Le chambardement majeur effectué par Yanick Jean et ses adjoints a amené six nouveaux joueurs de premier plan dans l'équipe régionale.

Une équipe transformée

CHRONIQUE / Après quatre victoires consécutives, les Saguenéens ont visionné, hier soir, le coeur léger, le Super Bowl, la finale sportive la plus médiatisée en Amérique du Nord. Au terme du chassé-croisé des transactions autorisées durant la période des Fêtes, ils forment une puissance du hockey junior majeur qui aspire aux grands honneurs face aux équipes présentement dominantes de Saint. John, Shawinigan et Rouyn-Noranda.
Après un cheminement chaotique aggravé par des blessures, les Bleus ont pris de l'assurance depuis le championnat junior mondial remporté en tirs de barrage par l'équipe américaine et le retour de leur maître gardien Julio Billia. Le chambardement majeur effectué par Yanick Jean et ses adjoints a amené six nouveaux joueurs de premier plan dans l'équipe régionale en retour de choix de repêchage et d'athlètes appréciés, mais sans doute moins talentueux. Pour obtenir les services d'Olivier Galipeau, l'ancien capitaine et défenseur étoile de Val-d'Or, les Chicoutimiens ont accepté de payer le prix fort : le vaillant attaquant Jake Smith, la vedette en puissance David Noël et trois choix de repêchage.
German Rubtsov
Le flair du grand patron est toutefois bien récompensé depuis que le surdoué German Rubtsov a quitté sa Russie lointaine pour revêtir l'uniforme des Saguenéens. Inscrit sur la liste des Flyers de Philadelphie dès la première ronde de la séance annuelle de recrutement, il avait préféré faire ses classes dans la ligue nationale de son pays plutôt que de répondre à l'invitation des Saguenéens. Mais son agent et la direction des Flyers l'ont finalement convaincu que la LHJMQ est une école de formation plus appropriée qu'une équipe professionnelle.
Blessé au nez durant le tournoi pour le championnat mondial du hockey junior, il a fait bonne impression à son retour au jeu quelques semaines plus tard quand les Saguenéens l'ont emporté 4-3 en tirs de barrage à Halifax. À son premier match au Centre Georges-Vézina, il a aidé sa nouvelle équipe à vaincre les Olympiques de Gatineau. Son jeu électrisant lui a permis d'enregistrer deux points. L'assistance la plus nombreuse de la saison a fort apprécié les qualités exceptionnelles de ce hockeyeur âgé de 18 ans.
Les conseils de Gretzky 
Tout comme les membres du nouveau noyau d'excellence formé de Nicolas Roy, Frédéric Allard et Julio Bilia, il applique magnifiquement les règles du succès que Wayne Gretzky, «La Merveille», rappelle dans le livre publié tout récemment sous sa signature. « Je filais où la rondelle avait été dirigée et non où elle se trouvait. Et n'oubliez jamais, répète-t-il aux joueurs, que vous ratez 100 % des tirs que vous ne décochez pas... »
Rubtsov manipule habilement la rondelle et il lance rapidement à la moindre ouverture. Trop de joueurs s'attardent à tenter le jeu parfait avant de se faire enlever le disque. En l'observant dans ses premières expériences du hockey junior majeur québécois à Halifax et au Centre Georges-Vézina, le souvenir d'Alexei Lojkin, le meilleur des Européens ayant porté l'uniforme des Saguenéens jusqu'à maintenant, m'est revenu à la mémoire. Recrue de l'année en 1993-94, sous la direction du regretté Gaston Drapeau, il avait contribué à la conquête de la Coupe du Président en enregistrant 107 points. L'équipe s'était inclinée 3-2 en finale de la Coupe Memorial devant celle de Kamloops, représentante de l'Ouest.
Les nouveaux Saguenéens s'approchent des meneurs. Leur mérite demeure cependant d'offrir un spectacle de haute qualité que les partisans apprécient grandement après des années au parcours sinueux. L'effort constant est toujours récompensé.