Remettre au suivant

CHRONIQUE / Il y a quelques jours, il y avait cette femme à la caisse à l’épicerie qui avait une montagne d’articles à emballer. Alors que j’étais un peu plus loin dans la file, j’ai cru comprendre que ces articles étaient destinés à être donnés à des familles dans le besoin.

J’ai donc surmonté ma légendaire timidité et j’ai interpellé la dame pour lui demander si elle avait besoin d’aide pour transporter ces nombreux sacs, puis elle m’a gentiment répondu qu’elle attendait justement un ami qui allait arriver d’une minute à l’autre. 

Peut-être aussi qu’elle a cru que j’étais un brigand qui tentait subtilement de la piéger pour lui dérober ses emplettes. Bref.

Alors voilà, ce fut mon premier échec de bonne action de Noël, mais vous me connaissez et je n’ai surtout pas l’intention de m’arrêter là.

Ainsi, je me sers aujourd’hui de ma tribune pour vous inspirer en cette période de Noël.

Comme vous l’avez peut-être appris au cours des derniers jours, la chaîne d’épicerie Loblaws a dû s’engager à remettre une carte-cadeau de 25 dollars à tous ceux et celles qui auraient acheté du pain dans leur établissement. Le truc, c’est qu’il semblerait que plusieurs chaînes d’alimentation auraient volontairement fixé les prix dans le secteur de la boulangerie et maintenant que le pot-aux-roses a été découvert, celles-ci espèrent se faire pardonner.

Donc du 8 janvier au 8 mai 2018, ceux et celles qui voudront réclamer leur carte-cadeau n’auront qu’à remplir un court formulaire en ligne à cette fin.

Là, si jamais vous étiez en train de vous demander quel est le lien avec ce que je vous racontais en début de chronique, c’est pas mal à partir d’ici que vous allez tout comprendre.

Aussi, j’aimerais préciser que ce que je vais vous proposer n’est pas une idée sortie tout droit de ma tête. J’ai vu passer ça ici et là sur les réseaux sociaux et comme la proposition m’a énormément plu, je me suis dit qu’en en parlant ici, peut-être que ça enverrait un signal positif à cet effet.

Alors c’est quoi cette idée?

Eh! Bien!, comme en théorie, à peu près tout le monde est éligible à ce programme de dédommagement, pourquoi n’en profiterions-nous pas afin de détourner une partie de ces cartes-cadeaux afin qu’elles se rendent directement aux familles et aux personnes dans le besoin?

En ce qui me concerne, bien que je ne sois pas du tout riche et que ce n’est pas demain la veille que vous me verrez parader avec un chapeau haut-de-forme et un monocle comme le gars de Monopoly, je me dois de vous confier que je ne compte pas du tout sur cette carte-cadeau de 25 dollars pour boucler une fin de mois l’an prochain.

Toutefois, je me considère comme étant très privilégié et chanceux de bénéficier de cette tranquillité d’esprit. Pour avoir longtemps survécu avec quelques dollars en poche, je suis très conscient de cette chance et ce qui est le plus terrifiant, c’est que ça peut s’oublier très rapidement. 

Alors hop, je me répète, mais pourquoi tous ceux et celles qui jouissent aussi de ce privilège ne profiteraient-ils pas de cette carte-cadeau afin de la détourner vers ceux et celles qui sont dans le besoin?

Parce que lorsque le compte de banque est dans les trois chiffres, et que ça inclut la virgule des sous, une carte-cadeau de 25 dollars peut faire toute la différence.

Maintenant, je sais que des discussions en ligne laissent entendre que des regroupements en ce sens pourraient voir le jour dans les prochaines semaines et si jamais j’en entends parler, j’essaierai de vous en glisser un mot.

Et pour l’instant, si jamais un membre de votre famille vous parle de cette carte-cadeau pendant le temps des Fêtes, demandez-lui donc pour le fun si il en a vraiment besoin?

Parce qu’économiser et être un consommateur responsable, c’est bien beau, mais savoir en faire profiter ceux et celles qui en ont besoin, ça, la société en a vraiment besoin.

Sur ce, joyeuses Fêtes et joyeux Noël à tous les lecteurs et les lectrices!

Beaucoup d’amour et le reste suivra bien.