Ce nouveau Tucson est la preuve que le constructeur coréen Hyundai n’a pas à avoir honte devant ses concurrents.

Essai-éclair: Hyundai Tucson 2019

Bien malin celui qui dira que les produits Hyundai ne se raffinent pas avec le temps. Ce nouveau Tucson est la preuve que le constructeur coréen n’a pas à avoir honte devant ses concurrents.

Dans ce bref essai, il a été quand même possible de constater que ce VUS est plus abouti que ses prédécesseurs et propose un comportement plus doux que son cousin chez Kia, le Sportage.

Doté d’un moteur quatre-cylindres de 2,4 litres à injection directe de carburant, le Tucson s’est montré tout de même vif, malgré sa puissance sous les 200 chevaux. Un autre moteur quatre-cylindres des 2,0 litres est aussi offert. Il sert à mouvoir les versions à traction. Le 2,4 litres est quant à lui réservé aux modèles à traction intégrale.

À l’intérieur, on voit aussi que Hyundai accorde une importance certaine au choix des matériaux utilisés. Ce qui toujours agréable pour l’œil. On n’a pas le luxe équivalent à celui d’une BMW ou une Mercedes, mais on est loin des intérieurs qui faisaient bon marché. D’ailleurs, Hyundai a choisi d’imiter d’autres constructeurs en plaçant l’écran central d’infodivertissement en saillie.

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix : de 25 599 $ à 37 999 $

Prix du modèle essayé : 34 699 $ (2.4L Luxe)

Moteur : L4 2,4 litres à injection directe de carburant (L4 2,0 litres à injection directe aussi offert)

Puissance : 181 ch (134 kW) à 6000 tr/min 

Couple : 175 lb-pi (237 N.m) à 4000 tr/min 

Transmission : automatique à six rapports 

Consommation réalisée : 12,5 l/100 km, parcours mixte en hiver