Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Joël Martel
Le Quotidien
Joël Martel
Bugsnax
Bugsnax

Insectes comestibles et requin affamé

Article réservé aux abonnés
CHRONIQUE / Cette semaine, je vous parle d’un jeu où vous devez enquêter sur les mystères d’une île qui abrite une multitude d’insectes comestibles et je vous glisse un mot à propos d’un titre dans lequel vous incarnez un requin qui a un petit faible pour la chair humaine.

Bugsnax

Développé et édité par Young Horses


Sur papier, on pourrait croire que Bugsnax est une autre relecture de Pokémon, mais ne vous fiez surtout pas aux apparences. C’est d’ailleurs une des nombreuses leçons que l’on tire de ce jeu plutôt unique en son genre !

Bugsnax se déroule à Snaktooth, une mystérieuse île peuplée par d’étranges insectes comestibles. Comme vous y incarnez un journaliste, votre mission consiste à faire la lumière sur la disparition d’Elizabert Mégafig, une exploratrice qui s’était rendue à Snaktooth afin d’étudier ces créatures insolites.

Bugsnax

Dès votre arrivée à Snaktooth, vous faites la rencontre du sympathique maire de la place, qui vous explique que tous les habitants ont récemment déserté le village. Vous devez donc l’aider à rapatrier les onze autres habitants en accomplissant diverses quêtes, qui vous donnent parfois des maux de tête.

Là où Bugsnax devient particulièrement intéressant, c’est que les missions consistent généralement à explorer l’île afin d’y dénicher des spécimens d’insectes. Vous avez évidemment à votre disposition divers outils qui vous aident à piéger et à attirer vos proies, mais il vous faudra souvent faire usage de ruse !

À titre d’exemple, lorsque vous devez piéger un insecte de feu, il faut trouver un moyen de l’attirer vers un plan d’eau ou un insecte de glace afin d’éteindre les flammes qui le recouvrent et, croyez-moi, c’est toujours plus compliqué qu’on ne voudrait le croire !

Les insectes que vous capturez servent à nourrir les habitants de Snaktooth, mais ils ont aussi un drôle d’effet secondaire sur eux. En effet, chaque fois qu’un personnage mange un de ces insectes, un de ses membres prend l’apparence de l’aliment en question. Maintenant, loin de moi l’intention de vous vendre la mèche, mais vous découvrirez, au fil de votre aventure, qu’il y a anguille sous roche !

Au-delà de sa mécanique de jeu, qui est très efficace, Bugsnax excelle particulièrement dans le récit qu’il propose aux joueurs. Tout au long de notre aventure, on apprend progressivement à connaître chaque habitant de Snaktooth et on finit rapidement par s’attacher à eux. Alors qu’on s’affaire à régler de vieilles disputes entre chacun des habitants, on se réjouit de voir tout ce beau monde se réunir de nouveau.

En toute honnêteté, je n’ai qu’un seul bémol à l’égard de Bugsnax et il s’agit de sa carte. En effet, comme la carte se limite principalement à indiquer les différentes zones de l’île, ça devient parfois un peu difficile de s’y retrouver.

Malgré son côté visuel qui peut sembler s’adresser aux plus jeunes, Bugsnax propose une aventure et un récit qui plairont autant aux plus petits qu’aux plus grands. Les joueurs moins âgés auront un malin plaisir à explorer Snaktooth et sa faune surprenante, tandis que les plus vieux s’étonneront souvent des thèmes très modernes qui ponctuent le récit.

Maneater 

Développé et édité par Tripwire Interactive

Depuis sa sortie, il y a quelques semaines, Maneater piquait vraiment ma curiosité. Vous devinerez donc que j’ai bondi de joie en apprenant que la version PS5 était offerte gratuitement aux membres du service PS+ de Sony.

Maneater

Dans ce jeu conçu par Tripwire Interactive, vous incarnez un jeune requin dont la mère a été cruellement tuée par des pêcheurs.

Maneater

Votre quête consiste à gagner en force afin de pouvoir venger votre mère, mais avant cela, vous devez remplir de nombreuses quêtes vous amenant à explorer un vaste univers sous-marin et à dévorer des tonnes de poissons... et des humains !

Bref, si vous aimez parfois vous défouler quelques minutes, Maneater devrait facilement vous fournir votre dose ! Mais tenez-vous loin des alligators !