Chatouillé par la mort

CHRONIQUE / Ça commence comme on dit.

En fait, c’était commencé depuis le début, mais là, ça commence de plus en plus et en toute logique, un moment donné, ça ne sera même plus en train de commencer parce que ça va être décollé solide.

Mais qu’est-ce qui peut bien commencer comme ça, me demanderez-vous ? C’est que voyez-vous, les morts dans le journal ont de plus en plus mon âge. Ça m’a frappé il y a quelques semaines quand j’ai vu ce gars avec qui j’étais allé au secondaire. Il se donnait toujours des airs de dur à cuire en baissant sa voix d’un ton ou deux et fouillez-moi pourquoi, mais il aimait bien qu’on sache tous qu’il se passionnait pour l’histoire des nazis et de Hitler. 

Personnellement, ça me faisait marrer plus que d’autres choses, parce que je voyais bien que ce gars-là aurait été le premier à tenter d’empêcher un vrai nazi d’entrer dans la classe, mais bon, si je m’en rappelle toujours après 20 ans alors que je ne suis même pas foutu de pouvoir dire en quelle année j’ai fini mon bac à l’université, ça a dû me marquer d’une certaine façon.

Alors hop, par un beau jour, j’ai vu que le gars était mort, mais j’ignore de quoi. J’ai fait comme on fait toujours quand quelqu’un qu’on n’a pas vu depuis longtemps ou que quelqu’un qu’on connaissait plus ou moins meurt et je suis allé voir son profil Facebook. Au début, on se dit que peut-être qu’un message laissé par un de ses amis nous donnera un indice sur la cause de sa mort. Puis, on se dit que ses dernières publications nous mettront peut-être la puce à l’oreille. Et puis arrive ce grand moment où ça nous frappe et qu’on se dit : « Il n’est plus là pour toujours. »

Je vais être bien franc avec vous, ce n’était pas la première fois qu’une connaissance de mon âge mourait, mais cette fois-ci, fouillez-moi pourquoi, ça m’a vraiment rentré dedans. C’était un peu comme si la mort m’avait chatouillé pour me rappeler qu’un jour ou l’autre, ça serait mon profil Facebook que des curieux iraient visiter.

Alors évidemment, même si je n’y pensais pas de façon permanente, les réflexions à propos de la mort surgissaient ici et là, et ce, généralement quand j’étais justement en train de me dire un truc du genre : « On es-tu ben ? ». 

Puis, un jour ou deux après avoir appris la nouvelle concernent le décès de cet ancien camarade de classe, je m’arrête au dépanneur pour me dégotter du papier à rouler et il y a l’employée qui regarde le journal du côté client du comptoir. Alors qu’elle se dirige vers l’autre côté du comptoir pour aller à sa caisse, elle me lance : « C’est fou de ces temps-ci à quel point il y a du monde qui vont devoir se désabonner du journal. » Sur le coup, je ne comprends aucunement où elle veut aller avec ça et puis c’est là que je vois que le journal qu’elle consultait est demeuré ouvert à la page nécrologique.

Maintenant, j’ignore si j’ai récemment hérité d’un superpouvoir qui me permet de scanner rapidement la rubrique nécrologique afin d’identifier les morts qui ont presque mon âge, mais je peux vous passer un papier comme quoi ils étaient nombreux ce jour-là.

« Est-ce un signe que la vie m’envoie ? », que je me suis sérieusement demandé. Au moment d’écrire ces lignes, je peux au moins vous confirmer une chose et c’est que si la vie m’envoyait alors un signe, ce n’était pas à court terme en tout cas. Pour la petite histoire, j’en suis maintenant à souhaiter que ce n’était pas aussi à moyen terme.

Une chose est certaine, c’est que la vie est un cycle et cette fois-ci, elle a bien su me le prouver. Car voilà qu’après cette histoire du dépanneur, ça m’a rappelé l’époque où je travaillais à la bibliothèque et que je voyais tous ces usagers d’un certain âge qui empruntaient le journal afin de seulement survoler la section nécrologique. Du coup, ça m’a rappelé plein d’usagers que je n’avais pas vus depuis un bail, dont notamment Klaude Poulin, un ancien journaliste qui était très impliqué au sein de CKAJ.

Et puis hop, quelques jours plus tard, Johnny Beaudoin m’apprenait que monsieur Poulin était décédé.

Ça continue comme on dit.