Graveyard Keeper
Graveyard Keeper

Appuyer une cause... et sur le bouton

Joël Martel
Joël Martel
Le Quotidien
CHRONIQUE / Le forfait Humble Choice, proposé par l’entreprise Humble Bundle, permet de mettre la main sur de nombreux titres vraiment intéressants, et ce, pour un montant somme toute raisonnable. De plus, une partie considérable des ventes effectuées par Humble Bundle sont destinées à des oeuvres de charité et depuis sa fondation, c’est un montant de plus de 174 millions de dollars qui a été remis à diverses organisations.

Chaque mois, les membres sont invités à sélectionner dix titres parmi une douzaine de choix et il s’agit toujours de jeux qui ont eu droit à un bon accueil critique. Mais ce qui est le plus intéressant avec cette offre, c’est qu’elle nous encourage à tenter notre chance sur certains titres qu’on aurait probablement évités dans d’autres circonstances. D’ailleurs, il n’est pas rare qu’on se surprenne à se découvrir des affinités avec ceux-ci.

Voici donc quelques titres que je n’aurais probablement pas exploré si le Humble Choice ne m’avait pas encouragé à le faire.

Horizon Chase Turbo

Graveyard Keeper Lazy Bear Games

C’est peu après sa sortie que j’ai découvert Graveyard Keeper sur Steam. Disons-le, son synopsis était tout ce qu’il y a de plus accrocheur, en nous proposant une simulation de gestion de cimetière qui s’annonçait visiblement teintée d’humour.

Or, j’avais finalement manqué de courage au moment de confirmer l’achat du jeu, peu après avoir découvert en lisant quelques commentaires qu’il s’agissait d’une espèce de Stardew Valley.

Puis, plusieurs mois plus tard, puisque ma curiosité avait déjà été piquée par le passé, j’ai bondi sur Graveyard Keeper en apprenant qu’il faisait partie de mes choix du mois et bien qu’il s’agisse effectivement d’un jeu qui fait beaucoup penser à Stardew Valley, je suis mystérieusement parvenu à m’y accrocher.

198X

Grosso modo, vous y incarnez un pauvre homme qui a perdu la vie dans un bête accident pour se retrouver catapulté à l’époque médiévale, où il apprendra dès son arrivée qu’il devra désormais occuper le rôle de gardien du cimetière.

Au départ, on vous demandera de redonner un peu d’amour à votre cimetière, puis vous devrez accueillir votre première dépouille, pour ensuite l’enterrer, mais vous constaterez très rapidement que les tâches que vous aurez à remplir déborderont considérablement de vos fonctions en tant que gardien du cimetière. Ainsi, vous serez appelé à pratiquer l’agriculture, en vous occupant de votre terre, à faire de la menuiserie, mais aussi à animer la communauté religieuse de votre village.

Bref, un jeu qui nécessite beaucoup de patience et de temps, mais qui est étrangement très valorisant, tout en demeurant toujours amusant et rigolo.

Horizon Chase Turbo Aquiris Game Studio

Quand on voit passer des images tirées de Horizon Chase Turbo, la première chose qui nous vient en tête, c’est qu’il s’agit d’un vieux jeu sorti tout droit de cette décennie où la Super NES et le Nintendo 64 occupaient les longues soirées des joueurs.

Les développeurs du jeu, Aquiris Game Studio, ne s’en cachent d’ailleurs pas : c’était justement le but qu’ils visaient en proposant ce jeu de course, où tout ce qui compte, c’est de rouler à toute vitesse, tout en tentant de négocier le plus efficacement les courbes. En d’autres mots, un jeu d’inspiration purement arcade où chaque course vous procurera la dose parfaite d’adrénaline.

Un mode multijoueur est aussi proposé et étant donné la facture très « arcade » du jeu, on peut rapidement tenter d’aller défier les autres joueurs en ligne sans craindre d’essuyer une cuisante humiliation.

198X Hi-Bit Studios

Sorti il y a un peu moins d’un an, 198X fait partie de ces nombreuses propositions qui font appel à la nostalgie des joueurs, mais elle réussit toutefois à se distinguer par son approche originale, laquelle vaut décidément le détour.

On peut dire de 198X qu’il s’agit en quelque sorte d’un moyen métrage interactif dans lequel votre expérience en tant que joueur sera mise à contribution.

Puisque l’histoire se déroule à l’époque des balbutiements des jeux d’arcade, vous devrez donc affronter une série de mini-jeux inspirés de ces premiers grands classiques, tout en découvrant l’histoire d’une adolescente qui arrive à surmonter la solitude et la mélancolie grâce aux jeux vidéo.

Le seul gros problème de 198X, c’est sa très courte durée de vie, qui ne va pas au-delà de 90 minutes. Bref, un jeu à acheter lors d’une vente.