Joël Martel

Super déception pour SuperMash

CHRONIQUE / Quand SuperMash a fait son apparition en décembre 2019, il s’agissait décidément d’un titre très prometteur. En effet, le jeu conçu par Digital Continue nous proposait alors un programme fort intéressant dans lequel nous allions avoir la possibilité de créer une infinité de jeux en mélangeant diverses approches très populaires à l’époque du 16 bits. Or, bien que l’idée soit très alléchante sur papier, est-ce que son exécution est à la hauteur des attentes ? C’est ce que vous saurez dans les prochaines minutes.

SuperMash vous met dans la peau d’un adolescent dont la soeur possède une boutique dédiée aux jeux vidéo. Voilà donc qu’un jour, le frère et la soeur font la découverte d’une mystérieuse console dont ils ignoraient complètement l’existence. Le duo réalise alors que cette console d’apparence rétro a une propriété plutôt inusitée : elle peut créer des jeux à l’infini en mélangeant des combinaisons de styles de jeux.

Puisque les jeux fraîchement conçus grâce à cette console inédite remporteront rapidement du succès auprès des clients de la boutique, vous devrez donc venir en aide à votre soeur en créant de nouveaux jeux à vendre. Ainsi, vous devrez vous amuser à combiner divers genres, dont les jeux de plateforme, action-aventure, Shoot ‘Em Up, Metroidvania, infiltration et JRPG, des jeux de rôle d’origine japonaise.

Dès les premières minutes, on vous invite à créer vos propres combinaisons de jeux. Disons-le : on ressent vraiment quelque chose de grisant à l’idée d’imaginer le résultat qu’on obtiendra. À titre d’exemple, avouez que ça pique la curiosité de mélanger un style s’apparentant aux Zelda qu’on retrouvait sur la Super Nintendo avec l’univers des Shoot ‘Em Up.

Malheureusement, cette sensation de fébrilité s’estompe assez rapidement après qu’on ait expérimenté trois ou quatre de nos créations.

Tout d’abord, chaque jeu qu’on conçoit est d’une durée qui varie généralement entre une trentaine de secondes et quelques minutes. Pour chacun, vous n’aurez essentiellement qu’un objectif à remplir. Il vous faudra d’ailleurs très peu de temps avant d’avoir découvert toutes les variantes. On vous demandera notamment de récolter x nombres de pièces, de tuer x nombres d’un type d’ennemis ou de survivre à des vagues d’ennemis pendant x secondes. En d’autres mots, on ne s’attache à aucun de ces jeux et les quelques propositions qui se distinguent de la masse sont, au mieux, pas trop ennuyantes.

Étant donné que SuperMash semble être en mesure de générer une infinité de nouveaux jeux à partir de nos choix, on pourrait lui pardonner ces défauts en se disant que le plaisir repose plutôt dans l’expérience de tenir une boutique de jeux vidéo, mais encore là, vos interactions se limiteront principalement à recueillir auprès de vos clients des demandes spéciales de jeux à générer.

Vous aurez aussi à votre disposition une espèce de cahier dans lequel on vous demandera, à l’aide d’énigmes, de concevoir certains types de jeux, mais au lieu de perdre votre temps à tenter de comprendre les indices qu’on vous fournira, laissez plutôt le temps et le hasard faire les choses.

Vous l’aurez deviné : j’ai été grandement déçu par SuperMash. Il m’aura fallu un peu plus de 12 heures avant de remplir tous les objectifs du jeu et pour être bien honnête avec vous, j’ai souhaité jusqu’à la fin qu’un petit miracle finisse par se produire. Même si chaque jeu que je créais s’avérait généralement décevant, ennuyant et répétitif, une partie de mon esprit n’arrêtait pas de me dire que cette formule avait un potentiel si intéressant qu’elle finirait vraiment par prendre son envol. Mais non...

Pour ceux et celles qui aimeraient quand même se faire leur propre idée au sujet de SuperMash, sachez que ce jeu est disponible sur PC, au Epic Games Store. Vous pouvez aussi y jouer sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch. Mais bon, essayez au moins d’attendre qu’il y ait un gros rabais dessus.

Et qui sait, peut-être que d’ici là, le grand miracle finira par arriver grâce à une mise à jour qui viendra tout changer ?