Le Quotidien
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le pied dans la bouche

Paule Vermot-Desroches

Le pied dans la bouche

CHRONIQUE  |  Il ne faudra pas se surprendre si, advenant la très probable réélection de la CAQ lundi prochain au Québec, le ministre et député sortant de Trois-Rivières Jean Boulet perd sa fonction de ministre de l’Immigration. Rabroué publiquement par François Legault mercredi, à cinq jours de l’élection, on peut même se questionner aujourd’hui sur la place qu’occupera Jean Boulet dans un prochain gouvernement caquiste.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Tourner la page sans jamais oublier Katherine

Paule Vermot-Desroches

Tourner la page sans jamais oublier Katherine

CHRONIQUE  |  C’est l’histoire d’une mère qui a mené un combat pendant plus de dix ans contre l’alcool au volant. Une mère qui vit avec l’absence de sa fille, décédée dans une collision causée par une conductrice ivre. Une mère qui, si elle avait eu le choix, aurait mille fois préféré rester dans l’ombre et serrer sa fille dans ses bras à chaque jour. C’est l’histoire de Lise Lebel qui a transformé la douleur du départ de sa fille Katherine Beaulieu en résilience et en engagement pour sensibiliser le public aux effets de l’alcool au volant. Et aujourd’hui, c’est aussi l’histoire d’une mère qui choisit de tourner la page sur cet engagement, non sans garder sa fille dans son coeur.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Trois-Rivières: un toit sur la tête comme priorité électorale

Paule Vermot-Desroches

Trois-Rivières: un toit sur la tête comme priorité électorale

CHRONIQUE / Dans son demi sous-sol des premiers quartiers de Trois-Rivières, Diana Miville épluche les petites annonces sur Internet. Depuis le printemps, la mère de 35 ans cherche un nouveau logement. Elle cherche depuis qu’un important dégât d’eau a laissé de sévères dommages à l’intérieur de sa demeure qu’elle partage avec ses trois adolescents. Quelques réparations ont été faites, mais pas assez pour dire que le logement est désormais impeccable. La moisissure a commencé à se mettre de la partie, et une mise en demeure sera envoyée ces jours-ci au propriétaire. Mais en attendant, Diana ne trouve nulle part où déménager. Elle craint sérieusement pour sa santé et celle de ses enfants.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Priorité: environnement

Paule Vermot-Desroches

Priorité: environnement

CHRONIQUE / Il sera de plus en plus difficile pour le conseil municipal de Trois-Rivières de justifier un éventuel choix d’empiéter sur des milieux humides afin de poursuivre le développement du parc industriel du Carrefour 40-55. Si l’on doit se fier aux résultats du sondage Segma réalisé pour le compte du Nouvelliste et du 106,9 Mauricie, une grande majorité des répondants souhaitent voir la protection de l’environnement être priorisée dans les décisions liées à ce développement. Et contrairement au discours politique que l’on a voulu prôner jusqu’ici, ces citoyens ne sont même pas enclins à considérer le développement économique et la protection de l’environnement sur le même pied d’égalité.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le champagne au frais chez les caquistes

Paule Vermot-Desroches

Le champagne au frais chez les caquistes

CHRONIQUE / Il faudrait vraiment un revirement de situation majeur, une bourde monumentale du chef ou de l’un ou l’autre des candidats caquistes dans Trois-Rivières ou Laviolette-Saint-Maurice pour ne pas qu’ils soient tous deux réélus comme députés le 3 octobre prochain. C’est ce qui ressort du sondage Segma-Le Nouvelliste-106,9 Mauricie que l’on vous présente ce matin, et qui révèle également d’autres détails plutôt intéressants. Car si la CAQ sort grande gagnante de ce sondage mené auprès de 400 électeurs dans chacune des deux circonscriptions, la députée sortante de Laviolette-Saint-Maurice Marie-Louise Tardif est probablement celle qui a toutes les raisons de sortir le champagne ce matin.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quand vieillir chez soi devient un enjeu électoral

Paule Vermot-Desroches

Quand vieillir chez soi devient un enjeu électoral

CHRONIQUE / Assis sur la galerie arrière de sa maison de Sainte-Anne-de-la-Pérade, Guy Larose scrute le fleuve Saint-Laurent. Du haut de ses 91 ans, celui qui, autrefois, était un grand amateur de navigation, se contente aujourd’hui d’observer à travers ses jumelles les bateaux qui passent devant sa résidence. Une résidence logée sur un terrain qui a vu passer cinq générations. Une résidence remplie des souvenirs de toute une vie, dans laquelle il souhaite finir ses jours.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Ça fait du bien de vous revoir, cowboys!

Paule Vermot-Desroches

Ça fait du bien de vous revoir, cowboys!

CHRONIQUE / C’est venu comme une bouffée d’air frais dès la sortie de l’auto. Un vent frisquet de septembre qui rime généralement avec la doudoune, la chemise carreautée et le chapeau en Mauricie. Un mercredi soir au rodéo comme on avait l’habitude d’en vivre depuis 1967. Sauf que cette fois, ça valait encore plus cher que d’habitude, on aurait dit. Ce vent aux effluves de crinière de cheval et de selle en cuir, on ne l’avait pas senti depuis trois ans. Ce vent qui nous a vite fait voir que, oui, ça fait du bien de vous revoir, cowboys!
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Vieillir dignement, ça vous interpelle?

Paule Vermot-Desroches

Vieillir dignement, ça vous interpelle?

CHRONIQUE / Se donne-t-on réellement les moyens de vieillir dignement au Québec? Voilà une question fondamentale qui sera au coeur d’un important débat électoral qui se tiendra ce mardi soir à l’hôtel Delta de Trois-Rivières, et auquel tous les citoyens sont conviés. Réunissant les cinq principaux partis politiques et dix-huit des vingt candidats des quatre comtés qui forment la Mauricie, l’exercice initié par le regroupement des organismes Aide chez soi est, pour le moment, le seul débat électoral annoncé dans la région réunissant la quasi-totalité des candidats locaux.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Maskinongé: Connecter, développer, protéger!

Paule Vermot-Desroches

Maskinongé: Connecter, développer, protéger!

CHRONIQUE / Si vous prenez la route entre Saint-Élie-de-Caxton et Saint-Mathieu-du-Parc, vous ne tarderez pas à vous sentir déconnecté de tout. Oui, la nature et les grands espaces du comté de Maskinongé attirent les regards de bien des touristes et d’amateurs de plein air. Mais pour les résidents et les saisonniers, le manque de couverture cellulaire dans plusieurs municipalités de la circonscription est devenu un véritable enjeu de sécurité publique.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Fiscalité municipale: le dialogue qui tourne en rond

Paule Vermot-Desroches

Fiscalité municipale: le dialogue qui tourne en rond

CHRONIQUE / Force est de constater que le dialogue entre les municipalités et le premier ministre sortant François Legault tourne en rond. Si les municipalités crient à l’aide depuis plusieurs années, mais tout spécialement dernièrement avec la hausse de l’inflation, tout porte à croire qu’elles devront attendre leur tour avant qu’un éventuel prochain gouvernement caquiste injecte davantage d’argent ou revoie le modèle fiscal municipal.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Nicolet-Bécancour: territoire en croissance demande services de proximité

Paule Vermot-Desroches

Nicolet-Bécancour: territoire en croissance demande services de proximité

CHRONIQUE / À l’occasion de la campagne électorale provinciale, Le Nouvelliste vous proposera au cours des cinq prochaines semaines les portraits des cinq circonscriptions qui se trouvent sur son territoire, ainsi que les enjeux qui préoccupent les citoyens de celles-ci. Aujourd’hui, on tourne notre regard vers la circonscription de Nicolet-Bécancour.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Violence et manque de civisme, gangrène de la politique

Paule Vermot-Desroches

Violence et manque de civisme, gangrène de la politique

CHRONIQUE  |  L’ambiance de travail difficile au conseil municipal de Trois-Rivières, qui est actuellement dénoncée par la conseillère municipale trifluvienne Pascale Albernhe-Lahaie, est loin d’être un épiphénomène. Une recherche menée par la chercheuse Mireille Lalancette de l’UQTR démontre que nombre d’élus municipaux au Québec subissent du harcèlement direct ou indirect autant de la part des citoyens que de collègues de travail. Une situation qui préoccupe grandement, et qui a même mené la chercheuse à émettre plusieurs recommandations... dont celle de permettre une plus grande transparence des réunions des conseils municipaux, en proposant ce qui fait actuellement l’objet d’un débat à l’hôtel de ville, soit la levée des huis clos systématiques.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
L’étoile de Caroline, le record des Lunettes roses

Paule Vermot-Desroches

L’étoile de Caroline, le record des Lunettes roses

CHRONIQUE / Elles avaient promis de se battre pour leur amie Caroline. Elles vont tenir parole. La campagne de financement menée par les Lunettes roses, ce groupe de femmes d’affaires de Trois-Rivières qui amassent des fonds pour la recherche sur le cancer, est devenue ni plus ni moins que la campagne de financement la plus lucrative depuis dix ans pour la portion Challenges de la Société de recherche sur le cancer. Une bouffée d’oxygène qui fait briller les yeux de ceux et celles qui ont croisé la route de Caroline Gauthier, décédée du cancer le 4 juillet dernier.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Un parc qui adoucit la vie [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

Un parc qui adoucit la vie [VIDÉO]

CHRONIQUE / Les jeux d’eau sont en fonction depuis quelques minutes déjà. Debout, bien droit devant le jet d’eau qui sort du sol, Malek reste immobile. Il regarde l’eau qui coule, il tend la main pour sentir les gouttes se frayer un chemin sur son bras. Après quelques minutes, il ose y mettre la tête, le dos. La sensation sur lui est hypnotisante. L’eau, pour Malek, c’est véritablement son élément.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Après la Commission municipale, celle des droits de la personne?

Paule Vermot-Desroches

Après la Commission municipale, celle des droits de la personne?

CHRONIQUE / La sortie publique effectuée lundi par la conseillère municipale de Trois-Rivières Pascale Albernhe-Lahaie continue de faire des vagues. Après que la Commission municipale eut annoncé ce mardi avoir l’intention de mener une enquête au sujet des allégations de propos «violents, parfois misogynes et même racistes», Le Nouvelliste a appris que le dossier a été porté à l’attention de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse au cours des dernières heures. Impossible toutefois de savoir, pour le moment, si l’institution se penchera elle aussi sur le dossier.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La campagne avant la campagne...

Paule Vermot-Desroches

La campagne avant la campagne...

CHRONIQUE / Si vous en doutiez encore ne serait-ce qu’un tantinet, vous pouvez ranger vos doutes au vestiaire. Mesdames, messieurs, nous sommes bel et bien en campagne électorale. Elle ne sera déclenchée que ce dimanche, me direz-vous? Ça n’a absolument aucune importance. La ronde des engagements a débuté depuis un bon bout de temps déjà, et s’est poursuivie à Trois-Rivières mardi matin.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le pavé dans la mare municipale

Paule Vermot-Desroches

Le pavé dans la mare municipale

CHRONIQUE / C’est un véritable pavé dans la mare qu’a lancé la conseillère municipale de Trois-Rivières Pascale Albernhe-Lahaie, lundi matin. En voulant réclamer la fin des huis clos dans les activités du conseil municipal de Trois-Rivières et des différents comités de travail, elle a dénoncé des pratiques qui, si elles sont véridiques, soulèvent de sérieux enjeux à la Ville de Trois-Rivières. Au point où le maire Jean Lamarche a cru bon, en fin de journée lundi, commander la tenue d’une enquête interne. Et en réclamant la fin des huis clos systématiques, la conseillère municipale a de nouveau soulevé un débat que certains ont tenté tant bien que mal de tenir depuis plusieurs années, mais qui n’a jamais abouti. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne?
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Laurence derrière le zinc

Paule Vermot-Desroches

Laurence derrière le zinc

CHRONIQUE / «En ce moment, j’ai vraiment l’impression d’avoir remis ma vie sur play. Ma grande découverte, c’est de ne plus être stressée constamment. Ça fait du bien, c’est différent. Quand tu es athlète, c’est constant, tout est toujours pour la performance. Ça fait du bien de ne plus avoir ça, de pouvoir... vivre.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
L’après 16 août...

Paule Vermot-Desroches

L’après 16 août...

CHRONIQUE / Marquez bien votre calendrier au feutre rouge: au conseil municipal de Trois-Rivières, il y aura un «avant» et un «après» 16 août 2022. C’est du moins ce qu’ont laissé entendre une majorité de conseillers, dont les sept signataires de cette lettre ouverte voulant tendre la main à leurs collègues afin qu’on en arrive à un climat de travail plus «sain» au conseil. Une majorité de neuf conseillers, flanqués du maire Jean Lamarche qui, sur le parvis de l’hôtel de ville mardi soir, ont voulu démontrer que 24 heures après la parution de cette lettre, il était (déjà) temps de tourner la page et de regarder vers l’avant.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
La main tendue divisera-t-elle encore plus?

Paule Vermot-Desroches

La main tendue divisera-t-elle encore plus?

CHRONIQUE / On peut se demander ce qui ressortira de cette prise de position que viennent de faire sept conseillers municipaux trifluviens, afin de dénoncer le climat de travail autour de la table du conseil. Ces sept conseillers disent vouloir «tendre une main» aux sept autres conseillers à qui l’on reproche de faire de l’«opposition sans proposition», même de l’obstruction dans le fonctionnement de l’appareil municipal. On peut se demander à quoi ressembleront les lendemains au conseil municipal, car si on souhaitait tendre cette main par cette sortie, on a du même coup forcé le positionnement de deux clans distincts, mais à partir de critères qui n’ont été définis que d’un seul côté.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
COVID longue: quand la vie bascule

Paule Vermot-Desroches

COVID longue: quand la vie bascule

CHRONIQUE / «Il faut que j’apprenne à accepter que ma vie d’avant, elle ne reviendra peut-être pas. C’est probablement ça qui est le plus difficile, d’accepter. Mais si je choisis d’en parler aujourd’hui, c’est pour aider les autres qui souffrent en silence. Et aussi pour dire qu’il va falloir qu’on nous aide, parce qu’on n’a pas idée à quel point il y a des gens qui souffrent en ce moment.»
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Trottinettes électriques: pour la tolérance, en attendant la légalité

Paule Vermot-Desroches

Trottinettes électriques: pour la tolérance, en attendant la légalité

CHRONIQUE / Elles sont partout à travers le monde. Dans bien des villes, elles sont devenues le moyen de transport alternatif le plus prisé des citoyens. À Paris, Bruxelles ou San Diego, on en retrouve à chaque coin de rue, en libre service, prêtes à être empruntées par le prochain passant qui veut se rendre plus rapidement au boulot. Pourtant, au Québec, les trottinettes électriques sont encore techniquement considérées comme illégales sur les routes et les pistes cyclables. Et ça exaspère de plus en plus les amateurs de ce moyen de transport nouveau genre.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le défi qu’on ne peut plus ignorer

Paule Vermot-Desroches

Le défi qu’on ne peut plus ignorer

CHRONIQUE / Il n’y a rien d’ordinaire dans ce que vivent actuellement les résidents du boulevard des Estacades à Trois-Rivières, dont la moitié de la chaussée vient d’être emportée par les pluies torrentielles et un glissement de terrain. Il n’y a rien d’ordinaire ni de rassurant non plus. Et si on pouvait avoir envie de traiter cet épisode comme un événement isolé, force est de constater qu’il est une nouvelle fois la manifestation que l’environnement deviendra, et est déjà, l’enjeu numéro un des municipalités au Québec. Et qu’on ne peut plus l’ignorer.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Mille bénévoles, mille piliers du Grand Prix de Trois-Rivières

Paule Vermot-Desroches

Mille bénévoles, mille piliers du Grand Prix de Trois-Rivières

CHRONIQUE / Jeudi matin, 6h45, l’odeur du café et des croissants se fait sentir à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières. Alors que le coq commence à peine à envisager chanter, une cinquantaine de personnes sont déjà réunies autour de ces tables pour déjeuner, mais surtout pour faire le point. Dans moins de 24 heures, la visite arrive! Celle du Grand Prix de Trois-Rivières. Et si on veut bien les accueillir, ça prend du monde. Beaucoup de monde!
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Salut, grand chef Martin!

Paule Vermot-Desroches

Salut, grand chef Martin!

CHRONIQUE / Grand chef Martin Lampron! C’est à toi que la région dira un dernier au revoir aujourd’hui, alors que seront célébrées tes funérailles à la Cathédrale de Trois-Rivières. Grand bâtisseur du centre-ville, véritable mentor de tellement de restaurateurs de la région, homme au grand coeur qui n’hésitait pas non plus à embrasser les causes auxquelles tu croyais, tu auras laissé ta marque à ta façon à chaque moment de ta vie. Et malgré l’onde de choc qu’a créée ton décès, on a collectivement envie de se serrer les coudes aujourd’hui et de lancer une nouvelle fois un message d’espoir: aucune tempête n’est éternelle.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le deuil de la moutarde

Paule Vermot-Desroches

Le deuil de la moutarde

CHRONIQUE / Ce n’est qu’un petit pot de moutarde de Dijon. Un condiment parmi tant d’autres qui meuble depuis toujours les tablettes de mon frigo. Mais cet été, en France, ce petit pot de moutarde est devenu pratiquement aussi rare et précieux que les dernières pépites de la ruée vers l’or du Klondike. Une pénurie qui nous atteindra certainement d’ici quelques semaines et qui est devenue à elle seule un autre symbole démontrant que la chaîne, pour bien des secteurs de l’économie, est en train de débarquer. Et que ce sera à nous d’adapter nos habitudes à ces bouleversements.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Quand la thérapie sauve des vies

Paule Vermot-Desroches

Quand la thérapie sauve des vies

CHRONIQUE / Ce matin-là, Pierre-Gilles Roy s’est réveillé sur un banc de parc. Il n’avait plus rien. Dans la descente aux enfers que lui faisait vivre sa dépendance, il ne payait plus son loyer depuis longtemps et avait été mis à la rue. À côté de lui, un homme était couché par terre, inconscient, une seringue encore dans le bras. Il n’a jamais su s’il était mort ou s’il avait survécu. Ce matin-là, il fallait que quelque chose se passe. C’était la mort qui l’attendait au coin de la rue... mais c’est la vie qui a plutôt choisi de se pointer le bout du nez.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Le Cirque revient à la maison [VIDÉO]

Paule Vermot-Desroches

Le Cirque revient à la maison [VIDÉO]

CHRONIQUE / Voilà une scène qu’on n’avait pas vue depuis longtemps à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières. Une trentaine d’artistes du Cirque du Soleil qui prennent possession des lieux, qui envahissent la scène pour répéter, qui se promènent à travers les coulisses et les loges pour bien s’approprier l’espace. Le Cirque du Soleil n’avait pas remis les pieds à Trois-Rivières depuis la fin de sa dernière prestation exclusive, en 2019. C’était avant que tout ne bascule en mars 2020, que le monde ne s’arrête. Mais cette fois, c’est la bonne: le Cirque revient à la maison.
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Paule Vermot-Desroches
Merci, les Cats!

Paule Vermot-Desroches

Merci, les Cats!

CHRONIQUE / Ça aurait été parfait. Ramener non pas une, mais deux coupes à Shawinigan, on n’aurait pas pu demander mieux. Mais le parcours des Cataractes de Shawinigan au tournoi de la Coupe Memorial s’est terminé lundi soir au Nouveau-Brunswick, dominés en prolongation par les Bulldogs de Hamilton qui accéderont à la finale, en renvoyant les Cats à la maison. Mais nos Cataractes n’ont certainement pas à rougir de cette performance. Pas plus qu’ils n’ont à rougir de la saison qu’ils viennent de nous offrir. Non, ils n’ont pas perdu lundi soir. Ils ont complété la tête haute une année qui passera à l’histoire à Shawinigan.