EURÊKO! oeuvre notamment à l'aménagement de jardins communautaires.

Une raison d'espérer

CHRONIQUE / EURÊKO ! est un organisme communautaire indépendant fondé officiellement en 2010. Avec les citoyens, les élus et d’autres partenaires, cette organisation sans but lucratif a pour objectif de faire progresser le développement durable dans toute la région.

EURÊKO ! ça sonne comme l’« Eurêka » qu’Archimède aurait crié après avoir trouvé la solution à un problème mathématique. « Éko » fait penser à l’écologie. Les grands défis d’EURÊKO ! consistent donc à chercher des solutions à des problèmes écologiques : la protection de l’environnement, la préservation de paysages, la mise en place d’un mode de vie plus écologique au quotidien, la défense et la promotion d’un environnement sain et l’amélioration de la qualité de vie des humains dans leurs collectivités.

L’organisme est financé grâce aux services qu’il propose aux citoyens et aux acteurs communautaires, privés, institutionnels et gouvernementaux de la région. Il offre ainsi des activités diversifiées : nettoyage, revégétalisation et mise en valeur des coulées et des berges de rivières, sensibilisation au tri recyclage par la patrouille EURÊKO ! , lors de colloques et de festivals. Ils ont aussi été les promoteurs des forêts nourricières qui ont vu le jour dans trois municipalités cet été. Ils aident à la mise en place de jardins collectifs et d’aménagements paysagers comestibles. 

Par ailleurs, EURÊKO ! acquiert et gère des espaces verts depuis plusieurs années pour créer un parc de conservation sur la rive nord du Saguenay. Les propriétaires cependant hésitaient à vendre ou faire don de leur bien à des fins de conservation, car théoriquement EURÊKO ! aurait pu revendre les terrains si sa mission changeait par exemple. Ces craintes étaient fondées même si ce n’était évidemment pas du tout l’intention de l’organisme. C’est pourquoi les responsables ont décidé de constituer une fiducie d’utilité sociale, outil juridique prévu au Code civil, pour régler ce type de situation. Une fiducie d’utilité sociale est constituée dans un but d’intérêt général, notamment à caractère culturel, éducatif, philanthropique, religieux ou scientifique. Le patrimoine de la fiducie EUREKÔ ! sera toujours affecté à des fins prévues dans son acte constitutif : la protection écologique, culturelle et patrimoniale, l’observation des oiseaux, la marche, la raquette, mais aussi la recherche scientifique ou l’éducation à l’environnement. EURÊKO ! a donc transféré son patrimoine dans la fiducie (deux terrains) sans plus jamais pouvoir légalement modifier l’affectation des sites. La fiducie peut accroître son patrimoine par achat ou par donation. Et les conditions prévues à l’acte de fiducie s’appliqueront à tous ces nouveaux terrains. Donc maintenant, le propriétaire d’un site ayant un potentiel écologique pourra vendre ou faire don de sa propriété à la fiducie s’il veut le protéger pour toujours. Il aura la certitude qu’il ne sera jamais utilisé pour d’autres usages que ceux prévus dans l’acte de donation ou de vente. 

La fiducie est gérée par une sorte de conseil d’administration constitué de cinq membres : le directeur général d’EURÊKO ! , le directeur de l’arrondissement de Chicoutimi, un représentant d’un organisme officiel de gestion du territoire et deux bénéficiaires résidant à Saguenay. On l’appelle le fiduciaire et il gère autant les sites que les finances de l’organisme. 

Il faut évidemment la compétence de spécialistes pour savoir qu’il existe des outils juridiques permettant la protection de territoires. Mais il faut aussi la bonne volonté de propriétaires qui souhaitent léguer aux générations futures des milieux naturels préservés. L’humanité est parfois désespérante, mais elle est aussi une raison d’espérer !