L’équipe du Quotidien et du Progrès, composée de Denis Villeneuve, Laura Lévesque, Myriam Bouchard, Catherine Morency, Sophie Richard et Patricia Rainville, a récolté des dons au coin du boulevard Talbot et de la rue des Roitelets, tôt jeudi matin.

227 020 fois merci!

CHRONIQUE / Les bénévoles de la Grande Guignolée des médias ont amassé 227 020 $, jeudi, aux quatre coins de la région. Cette jolie somme sera redistribuée aux soupes populaires du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Je suis quand même fière, parce que je faisais partie de ceux et celles qui étaient postés aux intersections, réclamant un « p’tit deux » pour les moins bien nantis.

Ce n’était pas la première fois que je me levais aux aurores pour participer à la Grande Guignolée des médias. Mais je dois admettre que j’ai trouvé ça un peu plus difficile cette année, puisque je suis plutôt sur un horaire de soir et de nuit, ce qui fait en sorte que me lever vers 5 h 45 est loin d’être une habitude. Imaginez-vous que je ne savais même pas qu’il faisait encore noir à cette heure-là.

Après avoir bu mon café, j’étais prête à enfiler mon habit de neige. On nous attendait au coin de la rue des Roitelets et du boulevard Talbot de Chicoutimi à 7 h.

J’ai toujours apprécié solliciter les automobilistes dans le cadre de la Grande Guignolée. Parce que, règle générale, les automobilistes sont souriants, gentils et, surtout, généreux. Bon, il y en a quelques-uns plus réfractaires, qui font tout simplement semblant de ne pas nous voir, malgré nos dossards orange et nos sourires fendus jusqu’aux oreilles. Heureusement, nous n’étions pas invisibles pour la grande majorité des automobilistes. 

Des 5 $, 10 $ et 20 $, j’en ai vu à la tonne. Et ceux qui « n’avaient » que de la petite monnaie se confondaient en excuses. Vraiment, je suis toujours étonnée de constater à quel point les gens sont généreux, surtout lorsqu’on est sollicité de tous bords tous côtés par une foule d’organisations, et ce, tout au long de l’année. Certains se sont même déplacés aux points de collecte pour remettre des boîtes de denrées. 

Plusieurs automobilistes ont également pris le soin de nous remercier et nous féliciter pour le temps que nous donnions, ce qui fait évidemment chaud au coeur, surtout lorsque nos pieds commencent à se plaindre du froid.

Cette année, au Saguenay–Lac-Saint-Jean, la Grande Guignolée des médias aura permis d’amasser 227 020 $, soit un peu moins que l’an dernier, alors que 234 803 $ avaient été récoltés. La récolte de dons se poursuit jusqu’au 24 décembre dans toutes les succursales des caisses Desjardins, Jean Coutu, Maxi, Provigo, ainsi que dans les bureaux de Via Capitale. Des dons en ligne peuvent également être faits au www.lagrandeguignoleedesmedias.com.

Et vous savez, même un « p’tit deux » peut faire une grosse différence. 

Des bénévoles étaient présents aux quatre coins de la région, pour récolter des dons. Ici, certains d’entre eux sont postés au coin des boulevards Auger et Saint-Jude, à Alma.
Le journaliste du Quotidien Denis Villeneuve a souligné la générosité des gens.