Yoland Boudreault garde un souvenir ému des quatre saisons où il a présenté le spectacle Apparence à l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi, une jolie séquence qui a pris fin en 2016.

Yoland Boudreault s’ennuie d’Apparence

Yoland Boudreault a eu un pincement au coeur, mercredi matin, au moment de se diriger vers l’hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi. Souhaitant assister à la rencontre de presse consacrée au retour de Jeanick Fournier dans cet établissement, le magicien était à la fois heureux pour elle et un brin nostalgique en pensant au spectacle Apparence qu’il a proposé pendant quatre ans, soit jusqu’à l’été 2016.

« Ça me manque. J’ai alors vécu ma plus belle expérience en tant qu’artiste. C’est pour cette raison que ça me fait un petit quelque chose de revenir ici aujourd’hui. D’une certaine manière, j’ai le sentiment de passer le flambeau », a souligné Yoland Boudreault au cours d’une entrevue accordée au Progrès. Signe que les temps ont changé, le nombre de représentations de Jeanick Fournier chante Céline sera limité à 12, alors que lui-même passait 25 soirées sur la scène.

Il se souvient des salles tranquilles et aussi des fois où les 240 places étaient occupées, de l’année où sa fille comptait parmi ses assistants, ainsi que des décors et accessoires imposants. « Après, on a vendu du matériel à Los Angeles et à Las Vegas », précise le magicien. D’autres pièces ont migré vers l’Europe, ajoute Yves Tremblay, copropriétaire des concessions alimentaires à La Saguenéenne.

« Apparence était le plus gros spectacle de magie au Québec et sans doute aussi au Canada. C’était plus imposant que ce que faisait Luc Langevin à ce moment-là. On avait une van pleine de stock. Juste pour monter tout ça, et je ne tiens pas compte ici du son ni des éclairages, ça nous prenait une semaine, fait remarquer Yoland Boudreault. 

C’est pour cette raison que sept fois sur dix, les gens nous disaient : « On ne pensait pas que c’était aussi gros ». »

À la fin de la saison 2016, quand il est devenu clair que cette production avait fini son règne à La Saguenéenne, l’idée de la présenter hors de la région a été explorée. « On a pensé aller à Québec ou au Manoir Richelieu, mais ça n’a pas abouti. J’ai eu quatre belles années, et maintenant, je fais du corporatif, des partys de Noël et de l’animation de galas. Je peux me rendre à 1 h 05, comparativement 1 h 15 avec Apparence. La différence est qu’avant, je produisais de plus grosses illusions », énonce le magicien.