Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Affaires

Véhicules électriques: une demande à satisfaire

MONTRÉAL — C’est indéniable, les véhicules électriques ont la cote. Et ce n’est pas terminé.

Jeudi, CAA-Québec publiait un communiqué rappelant que l’immatriculation des véhicules électriques au Québec avait fait un bond de 71 % en un an. Entre le 31 octobre 2018 et la même date en 2019, le nombre de véhicules électriques immatriculés est passé de 36 700 à 62 900, selon les chiffres avancés par CAA-Québec.

Au Salon international de l’auto de Montréal, deux constructeurs ont présenté chacun un concept de véhicule électrique aux journalistes présents à la journée réservée aux médias, jeudi.

D’abord, Hyundai a présenté en première nord-américaine son Concept 45, définissant «l’approche de design de l’avenir de la marque pour ses véhicules électriques».

Le constructeur sud-coréen assure que le Concept 45 pourrait voir le jour dans un avenir proche, «d’ici deux ans», selon Steve Flamand, directeur de produit chez Hyundai Canada. 

«Avec ce modèle conçu entièrement pour être un véhicule électrique, nous amorçons une transition une transition tranquille du moteur à combustion vers l’électricité», ajoute-t-il, en spécifiant que Hyundai est le seul constructeur à offrir toutes les formes d’électrification — hybride, hybride rechargeable, électrique ou à pile à combustible (hydrogène).

La division de voitures luxueuses de Hyundai, Genesis, a elle aussi présenté en première canadienne un prototype de voiture légère électrique, la Mint. Celle-ci bouscule ce qu’on est habitués de voir est censé «redéfinir les formes de la voiture urbaine, taillée sur mesure pour les besoins d’un style de vie moderne», en plus d’être «à la fois très manœuvrable et excitante à conduire».

Bien sûr, à part qu’une possible autonomie de 300 kilomètres avec une recharge, peu de détails techniques ont émané de cette présentation.

Moto, quad et compagnie: traverser une voie publique en motoneige

Q Est-il obligatoire de posséder un permis de conduire lorsqu’on traverse une rue ou un chemin public avec une motoneige?

R Oui. À partir du moment où vous devez traverser une route, une rue ou un chemin public, vous devez avoir un permis de conduire, un permis probatoire ou un permis d’apprenti conducteur valide et respecter les conditions qui s’y rattachent.

Rappelons par ailleurs qu’il est interdit de circuler avec une motoneige sur les chemins publics, sauf dans de rares exceptions prévues par la Loi sur les véhicules hors route. De même, on peut traverser un chemin public, ou y circuler, seulement si une signalisation routière permet de le faire.

Auto

L’expertise d’Hydro-Québec dans l'électrification des transports voyage

CHRONIQUE / L’annonce a quelque peu passé sous le radar avant la période des Fêtes. Le 12 décembre, Hydro-Québec avec d’autres partenaires intégrait un premier autobus électrique dans le réseau de transport en commun de Lima, au Pérou.

Le Partenariat mondial pour l’électricité durable (PMED) et les entreprises membres Enel X sont ces autres partenaires avec qui Hydro-Québec a inauguré ce service d’autobus électrique pouvant transporter 80 passagers sur la ligne Corredor Rojo, l’une des artères les plus fréquentées de Lima. 

Essai-éclair: Mazda3 Sport AWD

Pourquoi s’embarrasser d’un VUS (intermédiaire ou compact) quand on peut avoir une compacte à traction intégrale?

La Mazda3 Sport AWD est sans doute la réponse de Mazda à cette question. Au-delà du côté pratique de la traction intégrale en hiver, la conduite de cette version de la Mazda3 se veut précise, sans toutefois donner l’effet de couple qu’on avait ressenti aux départs dans la berline, lors de son essai le printemps dernier. 

Hélas, en raison des conditions hivernales et des courts trajets, on n’a pas été en mesure de constater les prétentions du constructeur quant à la consommation de carburant. Nous avons fait une moyenne de 17,2 l/100 km, ce qui n'est pas reluisant. Loin des cotes de 9,8 l/100 km en ville et 7,4 l/100 km sur la route publiées par Mazda. Et évidemment, la traction intégrale consommera plus que la simple version à traction avant. Et bien sûr, on est loin des 5,6 l/100 km sur la route qu'on avait réalisé avec la Mazda3 Sport à traction l'été dernier.

Enfin, il faut souligner la qualité de finition et les matériaux qui n’ont rien à envier de marques de voitures plus luxueuses. On ne se croirait pas dans une voiture d’entrée de gamme, tellement la finition est aboutie.

Moto, quad et compagnie: la sécurité à motoneige

Q Vous avez des questions sur la sécurité à motoneige?

R  Ça tombe bien, puisque du 18 au 26 janvier 2020, c’est la Semaine internationale de la sécurité à motoneige. La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec tiendra diverses activités dans les sentiers afin de sensibiliser la communauté aux bonnes pratiques. Profitez-en pour poser vos questions!

Informez-vous ici.

Auto

Fisker renaît avec son VUS électrique Ocean

S’étant d’abord fait connaître avec la voiture Karma au début des années 2010, le constructeur Fisker renaît en lançant un VUS 100 % électrique, l’Ocean, durant le salon CES à Las Vegas, la semaine dernière.

La Karma était une voiture électrique avec un prolongateur d’autonomie dont le concept a été racheté par d’autres intérêts qui ont fondé le constructeur Karma. Elle est désormais vendue sous le nom de Revero.

LeddarTech sera présente au salon Automotive World, à Tokyo

L’entreprise basée à Québec, LeddarTech qui développe la technologie LiDAR, s’associera avec la société japonaise Nagase & Co. Ltd. pour assurer sa présence au salon Automotive World 2020, à Tokyo, du 15 au 17 janvier.

Nagase & Co. Ltd. est maintenant un distributeur autorisé de LeddarTech, dont l’association a été annoncée officiellement mercredi dernier. 

Ce salon est le rendez-vous des fabricants d’équipement d’origine et des fournisseurs de niveau 1 du monde entier où ces derniers peuvent y voir une variété de technologies électroniques automobiles, y compris des composants, des matériaux, des logiciels, de l’équipement de fabrication et des technologies d’essai. 

«LeddarTech est résolue à produire la meilleure technologie qui soit et à soutenir ses clients du monde entier. Nous sommes fiers de nous associer à un distributeur aussi réputé que Nagase & Co., Ltd. et heureux de participer, pour la deuxième année consécutive, à l’Automotive World 2020 avec Nagase», affirme Adrian Pierce, vice-président, Ventes mondiales et développement des affaires de LeddarTech. 

Rappelons que LeddarTech a reçu d’Investissement Québec l’octroi d’une contribution financière de 33 millions $ «pour le développement de la plateforme LiDAR».

Auto

Sony lance un concept de... voiture électrique

LAS VEGAS - Faute de grandes nouvelles sur la très attendue Playstation 5, Sony a dévoilé la Vision-S, un prototype de... voiture électrique, lundi à Las Vegas au salon annuel des technologies de grande consommation CES.

Équipée de 33 capteurs et notamment des caméras pour aider à la conduite, cette voiture fait la part belle à la technologie avec un écran panoramique à l’avant et un système de «réalité audio» qui simule un son enveloppant celui qui écoute.

Auto

Les ventes de véhicules automobiles ont reculé en 2019 au Canada

TORONTO — Les ventes canadiennes de voitures particulières et de camions légers ont diminué d’environ 3,6 % l’an dernier par rapport à 2018, selon les statistiques de l’industrie compilées par Des Rosiers Automotive Reports.

Il s’agit de la première baisse annuelle de l’industrie en plus d’une décennie, mais la firme Des Rosiers a souligné vendredi que 2019 avait été, malgré tout, la quatrième meilleure année de ventes jamais enregistrée.

Essai-CAA: Mazda CX-30 2020

Ça y est : la gamme de Mazda compte maintenant plus de VUS que de voitures avec l’arrivée du CX-30, qui s’insère directement entre le sous-compact CX-3 et le compact CX-5.

Sans surprise, le CX-30 reprend la mécanique, la plateforme et plusieurs concepts de la plus récente Mazda3, dévoilée au printemps 2019. Ce n’est toutefois pas une simple copie surélevée de la 3 Sport, un peu comme le Subaru Crosstrek en est une de l’Impreza à hayon. 

Silhouette, habitacle, dimensions, voilà autant d’éléments qui forgent une identité propre au nouveau multisegment d’Hiroshima. 

Le CX-30 ne manque pas d’arguments pour séduire les nombreux acheteurs potentiels d’un petit VUS. Voyez lesquels en lisant le premier coup d’œil de CAA-Québec.

Moto, quad et compagnie: le type d'essence pour la motoneige

Q Quel type d’essence dois-je mettre dans ma motoneige? Suis-je obligé d’utiliser du carburant super ou puis-je quand même employer de l’ordinaire?

R  Si vous posez la question à votre entourage, vous recevrez autant de réponses qu’il y a d’opinions sur ce sujet. Une personne vous dira qu’il faut toujours alimenter les moteurs de véhicules de loisirs au super, alors que sa voisine jurera que l’ordinaire fera toujours l’affaire. 

Voilà pourquoi il importe uniquement de respecter les recommandations du constructeur de la motoneige, qui sont inscrites dans le manuel du propriétaire. 

En vous y conformant, vous obtiendrez le juste équilibre entre la performance et le respect de votre portefeuille!

Auto

Régulateur de vitesse adaptatif, conduite hivernale et niveau d’essence: les conseils de la semaine

Q La semaine dernière, vous avez soulevé le fait que les systèmes d’aide à la conduite se désactivent si leurs capteurs sont sales ou enneigés. Mon régulateur de vitesse adaptatif ne fonctionne pas pour cette raison... Y a-t-il une solution?

R  En fait, il en existe deux. La plus évidente consiste à nettoyer les caméras ou les capteurs qui permettent au régulateur adaptatif de «voir» les véhicules qui vous précèdent. Le manuel du propriétaire indique généralement où se trouvent ces éléments. Cependant, ceux-ci peuvent rapidement se salir de nouveau sur une chaussée humide. C’est là qu’entre en scène la deuxième solution : revenir au régulateur de vitesse classique. La plupart des constructeurs — mais pas tous, notamment la plupart des européens — permettent de le faire soit en appuyant longuement sur un bouton du volant, soit en passant par l’ordinateur de trajet ou l’écran central. Là encore, le manuel du propriétaire est d’un grand secours.

Auto

L’événement le plus marquant de 2019?

CHRONIQUE / La période des revues de l’année 2019 est pratiquement terminée. Sans entrer dans une rétrospective complète de l’année dernière, je m’en voudrais de ne pas souligner les quelques événements marquants de celle-ci.

À mon humble avis, l’événement qui aura fait le plus jaser en 2019 aura été le dévoilement du Cybertruck par le fondateur de Tesla Elon Musk. Et ce, malgré les pépins lors de son lancement. Rappelez-vous les vitres qui ne devaient pas se briser lorsqu’on a lancé les boules d’acier. Ce camion avec son design unique a presque éclipsé le Mustang Mach-E, présenté par Ford, quelques jours plus tôt. Rappelons que les deux événements se sont tenus en marge du récent Salon de l’auto de Los Angeles, en novembre dernier.

Affaires

Tesla a atteint ses objectifs de vente pour 2019

DETROIT — Les livraisons mondiales de Tesla ont augmenté de plus de 50 % l’année dernière, par rapport à l’année précédente, ce qui signifie que la société a dépassé le bas de la fourchette de ses objectifs de ventes pour 2019.

Le constructeur d’automobiles électriques a livré un record d’environ 112 000 véhicules au quatrième trimestre et environ 367 500 pour toute l’année.

La société établie à Palo Alto, en Californie, avait précédemment prévu des livraisons comprises entre 360 000 et 400 000 unités dans le monde l’an dernier.

Peu de temps après l’ouverture des marchés vendredi matin, l’action de Tesla a grimpé de 5,5 % pour atteindre 454,00 $US (589,60 $) sur le NASDAQ, un sommet historique.

La Model 3 de Tesla, le modèle le moins coûteux du constructeur, représentait 83 % des ventes de la société au quatrième trimestre, avec 92 550 livraisons. La berline Model S, plus dispendieuse, et le véhicule utilitaire sport (VUS) Model X composaient le reste des ventes.

L’augmentation des ventes devrait être de bon augure pour les résultats financiers du quatrième trimestre de Tesla, qui seront dévoilés le mois prochain.

Mais la société a émis une note de prudence vendredi, affirmant que si les chiffres des ventes étaient légèrement conservateurs, ils pourraient varier de 0,5 % ou plus lorsque les chiffres définitifs seront publiés.

«Les livraisons de véhicules ne représentent qu’une seule mesure de la performance financière de l’entreprise et ne doivent pas être considérées comme un indicateur des résultats financiers trimestriels, qui dépendent de divers facteurs», notamment le coût des ventes, les fluctuations des devises étrangères et la combinaison de véhicules loués et vendus, a précisé Tesla.

Au troisième trimestre, Tesla a réalisé un bénéfice surprenant de 143 millions $US (186 millions $). Cela permet à certains observateurs d’espérer que la société, qui fabrique également des panneaux solaires et des unités de stockage de batteries, pourrait enfin prendre le virage de la rentabilité.

Tesla a enregistré principalement des pertes au cours de sa première décennie en tant qu’entreprise inscrite à la Bourse, et elle a perdu 1,1 milliard $US (1,43 milliard $) au cours du premier semestre de l’année dernière.

Essai-éclair: Mitsubishi RVR 2020

En plus d’agencer son look avec le reste de sa gamme de véhicules, Mitsubishi a insufflé quelques chevaux supplémentaires sous le capot de son utilitaire RVR.

Se situant entre l’Eclipse Cross et l’Outlander, ce VUS compact ne souffre pas trop de la transmission variable continue (CVT) dans la mesure où on apprend à bien doser ses accélérations. 

Les 168 chevaux et les 167 livres-pieds de couple offrent suffisamment de puissance pour ne pas trop s’ennuyer. En plus, ce VUS permet de choisir entre trois modes de traction, ce que plusieurs modèles à traction intégrale ne permettent pas. 

Quant à la consommation de carburant, le climat actuel et les courts trajets réalisés ont eu pour effet de donner un résultat quelque peu décevant. Dans des conditions plus clémentes et lors de trajets plus longs, il est possible de faire mieux. Mitsubishi annonce des cotes de consommation de 10,1 l/100 km en ville, de 8,2 l/100 km sur la route ou 9,2 l/100 km combinée avec le modèle à quatre roues motrices. La traction promet de consommer 9,7 l/100 km en ville, 7,8 l/100 km sur la route ou 8,8 l/100 km combinée.

Par contre, si le design à l’extérieur a été renouvelé, on ne pourrait pas en dire autant de celui de l’intérieur qui paraît toujours quelque peu suranné. 

Toutefois, le RVR offre pas mal d’espace pour ses occupants même à l’arrière.  

+

DONNÉES TECHNIQUES

Prix: de 22 998 $ à 33 998 $

Prix du modèle essayé: 29 798 $ (SEL AWC)

Moteur: L4 2,4 litres 

Puissance: 168 ch (125 kW) à 6000 tr/min

Couple: 167 lb-pi (226 N.m) à 4100 tr/min

Transmission: automatique variable continue (CVT)

Consommation réalisée: 14,7 l/100 km (en ville en conduite hivernale)

Moto, quad et compagnie: les documents à avoir en mains lors d'une balade en motoneige

Q Un ami me prête une de ses motoneiges, le temps d’une balade d’un après-midi. Quels documents dois-je me procurer pour être en règle?

R  Premièrement, le droit d’accès aux différents sentiers est émis au nom du propriétaire de la motoneige. Celui-ci peut ensuite prêter sa motoneige au conducteur de son choix, à condition que ce dernier respecte les exigences prévues par la Loi sur les véhicules hors route. Par exemple, cette loi précise que les conducteurs âgés de 16 et 17 ans doivent détenir un certificat d’aptitude et de connaissances démontrant qu’ils sont habilités à piloter une motoneige.

Deuxièmement, le conducteur doit avoir avec lui, en tout temps, la preuve du paiement du droit d’accès, la preuve d’assurance obligatoire et le certificat d’immatriculation de la motoneige.

La Turquie dévoile le prototype de sa première voiture électrique

ISTANBUL — Le prototype de la première voiture électrique turque a été dévoilé vendredi lors d’une cérémonie en présence du président, Recep Tayyip Erdogan, alors que le pays ambitionne d’en produire 175 000 unités par an à partir de 2022.

Construite par un consortium nommé Turkey’s Automobile Initiative Group (TOGG), soutenu par l’État et regroupant cinq groupes industriels, la voiture se déclinera en cinq modèles et devrait avoir une autonomie de 500 kilomètres. 

La cérémonie a eu lieu à Gebze, dans le nord-ouest de la Turquie, mais la voiture sera produite dans une usine qui sera spécialement construite dans la ville de Bursa, au sud d’Istanbul. 

«Aujourd’hui, c’est un jour historique pour notre pays, nous sommes témoins de la réalisation d’un rêve vieux de 60 ans», a déclaré M. Erdogan. 

Le montant de l’investissement prévu pour la construction de l’usine à Bursa devrait être de l’ordre des 22 milliards de livres turques (4,8 milliards $). Le site doit employer près de 4300 ouvriers.

Support à skis, liquide de lave-glace et alertes des systèmes d’aide à la conduite: les conseils de la semaine

Q Suis-je obligé d’utiliser un support de toit pour transporter mes skis ou puis-je tout simplement les placer dans l’habitacle de mon véhicule?

R  L’habitacle est une solution facile et efficace. Assurez-vous simplement que votre équipement soit sécurisé afin de l’empêcher de glisser en cas de freinage. Il pourrait représenter un danger pour vous et vos passagers, ou encore endommager l’habitacle. Ne l’oubliez pas : les bords des skis et des planches à neige sont particulièrement coupants. En les fixant correctement à l’aide de crochets élastiques aux ancrages dans le coffre, vous pourrez vous rendre à votre montagne favorite en toute sécurité.

N’oubliez pas que la neige fondue peut abîmer la sellerie de votre voiture en plus de créer de la buée sur la face intérieure des vitres. Si vous n’avez pas de sac de transport, prenez le temps de bien essuyer vos skis ou votre planche.

Q  Peut-on mélanger du liquide lave-glace d’été avec celui d’hiver?

R  En été, oui, mais pas en hiver. Utiliser du lave-glace estival pendant la saison froide peut faire geler et fendre le réservoir et les canalisations, voire entraîner des dommages à la pompe qui tentera en vain de le faire gicler sur le pare-brise. Évidemment, c’est sans compter les risques pour la sécurité, si vous ne pouvez pas obtenir de liquide lorsque vous en avez besoin.

Avec le froid mordant des hivers québécois, nous vous suggérons fortement de choisir un lave-glace antigel qui résiste à des températures allant jusqu’à - 40 degrés Celsius ou inférieures. D’ailleurs, n’hésitez pas à le conserver toute l’année; tout ce que vous perdrez, c’est la capacité supérieure du liquide d’été à nettoyer les traces d’insectes sur le pare-brise.

Q  Par mauvais temps, une alerte m’avise souvent que les systèmes d’aide à la conduite de mon nouveau véhicule sont désactivés. Y a-t-il un moyen de les rendre fonctionnels dans ces circonstances?

R  Hélas, les hivers québécois sont ponctués d’importants changements de température et de précipitations diverses. Si la neige, le verglas ou la gadoue obstruent les capteurs, les systèmes d’aide à la conduite, comme le freinage automatique d’urgence et l’alerte de suivi de voie, ne peuvent souvent plus fonctionner correctement. Une alerte s’affiche alors instantanément dans le tableau de bord pour en informer le conducteur. Le seul moyen de réactiver les systèmes consiste à nettoyer les capteurs, une fois stationné en lieu sûr. Entre temps, vous devez redoubler de prudence. Rappelez-vous de toute manière que ces systèmes ne remplacent en aucun cas le conducteur, mais ne font que l’assister.

Détection de drogues: le Québec encore une société distincte

CHRONIQUE / Nous l’avons écrit la semaine dernière pour le choix des véhicules. Mais il semble que le Québec soit encore une fois une société distincte dans l’utilisation des systèmes de détection de drogues sur la voie publique. Alors que huit autres provinces canadiennes utilisent un dispositif approuvé par le gouvernement fédéral.

Ce dispositif, le Dräger DT5000, est à peine plus gros qu’un grille-pain et peut être transporté à bord d’une voiture de patrouille. Il permet de détecter la présence de tétrahydrocannabinol (THC) et de cocaïne dans la salive. 

Le policier qui fait subir le test à un automobiliste soupçonné d’avoir consommé du cannabis ou de la cocaïne invite ce dernier à passer une sonde dans sa bouche durant environ 60 secondes pour récolter un échantillon de salive. Laquelle sonde sera insérée dans le Dräger DT5000 qui donnera un résultat positif ou négatif en dedans de 10 minutes.

Le DT5000 a été approuvé par la procureure générale du Canada de l’époque, Jody Wilson-Raybould, le 27 août 2018. 

«À ce jour, le procureur général du Canada a approuvé deux recommandations du Comité drogues au volant de la Société canadienne des sciences judiciaires concernant des appareils de dépistage des drogues à échantillonnage de liquide buccal. L’approbation d’un deuxième appareil pourrait offrir plus de choix aux organismes d’application de la loi qui souhaitent utiliser les appareils de dépistage des drogues à échantillonnage de liquide buccal dans le cadre de leurs efforts pour lutter contre la conduite avec facultés affaiblies par les drogues», a répondu au Soleil Ian McLeod, porte-parole du ministère de la Justice du Canada.

Selon Rob Clark, directeur général de Dräger Canada, 8 provinces canadiennes sur 10 ont recours au dispositif pour aider les policiers à détecter la présence de drogues dans l’organisme des conducteurs. Seuls Terre-Neuve-et-Labrador et le Québec n’ont pas emboîté le pas.

Des réserves

Sans balayer du revers de la main le DT5000, le ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP) émet des réserves quant à l’efficacité du dispositif. «Les corps de police sont libres d’utiliser l’équipement qui leur convient afin de procéder à des tests de dépistage. Ainsi la décision d’utiliser l’appareil revient à ceux-ci et les coûts associés à l’acquisition de ces équipements sont à leur charge», a répondu par courriel Patrick Harvey, porte-parole du MSP.

«Le Québec considère qu’il est important que le matériel de détection des drogues approuvé [MDDA] soit efficace et qu’il permette de répondre aux besoins opérationnels des corps de police sans compromettre les poursuites criminelles et pénales en matière de capacités affaiblies par la drogue, ce que ne permet actuellement pas le Dräger DT5000», ajoute-t-il.

Selon les explications données tant par le gouvernement du Québec que par Dräger, les provinces disposent de sommes allouées par le ministère fédéral de la Sécurité publique qu’elles utilisent comme bon elles le semblent. Le Québec mise sur la formation d’experts en reconnaissance de drogues (ERD) au lieu de l’acquisition de MDDA.  

Cependant, le résultat positif d’un MDDA, tel le DT5000, ou de l’évaluation par l’ERD ne constituent pas une preuve contre l’automobiliste fautif. Une prise de sang doit être faite pour confirmer la quantité de drogue dans le sang. Un état de fait reconnu autant par les dirigeants de Dräger que par la Gendarmerie royale du Canada (GRC). «Le test du DT5000 est non-invasif», plaide le directeur général de Dräger.

«Les appareils de test de salive approuvés détectent la présence de drogue dans l’organisme et permettent ainsi aux policiers de pousser leur enquête. Contrairement aux alcootests, ces appareils ne sont pas conçus pour donner une valeur quantitative», affirme la caporale Megan Apostoleris, porte-parole de la GRC. «Les policiers continueront d’avoir principalement recours aux tests normalisés de sobriété administrés sur place et aux experts en reconnaissance de drogues pour faire appliquer la loi en présence de conducteurs ayant consommé de la drogue», ajoute-t-elle.

 Selon M. Clark, les ERD font un test en 12 étapes précises qui peut durer jusqu’à 45 minutes. «Quand un ERD est expérimenté, il peut dire précisément sous quelle drogue le prévenu est intoxiqué, selon le comportement de ce dernier.»

Toutefois, des avocats ont tenté de contester la validité des tests du DT5000, arguant un trop grand nombre de «faux positifs» et l’efficacité réduite lors de temps froid. Ce que réfute M. Clark qui soutient que le DT5000 peut fonctionner à une température se situant entre - 4 °C et  20 °C.

Essai-CAA: Ford Edge 2020

Ford a soumis la seconde génération de son populaire Edge à une refonte partielle en 2019.

Aux habituelles retouches esthétiques s’est ajoutée une nouvelle transmission à huit rapports, tandis que l’Edge est devenu le premier VUS à proposer une version ST, inspirée de la lignée sportive de Ford. 

Avec son puissant V6 biturbo, celle-ci est désormais la seule qui offre six cylindres dans la gamme : les autres modèles emploient tous le quatre cylindres de 2,0 litres turbo livré de série depuis 2015. 

Vérification faite, l’Edge tient le coup dans un segment qui compte plusieurs nouveaux venus depuis quelques années. 

Lisez l’évaluation des experts de CAA-Québec afin d’en savoir plus (bit.ly/38OUaKq).

Moto, quad et compagnie: la conduite d'une motoneige avec les facultés affaiblies

Q Quelles sont les sanctions concernant la conduite d’une motoneige ou d’un quad avec les facultés affaiblies?

R  Conduire une motoneige ou un véhicule tout-terrain avec les facultés affaiblies par la drogue, les médicaments ou l’alcool est interdit. 

Le Code criminel s’applique pour la conduite de tous les véhicules à moteur. Ainsi, en cas d’infraction, les sanctions sont les mêmes que celles prévues pour le conducteur de n’importe quel autre véhicule routier. 

Les contrevenants risquent notamment une amende et un dossier criminel.

Auto

Le témoin ABS, la trousse d’urgence hivernale et le transport de boîtes: les conseils de la semaine

Q Depuis quelques jours, le témoin ABS est allumé dans le tableau de bord de mon véhicule. Tout semble fonctionner normalement. Est-ce qu’il peut s’être allumé par erreur?

R  Ce témoin indique que le système de freins antiblocage (ABS) ne fonctionne pas correctement. Cela signifie que même si les freins réagissent comme d’habitude en conduite normale, une ou plusieurs roues pourraient se bloquer sur une chaussée glissante ou lors d’un freinage brusque. Il serait alors plus difficile de conserver la maîtrise de la direction dans l’une de ces situations.

Auto

Véhicules les plus recherchés: le Québec se distingue dans ses choix

CHRONIQUE / On dit souvent que le Québec est une société distincte. Cela s’avère aussi dans les choix que ses citoyens font quand vient le temps de magasiner un véhicule. Et on peut même avancer qu’il existe des disparités au chapitre des villes.

Le site Web autoHEBDO.net a publié récemment les tendances en ce qui a trait aux véhicules recherchés dans ses pages, véhicules neufs et d’occasion confondus. Il appert qu’au Québec la Honda Civic est la grande championne dans le top 10 des véhicules recherchés. Alors que chez nos voisins du ROC (rest of Canada), le camion Ford F-150 se classe au sommet de la liste. Au Québec, ce dernier se trouve quand même à la troisième place.

Auto

Le service d’autopartage Car2Go met fin à ses activités en Amérique du Nord

MONTRÉAL — L’entreprise spécialisée dans l’autopartage Share Now, qui exploite notamment la marque Car2Go à Montréal, a annoncé mercredi qu’elle mettrait fin à ses activités en Amérique du Nord à la fin février.

La société allemande, propriété conjointe des constructeurs automobiles Daimler AG et BMW Group, se retirera en outre des marchés de Londres, de Bruxelles et de Florence la même journée, soit le 29 février, pour se concentrer sur les 18 villes européennes où elle restera présente.

Auto

Essai-éclair: Kia Forte5 GT 2020

Une autre preuve que Kia raffine ses modèles.

Redessinée pour l’année-modèle 2020, la Forte5 (GT comme celle qu’on a pu essayer) a plutôt des airs de Stinger. Et le résultat n’est pas vilain du tout.

Auto

Un nouveau jalon franchi au Canada dans l'électrification de l'aviation

CHRONIQUE / Un vol historique de trois minutes a été accompli la semaine dernière le long de la rivière Fraser à Vancouver.

On met de côté exceptionnellement l’auto cette semaine et on jase aviation. De toute façon, dans ce type d’appareil, il y a un volant — même deux! — qui sert à le contrôler.

Mardi dernier, le transporteur régional Harbour Air, basé à Vancouver, a fait voler pendant trois minutes un avion De Havilland Canada DHC-2 Beaver, construit en 1956, converti à une motorisation électrique. 

Ce vol historique a été effectué par le pdg de Harbour Air, Greg McDougall, un pilote chevronné ayant cumulé plus de 12 000 heures dans son carnet de vol. «Pour moi, c’était comme piloter un Beaver normal, sauf que c’était un Beaver sous stéroïdes électriques», a-t-il commenté à l’AFP après un vol le long de la rivière Fraser, qui jouxte l’aéroport de Vancouver. «En fait, j’ai même dû contenir la puissance.»

Cette conversion a été rendue possible avec l’aide de la firme américaine magniX qui a installé un moteur de 560 kilowatts (équivalent à 750 chevaux) dans le nez du Beaver. La pile, quant à elle, donne une autonomie d’une centaine de kilomètres.

Originalement, le Beaver était livré avec un moteur radial à pistons de 450 chevaux (336 kW). Plusieurs appareils similaires ont été convertis avec des turbines.

Comme on pouvait s’y attendre, l’électrification du Beaver le rend beaucoup plus silencieux (comme on peut le constater dans la vidéo à bit.ly/35sQCeQ), sauf quand le pilote met toute la gomme pour le décollage à cause des pales de l’hélice qui fendent l’air.  Pour le reste du vol, tout se fait dans le silence, sans les pétarades traditionnelles du moteur à pistons.

Il demeure que l’autonomie est somme toute réduite. Mais dans le cas de Harbour Air, ce n’est pas un problème. «Nos vols sont très courts. Nous faisons des liaisons entre Vancouver et Victoria ou Nanaimo [entre autres], ce qui donne des vols d’une durée qui peut varier de 15 à 30 minutes», explique M. McDougall au Soleil.

Par ailleurs, le poids des batteries demeure un enjeu de taille. «Même s’il s’agit d’une batterie à faible densité, elle pèse tout de même 2100 livres.» Ce qui explique l’utilisation potentielle pour de courts vols, jusqu’au jour où il y aura des batteries plus performantes à poids moindre.

Cependant, M. McDougall affirme que le temps de recharge après un vol équivaut à une minute par minute de vol avec une borne de 240 volts. Ce qui est quand même acceptable.

Également, il vante la fiabilité du moteur électrique par rapport à celle des moteurs à pistons ou même à turbine. «Le moteur électrique beaucoup plus fiable, dit-il. Il a l’avantage aussi de se refroidir de lui-même!»

Moto, quad et compagnie: les principales catégories de motoneiges

Q Je désire renouer avec la motoneige pour faire des randonnées avec ma conjointe. Quelles sont les principales catégories de motoneiges sur le marché?

R  Il existe plusieurs catégories de motoneiges : celles conçues pour la montagne, avec des chenilles longues et mordantes; celles conçues pour la performance pure, avec un moteur vitaminé; des modèles pour parcourir les sentiers, où la performance et la stabilité dans les virages sont primordiales; des versions utilitaires faites pour travailler et tirer des charges; et enfin, des motoneiges conçues pour parcourir de longues distances à deux en tout confort. Ce dernier type pourrait particulièrement vous convenir, mais il existe aussi des machines hybrides, capables de passer du sentier à la montagne ou du travail à la randonnée! 

Consultez votre marchand de véhicules de loisirs.

Auto

Les meilleurs pneus à l’arrière, vibrations dans le volant et litiges avec le constructeur: les conseils de la semaine

Q Je possède une camionnette («pick-up») et j’ai remplacé mes deux pneus d’hiver à l’arrière, car ils étaient très usés. Ai-je bien fait d’installer ces deux nouveaux pneus à l’arrière du véhicule?

R  Oui. Que vous soyez propriétaire d’un véhicule à propulsion (roues motrices arrière), à traction (roues motrices avant) ou à quatre roues motrices, vous devriez toujours installer les meilleurs pneus à l’arrière afin de diminuer les risques de dérapage. Pour une traction, certains conducteurs diront qu’ils préfèrent mettre les meilleurs pneus à l’avant pour améliorer la motricité, mais cela se fait au détriment de la sécurité.

Auto

Renault-Nissan-Mitsubishi : «restaurer» la confiance est une priorité

YOKOHAMA — Le nouveau directeur général de Nissan, Makoto Uchida, a déclaré jeudi dans un entretien exclusif accordé à l’AFP que l’une de ses priorités absolues était de « restaurer » une relation de confiance dans l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, en faisant preuve de « transparence ».

«Se respecter, se comprendre, être transparent, mettre tout problème ou question sur la table sans rien cacher, tout montrer : une fois que nous aurons commencé cela, la confiance reviendra forcément», a déclaré M. Uchida, ajoutant : «C’est une de mes premières priorités.»