Essai-éclair: BMW 330i xDrive 2019

BMW propose un bel exercice de style avec sa nouvelle Série 3.

Même si certains jugent que la calandre prend beaucoup de place — il semblerait que le design chez BMW prend cette tangente —, le résultat final est agréable pour les yeux. 

On apprécie sa conduite précise et dynamique, autant en mode Confort qu’en mode Sport. Cependant, la rigidité de sa suspension nous fait moins apprécier nos routes endommagées. 

Pour le reste, la finition intérieure est à la hauteur de ce que le constructeur nous a habitué, ainsi que l’interface graphique du système d’infodivertissement. 

À l’avant, malgré des entrées et des sorties qui requièrent un peu plus de souplesse, il y a de l’espace et les occupants sont bien enveloppés dans les sièges qui offrent un excellent support lombaire. À l’arrière, c’est moins évident pour les passagers.

Auto

Essai-éclair: Mazda3 Sport 2019

Il y a deux semaines, on conduisait la berline. C’est au tour de la Mazda3 Sport à hayon.

Là encore, on ne se croirait pas dans une voiture d’entrée de gamme, tellement la finition est aboutie.

Essai-CAA: Subaru Forester 2019

Subaru lance une nouvelle génération du Forester, la cinquième depuis son introduction en 1998.

Le modèle 2019 migre sur la récente plateforme «globale» du constructeur, qu’utilisent déjà le Crosstrek, l’Impreza et le nouvel Ascent.

Derrière la subtile évolution esthétique se trouve un moteur modernisé, un habitacle redessiné et une technologie mise à jour. Plusieurs améliorations mécaniques sont au menu, mais les enthousiastes doivent dire adieu à la boîte manuelle et, pour le moment du moins, au moteur turbo optionnel.

Consultez l’essai de CAA-Québec pour tout savoir sur cette valeur sûre.

D'autres essais peuvent être consultés à caaquebec.com/essaisroutiers.

Auto

Essai-éclair: Kia Telluride 2020

Visuellement, il a tout pour plaire ce nouveau VUS pleine grandeur proposé par Kia. Personnellement, il a un plus beau look que son cousin chez Hyundai, le Palisade.

Le Telluride offre beaucoup d’espace pour la famille. La troisième rangée de sièges ne fait pas semblant d’en être une. Des personnes normalement constituées peuvent y prendre place, sans avoir nécessairement des talents de contorsionniste. Si bien que dans la version essayée, on pouvait y asseoir huit occupants en tout. 

Au chapitre de la conduite, celle du Telluride est plus que correcte quand vient le temps d’accélérer et de maintenir sa vitesse de croisière. Toutefois, on a trouvé la conduite quelque peu molle. 

De plus, le Telluride propose différents modes de conduite pour le hors-route. Cependant, les pneus d’origine offerts ne sont peut-être pas les meilleurs pour sortir de la route.

En ce qui concerne la consommation de carburant, il est très difficile de faire sous les 8,0 ou 8,5 litres aux 100 kilomètres sur une route de campagne... Misez plutôt sur une consommation de plus de 9,0 l/100 km sur une autoroute. Avec une bonne partie de déplacements urbains, la moyenne s'est élevée à 13,0 l/100 km.

Un point qu'il est important de soulever, ce VUS peut remorquer jusqu'à 5000 livres (2267 kilogrammes).

Auto

Essai-éclair: Mazda3 GT AWD 2019

Cette fois-ci, Mazda a plus que visé juste! La Mazda3 n’aura jamais été aussi belle que cette présente refonte. Jamais on ne croirait qu’on est au volant d’une voiture d’entrée de gamme.

Et de plus, le constructeur offre pour la première fois la traction intégrale dans sa compacte. En été, on ne peut pas voir d’emblée l’avantage d’avoir une traction intégrale, ne serait-ce qu’elle procure un peu plus de précision à la conduite.

Essai-vidéo: Hyundai Santa Fe 2019

S’il était une personne, le Hyundai Santa Fe deviendrait majeur en 2019. Pour l’occasion, il fait l’objet d’une troisième refonte en carrière. 

La mécanique reste sensiblement la même, hormis l’arrivée d’une transmission automatique à huit rapports. 

La carrosserie s’allonge un peu et elle adopte le plus récent langage stylistique du constructeur, tout comme l’habitacle. La version XL à sept places demeure inchangée avant son remplacement par le nouveau Palisade en 2020. 

On achète ou non? Visionnez l'évaluation vidéo des experts de CAA-Québec. 

Auto

Essai-éclair: Volvo V60 Cross Country 2019

Qui a dit que les voitures familiales n’étaient pas cool? La V60 Cross Country a tout ce qu’il faut pour plaire, à condition bien sûr d’y mettre le prix.

La Cross Country n’a pas tout à fait la même mécanique que dans la berline S60 — que nous avons eu l’occasion d’essayer récemment. Il s’agit d’un moteur turbocompressé de 2,0 litres. Par contre, dans la V60 (sans l’appelation Cross Country), il s’agit du même moteur quatre-cylindres turbo suralimenté de 2,0 litres que dans la S60.

Essai-CAA: Jeep Gladiator 2020

Vingt-sept ans après avoir assemblé son dernier Comanche, Jeep réinvestit le créneau fort en vogue des pick-ups.

Certes, le Gladiator 2020 tient beaucoup du Wrangler — cabine, groupe motopropulseur et quincaillerie tout terrain, entre autres. Les ingénieurs ont quand même largement retravaillé le châssis, la suspension arrière et les options de toit pour mieux répondre aux attentes des acheteurs de camionnettes. 

Par son format et ses capacités, le Gladiator s’attaque aux Chevrolet Colorado, Ford Ranger, Honda Ridgeline et Toyota Tacoma de ce monde. CAA-Québec a mis le Gladiator à l’épreuve en Californie, tant sur la route que dans un ranch boueux à souhait. 

Consultez l’essai pour savoir comment le Jeep s’en est tiré.

D'autres essais peuvent être consultés à caaquebec.com/essaisroutiers.

Auto

Essai-éclair: Honda Passport 2019

Certains diront : «Pourquoi le Passport alors qu’il y a le Pilot?» Réponse : «Pourquoi pas?»

Pourquoi s’encombrer d’un VUS à sept places (dont les deux dernières sont conçues pour de petites personnes) alors qu’on peut avoir un vrai cinq places? Cependant, ce qui porte ombrage au Passport, c’est que le Pilot est offert quelques centaines de dollars moins cher.

Auto

Essai-éclair: Lexus UX 250h 2019

Après la sortie du VUS compact CH-R chez Toyota, voici le UX de la division luxueuse du groupe, Lexus.

Partageant le même empattement, le UX est toutefois un peu plus long, plus large et plus haut que son cousin. Pas énormément, mais quand même. 

À l’intérieur, les passagers à l’arrière seront à l’aise s’ils ne sont que deux seulement. Une troisième personne serait de trop. 

Lexus sait comment présenter un bel aménagement intérieur. Mais le constructeur fait preuve d’audace, peut-être trop. Comme en témoignent le pavé tactile pas trop évident à manipuler — pour le système d’infodivertissement — et les commandes pour l’audio pas naturelles. Ce véhicule gagnerait énormément à être offert en version rechargeable.

La consommation réalisée s’est révélée désastreuse en raison des courts trajets urbains qui ont été faits durant cet essai. Au-delà des 10 litres aux 100 kilomètres, au lieu des 6,2 et 7,1 annoncés. En effet, on doit avouer que contrairement à d'autres modèles hybrides, il a été difficile de rouler plus longtemps en mode électrique. Normalement, il est plus facile de moduler la conduite hybride, sur une Prius, par exemple, ou d'autres modèles de d'autres constructeurs. Ce véhicule gagnerait à être offert en version hybride rechargeable. Ce à quoi Lexus brille par son absence. Malheureusement.

Auto

Essai-éclair: Jaguar I-Pace 2019

Vous cherchez un réel compétiteur à la Tesla Model S? Alors, voici alors le Jaguar I-Pace.

Cependant, il ne faut aller trop vite et dire qu’il s’agit d’un compétiteur direct au Model X du constructeur américain. Il n’en est rien. Ses cinq places le «disqualifie» à ce chapitre. 

Toutefois, avec un prix de base de 86 500 $ — et mettez-en plus si vous succombez aux groupes d’options —, ce VUS s’insère dans la catégorie des véhicules électriques de luxe. Donc, oubliez tout de suite toute aide gouvernementale que ce soit, provinciale ou fédérale.

Au moins, il faut souligner une chose que Jaguar a comprise, autrement que plusieurs autres constructeurs : il n’est pas nécessaire de donner un look extraterrestre à un véhicule électrique. À l’instar des modèles de Tesla, ses lignes sont séduisantes. Aucun trait ou aucune arête bizarroïde qui viennent nous «faire saigner des yeux».

À l’intérieur, c’est un peu plus différent que chez Tesla. Alors que le constructeur américain mise sur le minimalisme — surtout dans sa Model 3 —, le britannique a une approche beaucoup plus classique. Il ne lésine pas sur les boutons. Des instruments sur un écran interactif devant le volant et un écran central de 25 pouces (très horizontal!). Il y en a même un troisième pour les contrôles de la climatisation.

Quant à l’aménagement intérieur, rien à redire de ce côté, tellement l’ensemble est bien exécuté. Le hayon est quant à lui de taille moyenne. Dans le véhicule essayé, il y avait un boîtier pouvant être verrouillé. Probablement, une option. Cependant, lorsque celui-ci ce trouve dans le hayon, le poids par-dessus ne doit pas dépasser les 35 kilogrammes.

Belles sensations 

Sur la route, il offre de belles sensations de conduite, malgré son poids qui frôle les 2200 kilogrammes, ce qu’on a pu constater durant ce bref essai routier de deux heures. Les différents modes de conduite sont tous intéressants les uns que les autres. 

À sa vitesse de croisière, la puissance de 293 kilowatts (équivalent à 394 chevaux) et le couple de 352 newtons-mètres (équivalent à 260 livres-pieds) permettent de faire d’excellentes reprises le moment venu. N’oublions pas que le I-Pace est équipé de deux moteurs à aimants permanents lui conférant une traction intégrale.

Quant à la consommation d’énergie, il a été possible de faire une moyenne de 24 kWh aux 100 kilomètres. Soit une autonomie de 375 km avec la batterie de 90 kWh. Très proche de l'autonomie annoncée par Jaguar qui est de 377 kilomètres.

Une fois vidée, la batterie nécessite 12,9 heures de recharge sur une borne de 240 volts. Évidemment, le modèle peut se recharger sur des bornes rapides de 400 V.

Merci au concessionnaire Les Moteurs Décarie pour l’accès à ce bref essai routier.

Auto

Essai-vidéo: Hyundai Kona électrique 2019

La très attendue version 100 % électrique du Hyundai Kona est arrivée au début de l’année. Pourquoi tant d’effervescence autour de ce modèle?

D’abord en raison de son autonomie de 415 km, actuellement la plus longue pour un véhicule électrique de moins de 50 000 $. La grande popularité du Kona à essence et les nombreux prix qu’il a reçus, à juste titre, alimentent aussi l’engouement du public. Rien de mieux qu’un baptême de feu dans la réalité du Québec pour échantillonner ce petit VUS zéro émission.

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Auto

Essai-éclair: Volvo S60 2019

Parmi les berlines agréables à conduire, on peut inclure cette Volvo S60. Elle a un comportement routier exemplaire, typiquement européen.

Et parmi les cinq différents modes de conduite, le mode Dynamic offre de bonnes sensations au volant. La traction intégrale ajoute évidemment à la précision de la conduite.

Auto

Chevrolet Blazer 2019: le grand revenant

BAIE-SAINT-PAUL — Faisant partie du paysage automobile il y a plus d’une vingtaine d’années, le nom Blazer réapparaît de nouveau sous de nouveaux habits (évidemment!), revus au goût du jour. Un nouveau VUS qui en apparence ressemble à son «petit frère», l’Equinox. Mais il n’en est rien du tout.

D’abord, le nouveau Blazer a un empattement plus long. Ce qui se traduit par plus d’espace pour les occupants à l’arrière. 

Auto

Essai-éclair: Hyundai Elantra GT N Line 2019

Cette compacte à cinq portières a tout pour plaire... Elle peut sembler petite, mais cette Elantra GT à cinq portières peut très bien accueillir quatre adultes et demi et offre le confort et la douceur de roulement que l’on connaît de l’Elantra en format berline.

La particularité de cette version réside sur son appellation, N Line. Il s’agit d’une livrée proposant les éléments esthétiques qui équipent le véhicule de la division de performance de Hyundai.

Auto

Essai-vidéo: Volkswagen Jetta 2019

Après huit ans dans le même moule, la Volkswagen Jetta change de peau pour 2019, en plus de migrer sur la plateforme modulaire qu’emploient toutes les Volkswagen récentes à traction. Les modèles canadiens proposent encore une boîte manuelle en plus de la nouvelle automatique à huit rapports. Toutes les versions comptent sur le quatre cylindres de 1,4 litre turbo lancé en 2016, sauf la sportive GLI, qui a l’exclusivité d’un moteur de 2,0 litres plus puissant d’une suspension arrière indépendante. 

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Auto

Essai-éclair: BYD e6

Ce modèle est pour ainsi dire une curiosité.

Vu pour la première fois au Salon du véhicule électrique de Montréal en 2018 et essayé lundi dernier lors du Salon commercial EV2019VÉ, ce véhicule électrique construit par le chinois BYD est spécifiquement conçu pour le taxi.

Auto

Essai-éclair: Mazda CX-3 2019

Basé sur la plate-forme de la (défunte ici) Mazda2, le CX-3 représente tout à fait le VUS urbain idéal pour les célibataires, les jeunes couples sans ou avec de jeunes enfants.

Les occupants à l’avant ont suffisamment d’espace à l’avant. À l’arrière, ça se gâte un peu, tellement l’espace est étriqué.

Auto

Essai-CAA: Porsche Cayenne 2019

Depuis le lancement du Cayenne, il y a 15 ans, il a compté pour 40 % des ventes de Porsche au Canada.

N’en déplaise aux puristes, c’est grâce à lui et à son petit frère, le Macan, que le constructeur a plus que jamais les moyens de peaufiner ses fameuses 911, 718 Boxster et autres 718 Cayman. 

Et voilà que la firme germanique rajeunit son VUS original pour 2019. Poids réduit, technologie avancée, habitacle repensé et, bien sûr, performances à la hausse… 

C’est assez pour qu’on parle d’une troisième génération, même si l’allure générale reste sensiblement la même. Alors, qu’obtient-on pour la (forte) somme dépensée? Consultez l’essai complet sur caaquebec.com/essaisroutiers

Auto

Essai-éclair: Volkswagen Jetta 2019

Cette nouvelle génération de la berline Jetta surprend à plusieurs égards, notamment au chapitre de la consommation de carburant.

Sur l’autoroute, à une vitesse se situant entre 112 et 115 km/h, avec quatre personnes à bord (deux adultes et deux adolescents), on a consommé en moyenne 6,5 litres aux 100 kilomètres. Quand même près des 5,9 l/100 km annoncés par le constructeur. Voilà tout de même une voiture de bonne taille qui ne vous ruinera pas dans votre budget de carburant.

Auto

Essai-éclair: Nissan Kicks 2019

Peut-on le qualifier de VUS? Pour le moment, le Nissan Kicks est livrable en traction et non avec la traction intégrale.

Contrairement à d’autres modèles de la marque, le Kicks a fait preuve d’une conduite plus serrée. Elle s’est montrée précise et la tenue de route, somme toute, confortable.

Essai-vidéo: Kia Sorento 2019

Le Kia Sorento fait l’objet d’une refonte partielle pour 2019. Les habituelles retouches esthétiques sont de la partie, mais les principaux changements sont d’ordre mécanique.

La transmission du populaire V6 gagne deux rapports, pour un total de huit, tandis que le moteur de 2,0 litres turbo disparaît. 

En revanche, un modèle EX muni du quatre cylindres de base de 2,4 litres revient au programme. 

Kia étudie toujours la possibilité de glisser un diesel sous le capot, une option que la société mère Hyundai a déjà annoncée pour le Santa Fe 2019 redessiné.

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Essai-éclair: Toyota RAV4 2019

Construit sur la plate-forme globale de Toyota, la TNGA, le nouveau RAV4 a plus de bagout et est franchement plus joli que son prédécesseur.

Il se veut très spacieux et offre beaucoup de confort à ses occupants et même jusqu’à cinq ports USB pour connecter ses appareils (téléphones intelligents ou autres). Les passagers à l’arrière pourront même incliner leurs sièges. Et le RAV4 offre beaucoup d’espace dans son hayon. 

Une autre chose que Toyota a comprise au fil du temps : l’importance de proposer des intérieurs bien finis. Ce RAV4 est un exemple. 

Là où le bât blesse, c’est que la conduite de VUS est somme toute assez fade et ordinaire et elle manque de piquant. Le moteur quatre-cylindres de 2,5 litres s’est montré bruyant lors des sollicitations. Cependant, ces performances risquent peut-être de satisfaire la majorité des acheteurs potentiels.  

Auto

Essai-éclair: Genesis G70 2019

On a souvent cru — à tort? — que les constructeurs coréens ne pouvaient pas fabriquer des voitures pouvant rivaliser avec des allemandes.

Genesis (filiale de luxe de Hyundai) fait mentir les langues sales, surtout avec l’arrivée de cette berline G70. Tant au point de vue de son allure extérieure qu’au chapitre de la finition à l’intérieur, elle en met plein la vue.

Essai-vidéo : Toyota RAV4 2019

C’était en 1997 : le tout nouveau RAV4 et son éternel rival, le Honda CR-V, donnaient naissance à la catégorie des VUS compacts contemporains. 

Plus de 20 ans et des dizaines de concurrents plus tard, la cinquième génération arrive avec un style entièrement revu, une architecture toute neuve et des groupes motopropulseurs révisés — y compris une motorisation hybride plus accessible que jamais sur le plan financier. 

À l’autre bout du spectre, la nouvelle version Trail en appelle aux adeptes du look tout terrain à la Jeep Cherokee Trailhawk.

Auto

Essai-éclair: Lincoln Navigator 2019

De la même dimension que son cousin Ford Expedition, le Navigator de Lincoln fait évidemment dans l’opulence.

Il est lui aussi un vrai véhicule à sept places (même huit) qui peut fournir un confort ouaté et sans égal sur de longs trajets.

Auto

Essai-éclair: Lincoln Nautilus 2019

Digne successeur du MKX (la marque Lincoln tend à abandonner les noms de modèles formés de lettres pour des noms plus poétiques), le Nautilus livre la marchandise sans broncher.

«Seulement» avec un moteur quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 litres, les performances de ce Nautilus sont plus que satisfaisantes. On aurait aimé pouvoir comparer avec le V6 de 2,7 litres qui offre 85 chevaux de puissance et 100 livres-pieds de couple supplémentaires.

Essai-vidéo: Volvo XC40 2019

Dernier-né de la gamme de trois VUS de Volvo, le XC40 s’inscrit pile-poil dans le créneau brûlant des multisegments sous-compacts de luxe, constitué notamment des Audi Q3, BMW X1 et Mercedes-Benz GLA. Comme ces trois concurrents, il emploie un quatre cylindres turbo de 2,0 litres et arrive au Canada exclusivement avec quatre roues motrices. Il est le premier modèle à étrenner la nouvelle plateforme compacte modulaire que Volvo a conçue avec le chinois Geely, son propriétaire depuis 2010.

Le verdict? Visionnez l'essai routier des experts de CAA-Québec.

Auto

Essai-éclair: Mazda MX-5 2019

Question de tourner le fer dans la plaie, une hirondelle n’annonce pas le printemps, mais presque…

Vu de l’extérieur, le roadster Mazda MX-5 n’a pas changé d’un iota. Mais le plaisir à conduire à l’état pur pour peu de carburant dépensé demeure.

Auto

Essai-éclair: Hyundai Kona

Dans la catégorie des véhicules utilitaires compacts, le Hyundai Kona vient d’atterrir sur le marché. Il a tout pour plaire, tant au chapitre de son look qu’à ses performances générales.

Au départ, il s'agit d'un véhicule qui présente de très belles lignes. Certains auront peut-être à redire sur les appliques noires au-dessus des puits de roues, mais il faut avouer que ça ajoute à son charme.

Sur la route, le Kona est un véhicule vif et dynamique qui propose trois modes de conduite (Normal, Eco et Sport). Sa conduite peut parfois être sautillante lors de virages un peu serrés.

À l’intérieur, l’aménagement est bien exécuté, mais le constructeur a utilisé des plastiques qui font un peu bon marché et qui semblent être faciles à égratigner. Au démarrage, on s'habitue au son de la plaquette de vision tête haute (à la Mazda) qui se déploie du tableau de bord. Disons que les premières fois qu'on l'entend, on reste un peu surpris.

Les occupants pourront trouver leur compte à l'arrière, malgré le peu de dégagement pour les jambes. Cependant, n'allez pas faire l'épicerie en famille, car le hayon est peu profond et se remplit rapidement. Vous serez obligés de mettre des sacs sur la banquette arrière.

En ce qui concerne la consommation, principalement en ville, elle s’est élevée à plus de 12 l/100 km. Si on avait pu faire un plus long trajet sur les autoroutes, on aurait pu constater la vraie teneur de la consommation de carburant qui devrait se situer aux alentours de 9,0 l/100 km, selon les données du constructeur. On a hâte de voir la version électrique promise pour 2019, avec deux autonomies annoncées de 240 et de plus de 400 kilomètres.