Jusqu’à 250 fidèles par célébration

Spiritualité
Le Progrès
CHRONIQUE / Le 23 juillet, le gouvernement du Québec a annoncé qu’à partir du lundi 3 août, le nombre maximal de personnes pouvant assister à des événements intérieurs et extérieurs dans des lieux publics, dont les lieux de culte, sera de 250 personnes. Nous nous réjouissons de pouvoir vivre bientôt des rassemblements de plus grande ampleur.

Depuis le 22 juin, plusieurs églises de notre diocèse ont ouvert leurs portes progressivement. Étant donné la contrainte d’une assistance limitée à 50 personnes, la priorité a été accordée à l’accueil et à l’accompagnement des familles endeuillées, qui ont enfin pu vivre à l’église la célébration des funérailles de leurs proches. De plus, là où c’était possible, des assemblées restreintes ont pu se retrouver pour la messe dominicale.

À partir du lundi 3 août, une autre étape sera franchie. Il est important de préciser qu’en raison de leur capacité d’accueil, ce ne sont pas tous les lieux de culte qui auront le privilège d’accepter le maximum de 250 personnes. Cela dépendra, pour chacun, de la possibilité ou non d’aménager l’espace intérieur de manière à respecter la distanciation physique obligatoire de 1,5 mètre entre les personnes n’appartenant pas à la même maisonnée.

D’autre part, le port du masque demeurera obligatoire à l’intérieur des lieux de culte, comme c’est le cas dans tous les lieux publics intérieurs. Une fois assis, les gens pourront toutefois retirer leur couvre-visage, à condition de le remettre lorsqu’ils se déplaceront. Également, les protocoles qui fournissent les indications pour garantir des célébrations sécuritaires continueront à s’appliquer. Élaborés par les autorités compétentes de l’Assemblée des évêques du Québec et du diocèse, en collaboration avec les équipes des différentes unités pastorales, ces protocoles respectent rigoureusement les consignes sanitaires imposées par la Santé publique. Conscients qu’ils visent à protéger notre vie et notre santé, nous les appliquerons de bon coeur !

C’est bien ce à quoi Mgr René Guay nous encourageait dans une chronique parue le 27 juin. Il nous rappelait que respecter les consignes est une « manière d’exprimer l’amour et le respect que nous avons pour ceux et celles qui sont plus fragiles et plus vulnérables ». Il mentionnait aussi que le Seigneur continue de nous accompagner, comme il le fait toujours, quelles que soient les difficultés que nous avons à traverser.

Nous avons hâte !

Dans les commentaires lus sur Facebook ou encore dans les courriels que nous recevons, plusieurs personnes manifestent leur désir de retourner dans leur église paroissiale, ce qui est tout à fait légitime ! Toutefois, malgré toute leur bonne volonté, les responsables des paroisses ne pourront ouvrir les églises que dans la mesure où ils pourront compter sur la disponibilité du personnel et sur l’aide de nombreuses personnes disposées à s’engager. Les tâches à accomplir sont multiples : planification et préparation des lieux, accueil, explication des consignes, animation, désinfection après les célébrations, etc.

Vous êtes disponible et désireux de donner un coup de main ? Contactez les responsables de votre paroisse pour offrir votre aide.

Comme chrétiens et chrétiennes, s’il en est un qui peut nous inspirer, c’est bien Jésus. Au moment de vivre son dernier repas, il a rappelé qu’il se tenait au milieu de ses disciples comme celui qui sert. « Je ne suis pas venu pour être servi, disait-il, mais pour servir », (Mt 20, 28).

Notre coeur saura bien nous dicter les voies du service le mieux adapté !

Jean Gagné, ptre

Responsable diocésain des communications

Afin de bien vous informer au sujet des dates et des heures d’ouverture des différents lieux de culte ou de leur réouverture, consultez le site Web du diocèse (http://www.evechedechicoutimi.qc.ca/page/reouverture-des-eglises-et-des-lieux-de-culte), sa page Facebook (https://www.facebook.com/diocesechicoutimi/) ou cette liste de liens pertinents (http://www.evechedechicoutimi.qc.ca/page/liens/).