À travers la diversité que l’on retrouve dans les groupes de partage, l’intimité expérimentée facilite l’écoute et l’accueil.

Écouterez-vous sa Parole?

CHRONIQUE / «Aujourd’hui, écouterez-vous sa Parole ? » (Psaume 95).

Il y a trois ans, L’Institut de formation théologique et pastorale (IFTP) au diocèse de Chicoutimi a mis sur pied un comité appelé Les Assemblées Théophile (cf. Luc 1, 3), avec le mandat de soutenir et de favoriser la mise en place de groupes de partage de la Parole de Dieu.

C’est dans ce contexte que j’accompagne, depuis un an, un petit groupe de personnes à Saint-André, au Lac-Saint-Jean, lequel se réunit tous les quinze jours pour prier et échanger à partir des textes de l’Évangile. D’ailleurs, un autre groupe – en principe le 15 avril, selon les mesures prises concernant la COVID-19 – débutera à Chambord, en collaboration avec La Source d’eau vive de Roberval.

Vous vous demandez sûrement ce qui pourrait bien réunir autour d’une même table des personnes ayant des visions différentes de la vie et des manières variées d’exprimer leur foi ? Pourquoi passeraient-elles du temps ensemble ? Sans doute parce que, au-delà de la conception ou de la perception de chacune et de chacun, quelque chose de plus important et de plus fort les rassemble. Ce « quelque chose », c’est la Parole de Dieu.

Se rassembler en petites communautés

Je tiens à souligner l’importance, pour les personnes qui partagent une même foi, de se rassembler en petites communautés pour pratiquer la lecture des Écritures. Car, en plus de nourrir la vie chrétienne, la communauté y trouve son sens et son fondement. En effet, en étant à l’écoute de la Parole, la communauté s’évangélise et devient à son tour évangélisatrice, donc missionnaire. Les communautés témoignent ainsi du dynamisme de l’Esprit qui les habite. La lecture des Écritures devient donc un acte fondamental pour entrer en dialogue avec le Père et se laisser transformer par sa Parole.

Les membres du comité Théophile dont je fais partie partagent cette conviction : la Parole est offerte à tous et à toutes, sans distinction. À travers la diversité que l’on retrouve dans les groupes de partage, l’intimité expérimentée facilite l’écoute et l’accueil. Les gens apprennent à se connaître et à reconnaître mutuellement Dieu à l’oeuvre dans leur propre vie et dans le groupe. Ainsi se développe un sentiment d’appartenance propre au groupe et un esprit de solidarité entre les membres.

Bien que mon travail consiste, entre autres, à mettre sur pied des groupes de partage de la Parole et les accompagner, je me sens privilégié quand je pense à toutes les personnes qui, au contact des Écritures, font la rencontre d’une Parole vivante et nourrissante. Mais plus qu’un travail, pour moi, le projet Théophile répond à la vocation pour laquelle je me suis toujours senti appelé : mettre en évidence le caractère vital de la Parole de Dieu dans la vie chrétienne. L’écoute régulière de la Parole, avec le groupe de Saint-André, me permet d’en expérimenter les fruits abondants.

Alors, pourquoi ne pas en faire une pratique quotidienne, en prenant simplement 15 minutes par jour ? Ça vous dit d’essayer ? J’attends vos témoignages…

Frédéric Tremblay

Formateur à l’Institut de formation théologique et pastorale

f.tremblay@iftp.org

Facebook : frederic.tremblay.BIBLE

Twitter : @Bible_et_foi

+

COVID-19: MESURES PRISES AU DIOCÈSE DE CHICOUTIMI

Si vous souhaitez être au fait des mesures prises au diocèse de Chicoutimi pour limiter la propagation de la COVID-19, vous êtes invités à vous rendre régulièrement sur la page Web http ://www.evechedechicoutimi.qc.ca/.

Il vous est possible également de vous abonner à la page Facebook (Diocèse de Chicoutimi) ou encore de nous suivre sur Twitter (@Chic_diocese).

Pour recevoir des nouvelles hebdomadaires, vous pouvez vous abonner à l’infolettre, en vous rendant au bas de la page d’accueil du site Web cité précédemment.

Célébrations et ressourcement spirituel

Comme aucune célébration n’a lieu dans les différentes églises et chapelles de notre diocèse, il vous est possible de prier autrement. Des propositions de célébrations à la télévision ou sur Internet vous sont offertes, de même que des accès à des sites Web ou des pages Facebook vous proposant une démarche spirituelle ou des lectures vous aidant à nourrir et approfondir votre foi.

Pour information, rendez-vous sur le site Web du diocèse. Sur la page d’accueil, cliquez sur « Propositions de célébrations en l’absence de toutes les messes et toutes les activités publiques dans les églises du Québec ».

Jean Gagné, ptre

Responsable diocésain des communications