Les cool dad

CHRONIQUE / En septembre 2016, un internaute nommé Jeff Bessette décidait de créer un groupe sur Facebook qu’il allait nommer « La ligue des cool dad ». Deux ans et quatre mois plus tard, la ligue compte maintenant plus de 18 000 hommes qui, chaque jour, partagent leurs joies et leurs malheurs en tant que pères de famille.

Maintenant, pour être bien franc avec vous, lorsqu’un ami m’a invité à joindre la ligue et que j’ai constaté qu’il s’agissait d’un groupe réunissant exclusivement des hommes, je me suis préparé au pire. « Bon, un autre groupe où des gars vont casser du sucre sur le dos de leur ex et où ça va jaser de pick-up, de pêche et de hockey », que je me suis dit.

J’ai toutefois compris assez rapidement que j’avais tout faux lorsque j’ai vu passer une publication sous laquelle un internaute avait laissé un commentaire où il adressait des mots peu glorieux à l’égard des femmes. En réponse à ce commentaire plutôt misogyne, voilà qu’une dizaine de membres de la ligue allait aussitôt le remettre à sa place en lui faisant comprendre que ce n’était pas le bon endroit pour tenir de tels propos. Puis, quelques minutes plus tard, voilà que l’internaute allait se confondre en excuses, fort probablement dans l’espoir de ne pas être exclu de la ligue en guise de punition.

À cet effet, An Dy, un des administrateurs de la ligue, m’a expliqué : « On est vraiment sévères avec le respect. Un manque de respect peut mener à l’expulsion du groupe et on ne niaise pas avec ça. La ligue ne sert pas à se “bitcher”, mais bien à s’entraider entre papas. […] Quand on intervient sur des gestes inadéquats, les boys aiment ça en plus. On appelle ça : le pouvoir de la ligue ! »

Au moment de m’entretenir avec An Dy, celui-ci m’informait qu’au cours des 28 derniers jours seulement, plus de 4000 publications avaient été partagées dans la ligue. Vous devinerez donc que pour modérer tout cela, on ne peut pas simplement se contenter d’improviser. « À ce jour, nous sommes 18 000 membres et l’équipe comprend deux administrateurs et six modérateurs, dont un en France maintenant, de souligner An Dy. On est en communication sur Facebook Messenger à longueur de journée. On est vraiment une équipe unie. Chaque action ou décision qui est prise est partagée entre nous, que ce soit des idées nouvelles ou même quand on exclut un membre. Tout est noté et conservé. Sept jours sur sept et 24 heures sur 24. »

Il faut savoir que la majorité des publications qui sont partagées par les membres de ligue ne sont pas sujettes à créer la polémique. À titre d’exemple, de nombreux papas vont questionner les autres membres à propos des activités qu’ils pratiquent avec leurs enfants afin de s’inspirer tandis que d’autres papas publieront fièrement une vidéo montrant le dernier exploit de leur fils ou de leur fille.

Cela dit, comme le destin fait en sorte que certains papas doivent traverser de dures épreuves, on voit aussi parfois apparaître des publications où on demande du soutien moral auprès des membres de la ligue. Ici, je pense notamment à certains pères qui ont récemment appris que leur enfant était malade et qui arrivent à retrouver un peu d’espoir grâce aux messages d’encouragement d’autres papas qui ont vécu des épreuves similaires.

Sinon, il est même arrivé à certaines reprises que des pères ont lancé un cri de détresse et chaque fois, la ligue est intervenue afin d’éviter le pire : « Une des forces de la ligue est l’entraide et l’encouragement, de préciser An Dy. Les cool dad en question ont eu en peu de temps plein de bons conseils afin de ne pas en venir à commettre l’irréparable. C’est pas trop long quand une situation semble sérieuse avant que les autorités ne soient averties. […] J’ai quelques membres aussi dans mes contacts personnels qui travaillent dans des services d’urgences et à qui je transmets les infos pour les tenir au courant. Ils me conseillent sur les agissements à prendre. Avec la bonne volonté des membres et celle de notre excellente équipe, on a réussi à éviter le pire à chacun de ces cool dad. »

Alors hop, voici ce qui se produit quand plus de 18 000 papas se retrouvent ensemble. Ça ne donne pas une annonce de pick-up.