Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Lâchez la patate!

Vu d'même

Lâchez la patate!

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / «Enfin!» se sont exclamés les plus woke d’entre nous. «Scandale!» se sont révoltés les plus conservateurs. «Mais... pourquoi ?» se sont demandés les autres, dont je suis. Dans un coup marketing bien mal ficelé, la compagnie Hasbro a indiqué que ses célèbres Monsieur et Madame Patate allaient désormais être vendus comme étant non genrés.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Facebook se fout de vous

Vu d'même

Facebook se fout de vous

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / J’espère que le titre de cette chronique ne surprend personne. Malgré ses milliards d’utilisateurs dans le monde, Facebook n’en a que faire. À ses yeux, nous ne sommes que des pions. Ou plutôt des trente sous dans une machine au casino.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Aime-toi mieux

Vu d'même

Aime-toi mieux

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Quand on parle d’amour, on pense généralement à l’amour qu’on porte aux autres. À nos parents, à nos enfants, à nos amis, à notre amoureux, à notre compagne. À nos animaux de compagnie, même, mais très rarement à soi.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Je suis allée en voyage

Vu d'même

Je suis allée en voyage

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Personnellement, ce n’est que somme toute assez récemment que le confinement a commencé à me rentrer solidement dedans. De nature casanière et vivant bien la solitude, je m’ennuyais bien sûr de voir ma famille et mes amis, mais je trouvais de quoi m’occuper à la maison tout en entretenant mes contacts de manière intangible.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Un cheval de Troie en cent morceaux

Vu d'même

Un cheval de Troie en cent morceaux

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Depuis le début de l’hiver, ma tante Denise n’a pas pu mettre le nez en dehors de son petit deux et demi, situé au troisième étage de l’immeuble à logements pour aînés où elle avait emménagé quelques mois à peine avant le début de la pandémie.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Le chat essuie-larmes

Vu d'même

Le chat essuie-larmes

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Quand elle regarde par la fenêtre, Amélie ne peut s’empêcher de chercher furtivement Thimothe, au cas où le roux matou se retrouverait dans son champ de vision.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Les boulets

Vu d'même

Les boulets

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Courage, amis lecteurs ! Au moment où vous lirez ces lignes, il ne restera que quelques heures à 2020, ou bien on aura déjà les deux pieds dans 2021.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
La leçon d’humilité

Vu d'même

La leçon d’humilité

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Je l’ai écrit il y a quelques semaines, frustrée que les célébrations de Noël aient été annulées: 2020 ne nous aura pas fait de cadeau.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
L’insulte dans du papier cadeau

Vu d'même

L’insulte dans du papier cadeau

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire en lisant une nouvelle écrite par ma collègue Judith Desmeules, du Soleil. Des infirmières du CHU de Québec ont dénoncé le fait d’avoir «gagné», dans le cadre d’un tirage de cadeaux de Noël, un paquet cadeau contenant notamment du lubrifiant vaginal, des comprimés contre les reflux gastriques, de la teinture pour cheveux gris, de la cire épilatoire pour la région du bikini, de la nourriture pour chien et d’autres produits d’hygiène personnelle, dont certains expiraient au début de 2021.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Le pouvoir réconfortant des mots

Vu d'même

Le pouvoir réconfortant des mots

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Je me dois de débuter cette chronique avec un mea culpa. Vous m’avez trouvée downer la semaine dernière. Vous m’avez trouvée déprimante avec ma dernière chronique. Et vous ne vous êtes pas gênés pour me le dire. Je vous donne entièrement raison.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
L’amer Noël

Vu d'même

L’amer Noël

CHRONIQUE / Feu le grand Charles Aznavour était-il un visionnaire lorsqu’il a chanté, en 1978, sa pièce Noël à Paris?
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
La juste valeur des choses (2)

Vu d'même

La juste valeur des choses (2)

CHRONIQUE / Le hasard fait drôlement les choses. Bien drôlement. Pendant mes vacances estivales, je me suis arrêtée dans une petite municipalité, un village tout rikiki, dont je n’aurais autrement jamais entendu parler, probablement.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
La foire aux malheurs

Vu d'même

La foire aux malheurs

CHRONIQUE / Chaque semaine, j’en vois passer quelques-unes sur les réseaux sociaux. Certaines me touchent, d’autres me découragent. Les campagnes de sociofinancement pullulent sur Internet. J’en consulte beaucoup sur une base régulière, parce qu’on y découvre parfois des sujets de reportage intéressants, qui nous permettent, en tant que journalistes, de relever une faille dans notre filet social, ou bien d’explorer en profondeur un enjeu à partir d’un cas vécu dans notre région.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Les messieurs...

Vu d'même

Les messieurs...

CHRONIQUE / Miss Alaska devra maigrir ! annonçait un encadré de La Voix de l’Est datant de 1980, retrouvé lors d’une séance de feuilletage à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Bourreaucratie

Vu d'même

Bourreaucratie

CHRONIQUE / Si je vous demande de penser à quelqu’un qui vous a rendu la vie dure dans la cour d’école, peu importe l’âge que vous avez, vous vous souvenez sans doute de son nom. Peut-être même que vous avez un souvenir indélébile de son visage ou d’un vilain tour que cette personne vous a fait subir, il y a quinze, vingt, ou peut-être même cinquante ans. Pour ma part, j’ai en tête les noms de deux ou trois individus qui m’ont donné du fil à retordre, aussi bien au primaire qu’au secondaire. 
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Le Trumpeux qui voulait gagner l’Halloween

Vu d'même

Le Trumpeux qui voulait gagner l’Halloween

CHRONIQUE / « Des bonbons ou des ennuis! » Pour le Trumpeux, l’Halloween est un mal nécessaire. Faire du porte-à-porte dans l’espoir d’obtenir plus de bonbons que les autres, ça l’intéressait peu. Ce qu’il préfère, c’est s’enfermer dans sa chambre pour regarder la télé ou jouer avec ses figurines.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Ça ne peut pas toujours mal aller

Vu d'même

Ça ne peut pas toujours mal aller

CHRONIQUE / La météo des derniers jours est à l’image des derniers mois: déprimante. Les journées qui raccourcissent, les arbres qui se dénudent malgré le froid qui s’installe et la petite pluie frette et désagréable d’octobre me donnent immanquablement les bleus.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Une mère à sa façon

Vu d'même

Une mère à sa façon

CHRONIQUE / « Briser des tabous et mettre des mots sur la santé mentale » : telle est la mission que s’est donnée l’animateur Jean-Philippe Dion, qui œuvre depuis un moment déjà pour la cause en parlant de son vécu, lui qui a épaulé sa mère lors d’épisodes de dépression grave au fil des années.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Du tartan et des hommes

Vu d'même

Du tartan et des hommes

CHRONIQUE / Attention les yeux. Le géant de la mode Gucci a dévoilé cette semaine certains éléments de sa plus récente collection, qui comprend une charmante robe en tartan orange rappelant des uniformes scolaires pour fillettes. Or, le vêtement appartient à sa collection pour hommes.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Alerte rouge

Vu d'même

Alerte rouge

CHRONIQUE / À ce temps-ci de l’année, d’ordinaire, on s’extasie devant le rouge, l’orange et le jaune. Je dis bien d’ordinaire, car 2020 n’a absolument rien de normal, on s’entend.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Les habits de l’empereur 2.0

Vu d'même

Les habits de l’empereur 2.0

CHRONIQUE / Un sondage américain nous apprenait cette semaine que près du quart des jeunes adultes de 18 à 39 ans croient que l’Holocauste est un mythe ou que son ampleur réelle a été exagérée; les deux tiers ignorent que ce génocide a fait plus de six millions de victimes et un répondant sur dix croit que les Juifs sont responsables de ce qui est encore considéré aujourd’hui comme le plus grand crime contre l’humanité.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Les pommes et les oranges

Vu d'même

Les pommes et les oranges

CHRONIQUE / Suis-je journaliste? Suis-je chroniqueuse? En fait, je porte les deux chapeaux. À la fois un privilège et une rareté dans mon domaine. De quoi contribuer au mélange des genres journalistiques qui lui, alimente une certaine confusion, voire une mécompréhension, du rôle des médias.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Un karaoké qui fait déchanter

Vu d'même

Un karaoké qui fait déchanter

CHRONIQUE / La COVID-19, c’est comme une infiltration d’eau. Aussi petite la fissure soit-elle, c’est suffisant pour qu’elle s’y fraie un passage et cause des dégâts si on n’intervient pas à temps. Et si la brèche n’est pas colmatée rapidement, soyez certains qu’elle y repassera aussitôt que l’occasion se présentera.
Marie-Ève Martel
La Voix de l'Est
Marie-Ève Martel
Canne de bines et journalisme

Vu d'même

Canne de bines et journalisme

CHRONIQUE / « Marie-Ève, ton lead, c’est tellement de la marde qu’on n’a même pas le goût de lire le reste de ton article ! » Je me souviendrai toujours de cette phrase, balancée par mon prof de journalisme Jean-Claude Picard, après avoir rédigé mon tout premier reportage.