouvelle importante surviendrait entre les enregistrements et la diffusion ne semble pas inquiéter le directeur général de l'information. «Notre idée n'est pas de poursuivre la même nouvelle que tout le monde, même s'il y a des incontournables», répond Jean-Philippe Pineault. J'avoue que ça me fait un peu peur.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.