Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Léa Martin
Les Coops de l'information
Léa Martin

Réseaux Socio: regards sur les humains de la toile

Article réservé aux abonnés
Je m’appelle Léa Martin, j’ai 25 ans et je suis une des chanceuses qui a fait son entrée dans la vie professionnelle en vidéoconférence (seules les réactions tristes seront acceptées).

Vous m’avez peut-être déjà lue ici cet été: la fille qui écrit sur les tournées des bars sur Saint-Joseph et la lubrification vaginale de Cardi B. Ça ne vous dit rien?

Dans tous les cas, cet automne, j’ai arrêté d’écrire pour me concentrer sur les réseaux sociaux des coops de l’information, parce qu’ils ont besoin d’un peu d’amour. Ça fait donc depuis septembre que je passe mes journées sur Facebook, Instagram, Twitter, TikTok, et vous savez quoi? Ça rend un peu fou. 

Les réseaux sociaux, c’est là où les idées fulminent et où les âmes vont mourir. C’est le meilleur, comme le pire de l’espèce humaine (ainsi que beaucoup de bébés chats). Dans une société où nos interactions sociales sont sponsorisées par Zoom, où Dieu a son propre compte Twitter et où la devise « je post, donc je suis » a plus de sens que les écrits de Descartes, qu’on le veuille ou non, le web est devenu bien plus qu’une réalité alternative. 

Internet et les réseaux sociaux reflètent, en partie, qui nous sommes et ce que nous voulons devenir. Nos interactions sur le web sont de plus en plus tangibles et peuvent avoir des conséquences bien réelles. Dans ce monde qui a ses propres codes, sa propre langue, il est parfois difficile de s’y retrouver. 

Alors voici ce que je vais tenter de faire avec la série de chroniques Réseaux Socio. Oui oui, vous avez bien lu. Ici, je ne veux pas vous parler des nouvelles fonctionnalités d’Instagram, mais de la sociologie du web. Je souhaite aborder des sujets qui nous font rire, nous laissent perplexes, qui nous enragent et qui nous rassemblent. Dans un monde de plus en plus connecté, mais plus divisé que jamais, essayons de nous comprendre. 

Ça vous dit?


Vous avez des sujets que vous souhaiteriez que j'aborde? Des questions sur le langage, les codes de nos nouveaux médiums de communication? Écrivez-moi!