La nouvelle expérience de réalité virtuelle Continuance permet aux visiteurs de la Pulperie de Chicoutimi de s’immerger dans l’univers d’Arthur Villeneuve.

Voyage virtuel dans l’oeuvre de Villeneuve

Arthur Villeneuve, un peintre originaire de Chicoutimi, fascine par son art naïf aux couleurs éclatées et aux allures parfois surprenantes. Dès le 22 juin, s’immiscer dans l’univers du mythique peintre, c’est ce que propose la Pulperie de Chicoutimi avec Continuance, une expérience en réalité virtuelle interactive.

Une fois le casque trois dimensions enfilé, le visiteur est plongé dans l’imaginaire d’Arthur Villeneuve où, pour se déplacer, il est emmené à fixer le sol vers l’endroit où il souhaite se diriger. « La technologie développée par Strateolab permet une immersion complète dans un univers qui se veut respectueux de l’oeuvre de Villeneuve et où le participant est coupé de tous autres éléments sonores et visuels », soulève Alexandre Boudreault, président fondateur chez Strateolab.

De gauche à droite, Jacques Fortin, directeur général de la Pulperie de Chicoutimi, Rémi Lavoie, directeur adjoint, et Alexandre Boudreault, président fondateur chez Strateolab.

Devant la porte de la célèbre maison, un simple regard vers le sol nous permet de franchir le pas et d’entrer dans un « enchevêtrement de lignes et de couleurs » typique à l’oeuvre de Villeneuve. Fidèles reproductions des maisons du tableau Portage des roches, barrage et rivière nous entourent. Strateolab a utilisé une technique de restauration des couleurs pour rendre le produit plus attrayant auprès du public, laissant place à une parfaite harmonie entre l’art et le numérique.

Figure de proue
En complément à l’exposition permanente sur Arthur Villeneuve et sa maison, Continuance vient répondre au besoin criant des musées à démocratiser l’art via de nouvelles technologies. « La mission de la Pulperie de Chicoutimi étant de mettre en valeur des artistes régionaux, Continuance nous permet non seulement d’agir en ce sens, mais en plus, on vient le faire d’une manière bien spécial. On veut que le musée soit reconnu comme un exemple à suivre au Québec », précise avec fierté Jacques Fortin, directeur général de la Pulperie de Chicoutimi.

Il aura fallu un peu moins d’un an et quelque 50 000 $ pour que la collaboration entre le studio de production Strateolab et La Pulperie de Chicoutimi prenne vie. En plus de constituer une valeur ajoutée à l’exposition d’Arthur Villeneuve, Continuance agira à titre de banc d’essai pour connaître les bonnes habitudes à adopter en réalité virtuelle. Les résultats seront dévoilés en octobre lors du Congrès Société des musées du Québec.