Le Quotidien
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Du pain sur la planche

Isabelle Légaré

Du pain sur la planche

CHRONIQUE / Ici, la mention «fait maison» s’applique à merveille. Les deux occupants y gagnent leur pain à la sueur de leur front. Une fournée n’attend pas l’autre. Son parfum déborde de la cuisine pour atteindre le salon, ou plutôt quel salon? Les jours de production, le divan et la télé font place à de l’équipement... de boulangerie.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Au Guatemala pour leur dire merci

Isabelle Légaré

Au Guatemala pour leur dire merci

CHRONIQUE / Stéphane Brisson a le teint basané et la tête pleine de souvenirs, mais c’est un sentiment de vive reconnaissance qui l’habite surtout en ce moment. L’homme de 55 ans rentre tout juste du Guatemala où habitent ses six infatigables employés. Il a tenu à leur exprimer sa profonde gratitude, sur place, en personne.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Béatrice, 11 ans, et ses amis du CHSLD

Isabelle Légaré

Béatrice, 11 ans, et ses amis du CHSLD

CHRONIQUE / Béatrice Veillette aurait pu profiter de sa dernière journée de vacances du temps des Fêtes pour aller au cinéma, goûter aux plaisirs de l’hiver ou se prélasser à la maison, sans rien faire de particulier. En cet après-midi plutôt frisquet de janvier, la jeune fille de 11 ans a choisi de réchauffer le coeur de personnes âgées.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La coiffeuse qui fait pousser des bonnets

Isabelle Légaré

La coiffeuse qui fait pousser des bonnets

CHRONIQUE / C’est l’histoire d’une coiffeuse qui, un jour, a perdu ses cheveux. En l’espace de deux semaines, pratiquement l’entièreté de sa chevelure est tombée. Le choc. La bonne nouvelle, heureusement, c’est que sa vie n’était pas en danger. Manon Lebel a eu cette idée: faire pousser des bonnets qui enveloppent de douceur toutes celles qui, à leur corps défendant, se retrouvent avec un crâne dégarni.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Quelque 2224 jours plus tard

Isabelle Légaré

Quelque 2224 jours plus tard

CHRONIQUE / L’exploit n’est pas toujours là où on pense, dans un record de distance enregistré au centième de seconde près. Le dépassement de soi n’est pas obligatoirement une affaire de performance. Parfois, repousser ses limites, c’est faire comme Renaud Gauthier qui a pris la décision d’ignorer le chrono pour regarder chanter les oiseaux.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La promesse d’un frère pour «la p’tite»

Isabelle Légaré

La promesse d’un frère pour «la p’tite»

CHRONIQUE / À la maison, sans être tabou, le sujet n’était pas vraiment abordé. C’était comme ça à l’époque. On n’en parlait pas ou c’était fait de façon détournée. Jean-François Morand comprenait toutefois ce à quoi sa mère faisait allusion lorsqu’elle disait à ses quatre enfants réunis à l’occasion d’un repas en famille: «Le jour où je ne serai plus là, la p’tite ne sera pas capable...»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Son beau sapin

Isabelle Légaré

Son beau sapin

CHRONIQUE / La mère Noël existe. Patricia Corriveau s’occupe personnellement de la rendre bien réelle. Les enfants n’y voient que du feu et les adultes prennent plaisir à se laisser prendre au jeu. Entre ses mains, les sapins brillent comme les étoiles dans ses yeux.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Se reconstruire après avoir frôlé la mort

Isabelle Légaré

Se reconstruire après avoir frôlé la mort

CHRONIQUE / «C’est du métal qui me tient debout.» Pierre-Marc Côté hésite à s’asseoir, sachant que ce sera inconfortable en cette journée où le temps humide n’aide en rien. Il n’est pas rare que la douleur le rattrape au beau milieu de la nuit, l’obligeant alors à se lever pour marcher jusqu’au salon. Le chat de sa blonde l’attend sur le canapé.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le fragile dur à cuire

Isabelle Légaré

Le fragile dur à cuire

CHRONIQUE / Difficile de savoir quand cela va se produire. Une journée, ça va bien, le lendemain, pas du tout. Jacques Mailhot ne peut empêcher l’apparition des symptômes, mais de plus en plus, il arrive à les reconnaître. Ce sont les signes avant-coureurs de l’orage qui gronde en lui.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Parce que la vie continue [VIDÉO]

Isabelle Légaré

Parce que la vie continue [VIDÉO]

CHRONIQUE / «C’est la vie, il faut continuer», répétait Jacques Guimond lorsqu’il devait affronter des difficultés se dressant sur sa route. Pendant toute son existence, c’était sa phrase fétiche pour garder le moral. L’homme de 84 ans ne la disait plus depuis quelques années, sans doute parce qu’il ne se souvenait pas de l’avoir déjà prononcée. Cindy la reprend à son tour, à la mémoire de son père qui ne tombera pas dans l’oubli.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
De tout coeur avec Mary

Isabelle Légaré

De tout coeur avec Mary

CHRONIQUE / Marie-Christine Levasseur ne connaissait rien à la boxe avant de rencontrer Mary Spencer, il y a quatre ans. Dans moins de deux semaines, elle sera aux premières loges pour encourager son épouse qui pourrait devenir championne du monde.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le comédien bientôt policier

Isabelle Légaré

Le comédien bientôt policier

CHRONIQUE / Ceci n’est pas une fiction. C’est l’histoire véridique d’un comédien qui a décidé de changer de vie. Pierre-Alexandre Fortin ne joue pas un personnage. À 50 ans, il est sur le point de devenir policier.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Le dernier matin de Diane

Isabelle Légaré

Le dernier matin de Diane

CHRONIQUE / Dès les premières heures après l’accident, une gerbe de fleurs a été fixée sur un poteau, à deux pas de l’endroit où un autobus scolaire a croisé le chemin de Diane Simard. Dans un élan de sympathie envers ses proches, d’autres bouquets se sont greffés au premier. Depuis, les pétales résistent à la neige et au vent, tout comme une photo qui y a été solidement attachée. On y voit une femme, tout sourire, entourée de ses quatre petits-enfants qui grandiront en sachant que l’amour de «Mamie Didi» est impérissable.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
«Mon frère, je vais toujours en parler»

Isabelle Légaré

«Mon frère, je vais toujours en parler»

CHRONIQUE / Joëlle Lamy esquisse un sourire en pensant à son frère qui était reconnu pour parler fort. Pas le genre à mettre des gants blancs pour dire ce qu’il avait à dire. Tout le contraire de celle qui donnerait cher aujourd’hui pour le voir franchir la porte et entendre le son de sa voix qui en imposait. Sa sœur cadette lui sauterait au cou, sauf que ça n’arrivera pas. Steve est réduit au silence. L’homme de 50 ans a été torturé à mort.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Lettres d’un soldat à sa mère

Isabelle Légaré

Lettres d’un soldat à sa mère

CHRONIQUE / Ses lettres commençaient par «Chère maman» et se terminaient par un au revoir exprimant toute sa tendresse envers celle qui s’inquiétait pour son garçon parti au loin combattre l’ennemi... «Embrasse tout le monde pour moi et mille baisers pour toi.»
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Quitter la Russie pour retrouver la paix

Isabelle Légaré

Quitter la Russie pour retrouver la paix

CHRONIQUE / Leur logement modeste est situé dans un quartier jadis habité par des familles d’ouvriers. Ils y vivent plus à l’étroit que dans leur ancien appartement, en Russie, mais ce nouveau nid est le leur, accueillant et chaleureux. Les enfants s’adaptent tranquillement à leur nouvelle vie, les parents aussi. La paix d’esprit reprend peu à peu ses droits.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’insoutenable absence de Mélissa

Isabelle Légaré

L’insoutenable absence de Mélissa

CHRONIQUE / Dans quelques jours, cela fera cinq ans. Dans la nuit du 2 novembre 2017, Mélissa Blais disparaissait sans même laisser une seule trace derrière elle. Depuis 60 mois, le temps est suspendu pour les membres de sa famille. Plus rien n’est comme avant. Leur vie continue, mais des questions demeurent et les tourmentent. Où est-elle ? Que lui est-il arrivé ? Qui a fait ça ? Pourquoi ?
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
L’école apprivoisée

ISABELLE LÉGARÉ

L’école apprivoisée

CHRONIQUE / Ils sont quatre, une femme et trois hommes qui ont spontanément levé la main pour transmettre une leçon tirée de l’école de la vie. Ils se connaissent peu, voire pas du tout, pourtant, une fois réunies, ces personnes réalisent qu’elles ont beaucoup en commun. La fierté de s’accrocher.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
La libération de Dominic Maurais

Isabelle Légaré

La libération de Dominic Maurais

CHRONIQUE / C’était à la fin du mois d’août dernier. Comme chaque fois qu’il revient dans sa ville natale, Dominic Maurais en a profité pour passer devant des lieux qui ont laissé une trace indélébile dans sa mémoire. Ce jour-là, ses pas l’ont dirigé vers les chutes de la rivière Shawinigan où il s’est replongé plusieurs années en arrière. L’homme de 54 ans s’est revu à 8 ans, accourant auprès de celle qu’il a retrouvée assise sur un rocher, fixant les remous.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
«Puncher» le cancer

Isabelle Légaré

«Puncher» le cancer

CHRONIQUE / Jean-Yves Doucet peut compter sur Louis, 5 ans, pour être à ses côtés tout au long d’un marathon qui n’a rien de comparable aux épreuves de courses à pied qu’il a pu relever jusqu’à maintenant. «Moi, grand-papa, je vais le puncher ton cancer!», lui a dit le garçon dont l’unique présence l’aide à s’armer de courage.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Parlons voiture... et santé!

Isabelle Légaré

Parlons voiture... et santé!

CHRONIQUE / Au prix que ça coûte, on a tout intérêt à prendre soin de notre voiture pour prolonger sa durée de vie. Pneus, freins, moteur... On ne lésine pas avec les entretiens périodiques et les changements de pièces. Il vaut mieux veiller au grain que de se retrouver en panne sur le bord du chemin.
Isabelle Légaré
Le Nouvelliste
Isabelle Légaré
Devenir avocate à 51 ans

Isabelle Légaré

Devenir avocate à 51 ans

CHRONIQUE / La vie est trop courte pour renoncer à son rêve de jeunesse. À 51 ans, Gaby Isabelle Gélinas est sur le point de devenir avocate. Il se sera écoulé vingt-cinq ans entre la fin de ses études universitaires en droit et la dernière étape, mais non la moindre, qui lui permettra d’accéder enfin à la profession. Quelques mois encore et elle portera le titre de «Maître».