Wyclef Jean au FIRM

EXCLUSIF / Il s’agit du plus gros nom jamais recruté par le Festival international des Rythmes du Monde (FIRM). Wyclef Jean se produira sur la Zone portuaire de Chicoutimi le 3 août, à la faveur d’un spectacle payant. L’artiste originaire d’Haïti, dont on ne compte plus les succès avec le groupe The Fugees, en solo ou par le biais de collaborations avec des stars telles Shakira, Santana et Whitney Houston, se pointera sur la scène en compagnie d’une dizaine de musiciens et choristes.

Ce n’est pas d’hier que le fondateur du festival, Robert Hakim, tente de recruter ce personnage plus grand que nature, une réalité dont fait foi sa candidature à la présidence d’Haïti soumise en 2011 (elle avait été rejetée parce qu’il n’y résidait pas depuis assez longtemps au goût du Conseil électoral provisoire). « Ça fait cinq ans que nous essayons de l’avoir », a confirmé le promoteur au cours d’une entrevue accordée au Quotidien.

Il ajoute que le musicien, chanteur et producteur était conscient de l’intérêt manifesté par le FIRM, ce qui a constitué l’un des éléments qui ont pesé dans la balance. « Nous savons par son gérant que Wyclef Jean est content de venir au Saguenay et qu’il est étonné de constater que notre événement est toujours vivant après 16 ans, ce qui n’est pas fréquent dans le créneau des musiques du monde. Il y a donc un effet de curiosité », avance Robert Hakim.

Il est d’autant plus heureux que l’été prochain, l’artiste n’effectuera qu’une autre apparition au Québec, soit dans la région de Montréal. Il s’agit donc d’une exclusivité pour l’Est de la province, ce qui devrait inciter plusieurs de ses fans à se rendre dans la région pour le voir. « Ce sera festif. Il fera ses succès à lui, ceux des Fugees et d’autres qui sont nés de ses collaborations avec d’autres vedettes. C’est un gars généreux », note le patron du FIRM.

Trois soirs payants

Le spectacle de Wyclef Jean marquera un tournant pour le festival, en ce sens qu’il fera partie d’un bouquet formé de trois événements dont l’accès sera payant. Mettant en vedette Marc Dupré et les Cowboys Fringants, les deux autres rendez-vous auront lieu le 2 et le 4 août et un passeport donnera accès à cette programmation qui se déploiera sur la Zone portuaire. Il sera offert à compter de samedi midi, au coût de 37 $, via le site du FIRM et le réseau Réservatech.

« Comme le prix d’une place pour Wyclef Jean a été établi à 29 $, il sera avantageux de se procurer le passeport. En plus, les billets seront détachables. Il sera facile de les donner à d’autres personnes », mentionne Robert Hakim. Tout en reconnaissant que l’organisation prend un risque significatif, elle qui n’a jamais déboursé autant pour une tête d’affiche (le cachet se situerait dans les six chiffres), il a confiance dans le pouvoir d’attraction de Wyclef Jean.

« Pour amener des gens de ce calibre, il fallait que l’entrée soit payante et cette expérience aura valeur de test pour le festival. Nous avons déjà offert des spectacles payants sur la Zone portuaire, pour lesquels nous demandions 35 $. Des choses comme la tournée Belle et Bum ou La Compagnie Créole. La différence est que pour le même montant, les gens en verront trois », souligne le promoteur.

Il assure que cet ajout ne compromettra en rien la programmation régulière, celle qui sera offerte sur la rue Racine, du 8 au 12 août. Toujours accessible gratuitement, elle comprendra de gros noms qui seront dévoilés en mai. « Nous ne voulons pas nous asseoir sur nos lauriers. C’est pourquoi nous allons tenter cette expérience sur la Zone portuaire, tout en maintenant le volet gratuit. Si ça marche, nous aurons le meilleur de deux mondes », anticipe Robert Hakim.