Bientôt sur vos écrans de télé

CHRONIQUE / Je critique parfois ici dans cette chronique ce qu’on nous propose à la télévision et bien que ces textes suscitent généralement de nombreuses réactions de votre part, je dois me rendre à l’évidence : ce n’est pas en chialant qu’on fait changer les choses.

D’ailleurs, si je critique autant ce média, c’est davantage par passion que par mépris, car voyez-vous, j’aurais vraiment aimé faire de la télé dans cette vie si j’en avais eu l’occasion. En effet, depuis que je suis tout petit, je dois avoir quotidiennement 4 à 5 idées d’émissions de télé qui me passent par la tête et celles-ci finissent toutes par mourir dans l’oubli, quelque part dans ma mémoire, juste à côté des factures de téléphone. Alors voilà, aujourd’hui, je vous offre trois petites idées d’émissions de télé qui ont passé par mon cerveau dans les derniers jours.

En premier lieu, tout le monde sait que les producteurs capotent sur les vedettes. En fait, s’ils pouvaient engager des vedettes pour un vox pop pendant les nouvelles, ils le feraient. De l’autre côté, on est de plus en plus qui aimeraient découvrir de nouvelles voix, de nouveaux visages, de nouvelles chansons, etc. 

Voici donc le meilleur des compromis : une espèce de nouvelle version de Star d’un soir, mais ça s’appellerait C’est moi qui a découvert ça. Grosso modo, des vedettes sont donc invitées à présenter aux téléspectateurs la performance d’un artiste qu’ils ont découvert, de préférence, un artiste qui profite déjà d’un certain auditoire, mais qui ne fait pas partie de l’élite des « toujours les mêmes faces partout ». Et puis hop, question de s’assurer que le public soit au rendez-vous, on fait animer ça par Patrice L’Écuyer parce que tout le monde aime Patrice L’Écuyer. Avec des choix moindrement audacieux, je prédis facilement des cotes d’écoute au-dessus du 800 000 le jeudi soir.

Deuxième idée d’émission : Le Club des LED. Comme bien d’autres adultes de la génération des Xénials (la micro-génération née entre 1977 et 1983), je suis un 100 watts. 

Alors que Passe-Partout me laisse de marbre, je deviens complètement fou si vous me parlez de Marc-André Coallier. Marc-André, c’est un peu comme mon cousin Luc qui m’avait donné mon premier vinyle de Thriller de Michael Jackson. C’est le gars que tout le monde aime. Alors hop, pourquoi on ne referait pas un Club des 100 Watts, mais pour le même public qu’à l’époque, c’est-à-dire les gars et les filles de 25 à 40 ans. Je vous le dis : si ça se fait, je programme mon récepteur tout de suite et c’est certain que j’écœure tous mes amis et amies Facebook avec ça chaque jour. Ah ! Et envoyez-moi donc tout de suite un t-shirt, j’ai perdu le mien !

Troisième idée d’émission : La bande des six enfants. De nos jours, ce n’est pas très évident de critiquer. Certes, on peut dire qu’on aime ou pas un truc ici et là, mais généralement, ça doit faire consensus. En d’autres mots, c’est permis de dire qu’un truc est nul s’il y a moindrement quelques personnes influentes qui ont osé le dire tout haut.

Or, la vérité, c’est qu’il est humainement impossible que tout ce qui passe à la télé ou à radio soit bon. Mais qui oserait dire les vraies choses, sans craindre de se faire barrer par tous les autres employeurs ou d’irriter un de ses amis vedettes ?

J’ai la solution et en plus, c’est un « win-win », comme on dit dans le show-business.

Alors voilà : on prend six enfants et on leur fait voir et écouter les trucs supposément bons qu’on nous impose à la télé et à la radio. Par exemple, je serais curieux d’entendre ces enfants dire franchement ce qu’ils pensent de tous ces succès débiles que les réseaux nous imposent à la radio et que vous ne pourriez même pas différencier tellement ils sont homogènes. 

Bref, ça donnerait de la bonne télé et en plus, tout le monde aime ça les enfants. C’est donc tout pour cette semaine et avis aux producteurs et productrices, si jamais vous décidez de produire une de mes émissions, quand viendra le temps d’inscrire « Une idée originale de », ça serait très cool de mettre « 100 Watts » entre mon nom et prénom.