La maison hantée des Sauvé

CHRONIQUE / Il y a des maisons décorées pour l’Halloween, et il y a des maisons DÉCORÉES pour l’Halloween.

La maison du Gatinois Gilles Sauvé Jr tombe dans la deuxième catégorie. Ou plutôt elle trône dans la deuxième catégorie. Complètement « ca-po-té » comme endroit. Hallucinant.

M. Sauvé aurait pu s’arrêter à son araignée géante et déjà les passants auraient été stupéfaits. Cette araignée, vous la trouverez au 998 rue de la Nébuleuse, dans le secteur du Plateau. Installé dans sa toile sur le parterre de la résidence, l’imposant insecte aux yeux illuminés s’élève jusqu’au toit de la maison. Disons que si l’araignée Kumo de La Machine et l’araignée Maman qui se trouve devant le Musée des beaux-arts du Canada avaient eu une relation à l’été 2017 durant les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération, l’araignée des Gagné en serait le résultat.

Ça ne s’arrête pas là. M. Sauvé, qui est entrepreneur général en construction, a aussi fabriqué une maison hantée sur son terrain. Vous y entrez d’abord sous un abri Tempo transformé en salle de torture (et à l’abri de la pluie annoncée), puis vous passez dans le garage où vous suivez un labyrinthe aux multiples surprises qui vous feront à la fois frissonner de peur et rire aux éclats. Se mêlent à tout ça des bruits, de la musique et des sons macabres, un décor enfumé et sinistre, et des jeux de lumière étourdissants et presque aveuglants. Et si rien de tout ça ne vous effraie, des amis et des proches de M. Gagné costumés pour l’occasion se transforment en comédiens le temps d’une soirée pour s’assurer de vous surprendre à chaque tournant du labyrinthe. Cœurs faibles s’abstenir.

Gilles Sauvé Jr en est à sa quatrième édition cette année. « Monter tout ça me demande un mois de travail, dit-il. Et je change de thème chaque fois. Cette année, tout tourne autour du film It (Ça, version française) et son clown maléfique. Les enfants vont adorer. Et tout est conçu de façon à ce que les plus jeunes enfants qui ont trop peur puissent sortir de la maison hantée à mi-chemin du parcours. La première partie est un peu moins «épeurante» que la deuxième. Et tous les enfants reçoivent des bonbons à la sortie, qu’ils complètent le trajet ou non. »

Qu’ils aient peur ou non, les enfants y retournent chaque Halloween et le nombre de visiteurs augmente d’année en année.

L’Halloween se fête en grand chez Gilles Sauvé Jr. Sa maison de la rue de la Nébuleuse se transforme pour l’occasion.

« L’an passé, on a compté 850 enfants à qui on a donné des bonbons, dit M. Sauvé. Mais le nombre de visiteurs s’élève à près de 1200 parce que plusieurs adultes passent avec leurs enfants, ils les raccompagnent ensuite à la maison, puis ils reviennent faire le parcours de la maison hantée à leur tour, sans les enfants.

— Si je peux être indiscret, M. Sauvé, combien tout ça vous coûte ?

— Je n’aime pas parler de prix. Je le fais pour le plaisir. J’ai quelques commanditaires et des amis qui m’aident pour le coût des friandises. Et j’ai fabriqué moi-même plusieurs des décorations. Mais en fin de compte, je fais ça pour le plaisir que ça me procure. J’adore la réaction des enfants. Ils sont tellement purs. Ils ont peur et ils rient à la fois, et la joie dans leurs yeux est indescriptible. C’est vraiment beau de les voir, c’est de la bonne énergie, c’est cool. Ma femme Suzie (David) est enseignante et nous sommes parents de deux filles âgées de 16 et 20 ans. Nous avons les enfants à cœur. Si on fait tout ça gratuitement, c’est pour eux, les enfants. Et j’ai une idée originale pour l’an prochain. Je crois que ce sera une première en Outaouais et les enfants — les plus jeunes surtout — vont adorer. »

On a déjà hâte...

À souligner que la maison hantée de la famille Sauvé sera également ouverte au public vendredi soir, le lendemain de l’Halloween.