Les témoins jaunes avertissent des éléments importants liés à la sécurité des passagers du véhicule ou des situations potentiellement dangereuses. Ceux en rouge sont des alertes graves indiquant le fonctionnement anormal d’un système.

Les couleurs des témoins lumineux, les phares jaunis et le liquide de frein: les conseils de la semaine

Q Que signifient les couleurs des témoins lumineux dans le tableau de bord?

R  Voici la signification des différentes couleurs.

Vert : clignotants en fonction et, dans certains cas, allumage automatique et feux de croisement.

Jaune : éléments importants liés à la sécurité des passagers du véhicule ou situations potentiellement dangereuses.

Rouge : alerte grave indiquant le fonctionnement anormal d’un système. Arrêtez votre véhicule dans un endroit sécuritaire dès que possible pour réduire le risque d’accident et éviter d’endommager davantage la mécanique, puis rendez-vous dans un atelier de confiance ou un garage recommandé CAA-Québec [bit.ly/2JQr6ZW]. Un professionnel devra inspecter votre véhicule et effectuer les réparations ou ajustements nécessaires.

Bleu : obligatoire pour indiquer l’allumage des feux de route; sert aussi à éclairer les cadrans ou leurs caractères.

Q  Les phares avant de mon véhicule sont jaunis et n’éclairent plus autant qu’avant. Que pensez-vous des solutions maison pour leur redonner leur vigueur d’antan?

R Plusieurs produits sont en vente dans les grandes surfaces, mais leur résultat n’est pas toujours durable. CAA-Québec recommande plutôt de faire affaire avec un atelier spécialisé qui restaure les lentilles de phares grâce à une technique de polissage. Généralement offert pour moins de 100 $, ce type de traitement dure beaucoup plus longtemps que les solutions maison. Des tests de CAA-Québec ont montré que des phares remis à neuf éclairent jusqu’à 15 fois plus que des blocs optiques jaunis. Ne vous privez pas de cette amélioration!

Q  Mon concessionnaire m’avise que je dois faire remplacer le liquide de frein selon le calendrier d’entretien. J’ai eu plusieurs autos que je gardais 10 ans et c’est la première fois que j’entends parler de cet entretien. Est-ce vraiment justifié? (question de JF Bourque, Québec)

R  Tout à fait. CAA-Québec recommande de faire remplacer le liquide de frein au moins tous les deux ans, ou plus souvent si le constructeur l’indique. Avec le temps, l’humidité peut contaminer le liquide qui, sous l’effet de la chaleur, risque de bouillir, surtout lorsque les freins sont très sollicités. Ce phénomène rend la pédale de frein spongieuse et peut aller jusqu’à entraîner la perte de toute puissance de freinage, en plus de détériorer les joints de caoutchouc et de faire rouiller les canalisations des freins.

Par ailleurs, une purge complète du système de freinage et le remplacement du liquide par un fluide neuf devraient toujours accompagner le changement des plaquettes ou des disques de frein.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.