De la machinerie et des véhicules de grand format sont souvent nécessaires pour travailler dans les trous d’homme, ce qui explique pourquoi ils ne peuvent pas être placés sur le trottoir ou en bordure des terrains adjacents.

Auto branchée toute la journée, les trous d’homme, les véhicules mal déneigés: les conseils de la semaine

Q Une voiture est toujours branchée à la borne publique près de mon travail, du matin au soir, même si la recharge est terminée. Est-ce légal? Puis-je débrancher l’auto pour brancher la mienne?

R  En vertu du Code de la sécurité routière, il est légal de laisser un véhicule électrique ou hybride rechargeable stationné devant une borne tant qu’il y est branché. Nous vous déconseillons donc de débrancher une auto qui ne vous appartient pas. De toute manière, plusieurs véhicules bloquent le connecteur dans la prise lorsque les portières sont verrouillées. Tentez plutôt de discuter avec le propriétaire afin de le sensibiliser.

CAA-Québec recommande aux utilisateurs de véhicules électrifiés de les débrancher aussitôt la recharge terminée afin de libérer la borne pour les autres utilisateurs. Ce n’est pas seulement une question de courtoisie : dans la plupart des cas, le compteur des bornes continuera de tourner tant que la voiture sera branchée et des frais inutiles seront facturés!

Q  En ville, plusieurs trous d’homme sont situés directement sous le passage des roues des véhicules, ce qui occasionne souvent de violentes secousses. Pourquoi sont-ils installés ainsi?

R  Ces plaques de protection rondes en acier donnent accès au réseau souterrain (égouts, aqueduc, télécommunications, électricité, gaz, etc.) pour en assurer l’entretien. De la machinerie et des véhicules de grand format sont souvent nécessaires pour y travailler, ce qui explique pourquoi les trous d’homme ne peuvent pas être placés sur le trottoir ou en bordure des terrains adjacents.

Par ailleurs, bon nombre de ces infrastructures souterraines existent depuis longtemps; à l’origine, leurs cheminées d’accès ne nuisaient peut-être pas à la circulation. Modifier ou déplacer des trous d’homme existants chaque fois qu’on change le tracé ou la largeur d’une rue, par exemple, exigerait des dépenses publiques faramineuses. Notre conseil : respectez simplement la limite de vitesse afin de diminuer l’impact de ces inégalités de la chaussée sur votre véhicule.

Q  Un automobiliste qui n’avait pas bien déneigé son véhicule a failli entrer en collision avec le mien puisque sa visibilité n’était pas bonne. Existe-t-il un règlement à ce sujet?

R  Plusieurs articles du Code de la sécurité routière traitent de ce qu’on appelle communément les «igloos mobiles». En somme, le pare-brise, les vitres, les phares et feux ainsi que la plaque d’immatriculation d’un véhicule doivent être déneigés. Un policier peut exiger qu’un automobiliste nettoie ou dégage les vitres et le pare-brise de son véhicule, et lui remettre en plus une contravention de 100 $ à 200 $ plus les frais.

Par ailleurs, il est interdit de circuler avec un véhicule couvert de neige, de glace ou de toute autre matière pouvant s’en détacher et susceptible de présenter un danger pour les usagers de la route. L’amende prévue est de 60 $ à 100 $ plus les frais. Rappelons qu’une plaque de glace qui se détache d’une voiture à grande vitesse sur l’autoroute peut facilement fracasser le pare-brise du véhicule qui le suit, ce qui peut causer un accident et blesser ses occupants.

ÉCRIVEZ-NOUS!

Des questions sur votre auto? Besoin de conseils? Transmettez-nous vos questions à auto@gcmedias.ca Elles pourraient être publiées dans cette rubrique.

Les services-conseils automobiles offerts par CAA-Québec sont exclusifs à ses membres. Ceux-ci peuvent les contacter autant de fois qu’ils le désirent par Internet ou par téléphone au 1 888 471-2424.