Un stationnement en boucle avec une clôture a été aménagé pour la circulation des autobus scolaires.

Près de 650 élèves à Saint-Honoré

CHRONIQUE / « En 2008, à Saint-Honoré, on parlait de fermer une école. Cette année, c’est près de 650 élèves qui font leur rentrée scolaire dans les deux écoles primaires, La Source et Jean-Fortin », a lancé fièrement le maire de la municipalité, Bruno Tremblay, que j’ai rencontré près des stationnements des autobus scolaires, à l’heure où les jeunes s’alignaient en rang pour rentrer en classe.

Les choses ont bien changé depuis dix ans, pour cette petite ville située à 10 minutes du pont Dubuc de Chicoutimi. « La mairesse de l’époque, Marie-Luce Martin, avait travaillé très fort pour éviter la fermeture de l’école. Depuis 2007, près de 700 nouvelles résidences se sont construites dans sept projets domiciliaires de la municipalité, avec l’ajout de 1300 résidants, pour une population totale de 6000 personnes », indique Bruno Tremblay.

En 2016, plus de dix millions de dollars ont été investis pour ajouter un gymnase et agrandir l’école Jean-Fortin en ajoutant un étage afin d’accueillir 170 élèves de plus.

J’ai assisté à la rentrée scolaire, jeudi, et c’est vrai qu’il y a de la circulation autour des deux écoles primaires. « Nous avons un enjeu de sécurité, mais nous travaillons pour aménager un corridor scolaire autour des établissements, en aménageant des passerelles piétonnières pour relier les rues de quartier. Nous avons deux brigadiers à des intersections stratégiques, considérant qu’il y a neuf autobus scolaires qui circulent dans la municipalité pour transporter les jeunes », fait valoir le maire, qui se réjouit de cette hausse de la clientèle scolaire.

« Nous avons investi plus de 140 000 $ pour le corridor scolaire. Il ne faut pas oublier que, selon les chiffres du ministère des Transports, pas moins de 10 800 véhicules circulent chaque jour sur le boulevard Martel, à la hauteur du feu de circulation », précise le premier magistrat.

« C’est vraiment motivant pour la municipalité de voir toute cette jeunesse qui s’active. On investit dans les parcs pour rendre le milieu de vie plus intéressant et la population ne cesse de croître. On vit un peu le même phénomène que les banlieues à Montréal. Nous offrons un milieu de vie paisible avec des terrains plus grands, à moins de 15 minutes de Chicoutimi », fait valoir le maire.

Bruno Tremblay, maire de Saint-Honoré, se réjouit du boom démographique de la ville, lequel permet d’accueillir près de 650 élèves au primaire.

Une rentrée dans l’ordre

Pour la directrice adjointe de l’école La Source, France Morin, la rentrée scolaire représente toujours un défi organisationnel. « Nous avons tenu une journée portes ouvertes en début de semaine pour accueillir les parents avec leurs enfants. C’était l’occasion de créer un premier contact avec les professeurs et de vérifier le matériel scolaire. Il n’y avait pas de transport scolaire pour cette première journée », fait savoir la directrice adjointe.

« La rentrée administrative a permis de régler tous les dossiers et la paperasse pour nous permettre ensuite d’accueillir les enfants. C’est vrai que 650 jeunes, c’est beaucoup de monde en même temps. Nous avons 13 groupes de jeunes et il faut que les jeunes s’activent rapidement le matin. Avec la récréation de 20 minutes au lieu de 15, nous devons récupérer ce temps lors de la rentrée matinale », fait valoir la directrice.

« Nous avons aménagé un stationnement en boucle pour les autobus scolaires avec une clôture de protection. Chaque autobus s’arrête devant une petite ouverture pour faciliter la circulation. Nous avons également quatre surveillants dans la cour pour recevoir les jeunes. Nous avons un enjeu de sécurité, mais ça circule assez bien. Les terrains extérieurs sont à proximité des deux écoles et les jeunes n’ont pas à traverser pour passer d’un endroit à l’autre », explique celle qui devra composer avec une autre augmentation de clientèle l’an prochain.

« Nous avons deux ou trois classes qui servent à des services spécialisés qu’on pourrait aménager en classe d’enseignement normal pour l’an prochain. Nous avons aussi des projets de réaménagement pour la bibliothèque », indique celle qui attend avec impatience l’activité de la rentrée scolaire, laquelle doit se dérouler en début d’après-midi, vendredi.

La directrice adjointe de l’école La Source de Saint-Honoré, France Morin, a mis tous les éléments en place pour accueillir les jeunes élèves pour la rentrée scolaire.