Combien de V-Bucks ça coûte?

CHRONIQUE / Au cours des derniers mois, on a beaucoup parlé de cryptomonnaie et bien que je sois un mordu de technologie, je vais devoir vous avouer que je ne pige que dalle dans tout ça.

D’ailleurs, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots, ça m’a « miné » le moral pendant un bout de temps de ne pas m’être davantage intéressé à cette nouvelle économie, car comme bien d’autres internautes, j’ai encore souvenir de cette époque où un Bitcoin valait quelques dollars seulement, alors qu’au moment d’écrire ces lignes, un Bitcoin vaut 9893 $.

Évidemment, lorsque les conséquences de mon ignorance quant au domaine économique me sautent en plein visage comme ça, je me surprends souvent à me demander comment j’aurais agi si dès mon jeune âge, on m’avait familiarisé avec des notions de base en économie.

Qui sait, peut-être que j’aurais flairé la bonne affaire et que j’aurais investi quelques dollars dans un ou deux Bitcoins qui vaudraient aujourd’hui un bon montant d’argent ?

Une chose est certaine et c’est que même si je peux sembler être cynique par rapport à l’économie, je suis de ceux et celles qui croient qu’on devrait accorder une bien plus grande place à ce secteur d’activité chez les étudiants, et ce, dès leur plus jeune âge. Que ça nous plaise ou non, l’économie mène le monde et ça me semble complètement absurde qu’on ne prépare pas mieux les citoyens de demain à mieux comprendre les rouages de cet univers.

Maintenant, peut-être que les spécialistes en pédagogie seront outrés de prendre connaissance de la suggestion qui va suivre, mais bon, je suis quand même prêt à prendre le risque de me lancer !

Alors, voilà ce que je propose pour intéresser nos jeunes à l’économie : ne leur parlez pas de dollars, d’euros ou de Bitcoins, mais parlez-leur plutôt de V-Bucks.

Pour ceux et celles qui n’ont pas de jeunes enfants à la maison, des V-Bucks, c’est la devise qui est utilisée dans Fortnite. Et qu’est-ce que c’est, Fortnite ? Eh ben ! C’est un jeu vidéo auquel pratiquement tous les enfants jouent dès qu’ils ont une minute de liberté.

Grosso modo, le concept du jeu est simple comme bonjour : on parachute 100 joueurs dans une espèce de ville et le gagnant est celui qui arrive à survivre en dernier. J’en conviens, écrit comme ça, on dirait qu’il s’agit d’un jeu cruel, mais croyez-moi, c’est beaucoup moins violent que bien des jeux que plusieurs parents achètent à leurs enfants. Voyez plutôt cela comme une version contemporaine de l’époque où l’on jouait aux cowboys et aux bandits dans les rues du quartier.

Mais pour revenir à nos V-Bucks, ça va peut-être vous sembler être une farce, mais depuis que mon garçon joue à Fortnite, je n’ai jamais eu autant de facilité à lui faire comprendre la valeur de l’argent.

À titre d’exemple, Charlot et moi, on se promenait l’autre fois au Walmart et quand il m’a demandé de lui acheter un truc futile, je n’ai eu qu’à lui dire : « T’as vu combien ça coûte ? Pense à tous les V-Bucks que tu pourrais t’acheter avec cette somme d’argent ? »

Je vous le jure, j’ai pratiquement vu défiler dans ses yeux des colonnes de chiffres et après qu’il ait mentalement converti ce montant d’argent en V-Bucks pour ensuite faire le compte de tous les « skins » et les « moves » qu’il pourrait s’acheter, Charlot m’a tout simplement répondu qu’il passerait son tour.

C’est quand même fou de se dire que non seulement, il a fait l’exercice de convertir des devises, mais qu’en plus, il a soudainement pris conscience de la valeur de l’argent. Certes, ce n’est pas demain la veille que Charlot m’expliquera comment fonctionne un REER ou un CELI, mais bordel, quand j’avais son âge, je ne me surprenais pas à convertir mon argent de poche en pièces d’or de Super Mario Bros.

Bien entendu, c’est beaucoup plus simple de lancer une idée comme ça en l’air que de la mettre en pratique, mais bon, si ça peut inspirer un enseignant ou une enseignante, ce sera ça de fait.

Justement, ça me fait penser : combien ça coûtera en V-Bucks le projet de « Lab-École » ?