L'histoire derrière les performances

CHRONIQUE / Les habitués de cette chronique en savent quelque chose : je ne suis pas une référence en matière de sports. Mais alors que je n’avais pratiquement jamais porté attention aux Jeux olympiques, voilà que cette année, je pourrais presque participer à une discussion d’une minute ou deux à propos des performances de nos athlètes.

Le truc, c’est qu’à la différence des années précédentes, j’ai maintenant un bonhomme de sept ans à la maison, et sans qu’il soit devenu un fou des Olympiques, disons-le, l’événement suscite grandement son intérêt.

D’ailleurs, il est chanceux d’avoir sa mère, car elle est vraiment plus au fait du sujet que l’auteur de ces lignes. Pour vous donner une petite idée, je suis tellement déconnecté de l’actualité en matière de sports qu’il y a quelques jours, je n’en revenais tout simplement pas que la région soit autant représentée, notamment en ce qui concerne le patinage de vitesse, et ce, bien malgré le fait que 99,9 % de la population en était bien consciente depuis un sacré bout de temps. Alors hop, de temps en temps, on se réunit en famille dans le salon, et souvent par hasard, on décide de regarder une épreuve ensemble. Et en toute honnêteté, je serais de très mauvaise foi si je vous disais qu’assister à ces performances n’a rien d’excitant. Alors que dix minutes auparavant, vous connaissiez à peine les détails entourant une certaine épreuve olympique, vous êtes là à vous faire du mauvais sang pour un athlète dont vous ignoriez complètement l’existence il y a deux minutes.

Mais bon, sans vouloir m’accorder du mérite, j’ai quand même une toute petite part de responsabilité dans cet intérêt quant aux Jeux olympiques chez mon fils.

C’est que, voyez-vous, il y a plusieurs mois de cela, je lui avais fait découvrir un film intitulé Eddie l’aigle. Le film en question est à propos d’un Britannique nommé Michael Edwards qui avait marqué les Jeux olympiques de Calgary en 1988 en participant aux épreuves de saut à ski.

Maintenant, si Edwards a laissé sa trace dans l’histoire des Jeux, ce n’est pas en raison d’un podium ou d’une performance remarquable, mais bien grâce à sa détermination.

Grosso modo, bien qu’Edwards n’était pas particulièrement prédestiné à une carrière olympique, celui-ci était habité par le rêve d’y participer en tant qu’athlète. Edwards avait donc eu la brillante idée de s’initier au saut à ski, étant donné qu’aucune délégation britannique n’existait pour cette épreuve.

Ainsi, Edwards a appris son sport à la dure, et ce, plutôt tardivement, mais sa détermination incroyable l’aura finalement mené jusqu’à son objectif. Évidemment, l’histoire d’Edwards aura fait le bonheur des médias aux Jeux de Calgary, et ironiquement, il est devenu l’un des sauteurs à ski les plus célèbres de son époque. Mais ce qui frappe le plus dans l’histoire de Michael Edwards, c’est qu’elle reflète une facette des Olympiques qui a été complètement absorbée par ces systèmes que nous avons érigés dans chaque pays afin de nous assurer de ramener le plus de médailles possible.

De fait, nos athlètes sont généralement formés dès le plus jeune âge, et rien n’est laissé au hasard. Certes, cela permet de produire des figures qui inspireront à leur tour les prochaines générations d’athlètes, mais disons-le, le rêve olympique appartient depuis longtemps à une élite et les contes de fées n’ont généralement rien à voir.

Et là, qu’on se comprenne, je ne suis pas du tout en train de cracher dans la soupe en vous disant ça. Il n’y a rien de mal à vouloir tirer son épingle du jeu. C’est juste que bon, si un drôle d’oiseau comme Edwards s’était mis dans la tête de participer à un concours de chant, ça aurait certainement moins détonné que lors des Olympiques, où tout un chacun agit en conséquence d’une machine bien huilée, et surtout, bien orchestrée.

Bref, les Olympiques, ce sont des performances qui marquent l’histoire, mais les histoires derrière ces performances méritent parfois, elles aussi, une place sur podium. Et qui sait, tout peut encore arriver d’ici la fin des Jeux !