Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Richard Therrien
Le Soleil
Richard Therrien
On sent une réelle complicité entre Isabelle et sa sœur Éliane (Christine Beaulieu et Véronique Cloutier), inséparables bien qu'elles soient tout à fait à l'opposé l'une de l'autre.
On sent une réelle complicité entre Isabelle et sa sœur Éliane (Christine Beaulieu et Véronique Cloutier), inséparables bien qu'elles soient tout à fait à l'opposé l'une de l'autre.

L'oeil du cyclone: Miss Sarcasme [VIDÉO]

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / J'adore Christine Beaulieu dans tout ce qu'elle fait. Son J'aime Hydro m'a complètement conquis; qui aurait pu nous captiver pendant presque quatre heures au théâtre avec une pièce sur Hydro-Québec? Elle.

La savoir le personnage principal d'une nouvelle comédie m'a créé de grandes attentes et je dois dire que j'ai eu beaucoup de plaisir à regarder les trois premiers épisodes de L'oeil du cyclone, où elle joue une mère divorcée, qui partage la garde de ses trois enfants avec son ex.

Pourquoi L'oeil du cyclone? Pour illustrer la charge mentale, qui pèse bien souvent plus sur les épaules de la mère que sur celles du père. Mais on le précise: Isabelle n'est pas une «mère à boutte», ni même une mère indigne, mais juste une mère qui fait son gros possible pour offrir à ses enfants une vie la plus agréable possible.

N'empêche qu'elle pratique un sarcasme réjouissant. Pas de l'amertume, du ressentiment ou de l'aigreur; elle nous sort des répliques juste assez assassines pour décompresser, évacuer le trop-plein de la vie quotidienne. Ça ne peut que faire du bien.

Les trois enfants d'Isabelle sont pas reposants et adorables en même temps. Il y a l'aînée, Jade (Émi Chicoine), qui a hérité du sarcasme de sa mère et qui a un chum, Matisse (Isaac Brosseau), qui prend beaucoup de place dans la maison. Puis, il y a les jumeaux Jules (Joey Bélanger), un enfant timoré qui refuse de devenir un adulte, et Emma (Lilou Roy-Lanouette), tout le contraire de son frère.

Généralement, Isabelle entretient de bons rapports avec le père de ses enfants, Jean-François (Patrick Hivon), un éternel ado qui habite dans la même rue avec sa nouvelle blonde, Mylène (Catherine Souffront), trop parfaite aux yeux d'Isabelle, qui voudrait bien trouver un prétexte pour l'haïr.

On sent une réelle complicité entre Isabelle et sa sœur Éliane (Véronique Cloutier), inséparables bien qu'elles soient tout à fait à l'opposé l'une de l'autre. Pendant qu'Isabelle accumule les responsabilités, Éliane ne pense qu'à sortir, surtout pas à avoir d'enfants. Courtière immobilière prospère, elle rêve à haute voix que sa sœur retourne coucher avec son ex. Un retour au jeu réussi pour Véronique Cloutier, qui n'a pas à rougir et qui ne jure absolument pas dans ce bassin d'acteurs, notamment Danielle Proulx, qui incarne la mère d'Isabelle et d'Éliane.

On savait que Christine Beaulieu avait remplacé Julie Le Breton, qui a dû se désister en raison de son horaire trop chargé de l'été dernier, elle qu'on voit dans Les pays d'en haut et Les beaux malaises 2.0. L'équipe de KOTV s'apprêtait à commencer le travail avec la comédienne quand la pandémie s'est déclarée.

La production a un peu réorienté la personnalité d'Isabelle Gagnon pour que Christine Beaulieu s'y sente à l'aise. «Dans le travail, Christine est comme ça: elle questionne beaucoup les enjeux, la raison d'une scène. Elle s'est réapproprié le personnage parce qu'elle ne le sentait pas de la même façon. On a dû réécrire certaines scènes en fonction de ce qu'elle ressentait», explique le producteur Louis Morissette, qui a lui-même joué avec elle dans C.A. et le film Le mirage.

À plusieurs reprises, Isabelle s'adresse directement à la caméra pour commenter les situations. Le procédé est risqué mais franchement réussi; l'actrice semble s'amuser avec cette échappatoire qui s'insère tout naturellement dans les différentes scènes. C'est souvent là qu'elle se montre la plus cynique.

J'ai vraiment un faible pour la petite Emma et pour son interprète, Lilou Roy-Lanouette, qui m'avait impressionné au grand écran dans Jouliks. Son personnage dans L'oeil du cyclone est un peu trop précoce dans ses intérêts, assez pour choisir sans gêne d'interpréter Lady Marmelade («Voulez-vous coucher avec moi ce soir?») au spectacle de l'école.

Pour savoir si sa tante compte magasiner des strings à la boutique de lingerie, elle lui demande: «Vas-tu acheter des culottes de cochonne qui disparaissent dans les fesses?» Puis, à l'école, elle appelle un phoque You. Emma crée souvent le malaise et c'est franchement drôle. Cela dit, les jeunes acteurs sont tous crédibles et attachants.

Au troisième épisode, Isabelle illustre les avantages et désavantages de travailler à la maison, elle qui est organisatrice de mariages dans la vie. Les bonheurs du télétravail mais aussi ses désagréments. On passe beaucoup de temps sur un site de rencontres que fréquente de reculons Isabelle – sa dernière date a eu lieu chez Pacini alors qu'elle avait 18 ans! Le sujet des rencontres sur le web commence un peu à être éculé dans nos fictions, bien qu'il soit encore d'actualité.

Jean-François Léger (Les Parent, Mes petits malheurs) supervise une équipe d'auteurs, alors que'Alain Chicoine et Julie Hogue réalisent. Si L'oeil du cyclone est une comédie à sketchs, ceux-ci restent reliés par un fil conducteur, plus que Les Parent par exemple.

Les six premiers épisodes seront déposés jeudi dans la section Véro.tv de l'Extra d'ICI Tou.tv, alors que les sept autres le seront le 4 mars, en attendant une diffusion à la télé ultérieurement. Une comédie parfaite en ces temps de grande déprime.

Le talk-show nouveau genre de Patrick Huard, qui m'a conquis dès l'automne, sera de retour en septembre pour une deuxième saison.

La tour aura une deuxième saison

On a craint un moment que TVA veuille mettre La tour sur la voie d'évitement en la déplaçant à 19h, contre District 31. Mais le diffuseur s'est empressé d'annoncer que le talk-show nouveau genre de Patrick Huard, qui m'a conquis dès l'automne, sera de retour en septembre pour une deuxième saison. Hier, Patrice Michaud s'est montré irrité par les commentaires sur l'absence de public à Star Académie, dimanche soir. On ne peut pas nier que cet élément joue négativement sur l'ambiance de l'émission, si survoltée par le passé. La production a choisi de ne pas recourir aux applaudissements enregistrés contrairement à d'autres émissions.

La faille et Le monstre chez les Américains

Après Encore Télévision et Sovimage avec Les pays d'en haut, au tour de Pixcom de vendre ses séries La faille, Le monstre et Au-delà des apparences à la plateforme internationale Walter Presents. Dans le cas des deux premières, elles sont déjà disponibles aux États-Unis, alors qu'Au-delà des apparences, adaptation française de la série Apparences, peut être vue au Royaume-Uni et bientôt en Nouvelle-Zélande. Quand on sait que l'avenir de la télé québécoise passe entre autres par l'exportation de ses productions, Pixcom s'illustre particulièrement en ce domaine. L'entreprise a pu financer La faille et Nuit blanche avant même leur diffusion en concluant des ententes avec un distributeur allemand.

Pour commenter, rendez-vous sur ma page Facebook.

Suivez-moi sur Twitter.

Consultez QuiJoueQui.com.