Le pianiste Victor Simon renouera avec ses fans québécois, le 19 octobre, à l’occasion d’un concert donné à Buenos Aires. Il sera l’invité virtuel du festival Tang-aux-foins, qui a reporté sa dixième édition à 2021.
Le pianiste Victor Simon renouera avec ses fans québécois, le 19 octobre, à l’occasion d’un concert donné à Buenos Aires. Il sera l’invité virtuel du festival Tang-aux-foins, qui a reporté sa dixième édition à 2021.

Victor Simon en mode virtuel au Tang-aux-foins, en attendant 2021

Daniel Côté
Daniel Côté
Le Quotidien
Faute d’organiser des concerts à Saint-Fulgence, comme c’est la coutume depuis dix automnes, le festival Tang-aux-foins propose aux amateurs de tango un autre genre de rendez-vous. Ils sont invités à se brancher le 17 octobre à 19h, afin d’assister à une performance du pianiste Victor Simon. Cet artiste bien connu au Québec, où il a vécu de 1997 à 2014, se produira directement de Buenos Aires par l’entremise de la plateforme Zoom.

Pour s’inscrire, il suffit d’écrire à l’adresse www.tangauxfoins.com. Aucun montant n’est exigé, mais les personnes qui le désirent peuvent effectuer une contribution volontaire. Elles ont aussi l’opportunité de soumettre des demandes spéciales jusqu’à vendredi. « Le programme comprendra du folklore, ainsi que du tango. Et bien sûr, Victor fera des pièces d’Astor Piazzolla », a précisé le cofondateur du festival, Gaël Chabot-Leclerc, lors d’une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

C’est en le voyant donner un concert virtuel, il y a deux semaines, que l’idée lui est venue de tenir cette activité. L’Argentin, qui a participé à deux éditions du Tang-aux-foins (la dernière fois, c’était en 2015), n’a pas été difficile à convaincre. Lui qui aurait dû se pointer dans le cadre de la dixième édition, ce qui lui aurait permis de jouer, en plus de diriger un orchestre formé de dix musiciens, clôturera la soirée en échangeant avec ses fans québécois.

« Beaucoup de gens le connaissent et seront contents de le revoir. C’est un truc qui a été préparé à la dernière minute. On le fait pour montrer que nous sommes encore là et on ne sait pas à quoi ça peut mener, fait observer Gaël Chabot-Leclerc. On va voir comment les amateurs de tango réagiront et qui sait ? Peut-être que ça nous incitera à proposer une ou deux activités, entre les éditions régulières du Tang-aux-foins. En février et en juin, par exemple. »

Le festival sera en effet de retour dès 2021, toujours à Saint-Fulgence. Le programme comprendra les deux projets mettant Victor Simon à contribution. En prime, le groupe Guardia Nueva, dont fait partie Gaël Chabot-Leclerc en tant que percussionniste, reprendra du service. Les autres membres sont Andréa Tremblay-Legendre (piano), Sandrine Vachon (violon) et Mathieu Boily (contrebasse).

« Le Conseil des arts du Québec a confirmé que la subvention qui aurait été versée cette année sera disponible lorsque nous célébrerons notre dixième édition en 2021. Il a été rapide et généreux, commente Gaël Chabot-Leclerc. Puisque nous n’aurons pas besoin de formuler une nouvelle demande, nous avons l’esprit en paix. »

Pour revenir à la soirée du 17 octobre, elle s’ouvrira sur un repas que chacun devra préparer à la maison, comme de raison. Notons cependant que la technologie permet d’organiser des tablées virtuelles, une possibilité qui sera offerte dès 17h30. Les gens pourront passer du bon temps en petit comité avant de rejoindre Victor Simon en Argentine, sur le coup de 19h.