Cinquante écrits publiés par des professeurs de l’Université du Québec à Chicoutimi ont été sélectionnés afin de souligner les 50 années d’existence de l’établissement. Plusieurs des auteurs étaient réunis, jeudi soir, dans le cadre du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

UQAC: 50 ans d’histoire à travers les écrits

L’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a souligné ses 50 ans d’histoire à travers les écrits de ses professeurs, jeudi, dans le cadre du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’établissement a rendu hommage à 50 de ses professeurs qui ont marqué son histoire dans le cadre d’un événement baptisé 50 ans d’écrits, 50 ans d’histoire.

Plusieurs personnes étaient présentes dans le cadre de l’événement 50 ans d’écrits, 50 ans d’histoire. - Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Un écrit a été sélectionné pour chacune des 50 années d’existence de l’université. Les 50 auteurs choisis dans le cadre d’une sélection non compétitive, mais symbolique, ont été invités à se joindre à ce que la rectrice Nicole Bouchard a qualifié de « fête de famille ».

Tout un travail a été effectué afin de sélectionner les 50 écrits.

La rectrice Nicole Bouchard et la directrice générale de la Société historique du Saguenay Joëlle Hardy ont procédé au lancement d’un numéro spécial de la revue Saguenayensia consacré à l’UQAC.- Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

« Plus de 700 monographies et 4000 articles scientifiques ont été recensés, sans compter les mémoires, les thèses et les articles rédigés par les chargés de cours. Le défi était de choisir. On y est allé en alternance entre les départements pour représenter l’ensemble des champs de savoir », explique la rectrice.

Les 50 titres garniront la bibliothèque du bureau de Nicole Bouchard. Ils seront aussi réunis au cœur de la Bibliothèque Paul-Émile Boulet de l’UQAC.

Jean-Pierre Vidal, fondateur de La Bonante, était présent pour souligner la publication prochaine du 50e numéro de la revue. - Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

« On voulait laisser une trace. On espère que les suivants continueront pour les années à venir, affirme Nicole Bouchard. C’est un legs pour les prochaines générations de recteurs et pour toute la communauté. »

L’UQAC a également profité de l’occasion pour souligner le 50e anniversaire de La Bonante, la revue littéraire de l’établissement. Son fondateur, Jean-Pierre Vidal, était présent pour l’occasion. Publiée une fois par année, la revue, dirigée par la professeure Cynthia Harvey depuis 2009, présente les textes de ses deux concours annuels. Son 50e numéro sera publié en 2020.

Saguenayensia

La soirée a également été l’occasion de lancer le nouveau numéro particulièrement volumineux de la revue Saguenayensia, consacrée à l’UQAC. La Société historique du Saguenay a collaboré avec l’UQAC afin de créer 80 pages de contenu sur l’histoire de l’établissement d’enseignement. « Une quarantaine de personnes ont contribué. Ç’a été un travail de longue haleine pour produire un produit de qualité qui, je l’espère, saura vous ravir », a affirmé Joëlle Hardy, directrice générale de la Société historique du Saguenay.

+

LE SOUPER DE POÉSIE EST DE RETOUR

Après trois ans d’absence, l’activité Souper de poésie, Lectures, Délices et Harmonie est de retour à l’Auberge des Battures de La Baie. Vendredi soir, les participants auront droit à un repas quatre services, entrecoupés de performances de trois auteurs. Les mots de Herménégilde Chiasson, Sébastien Dulude et Louis-Karl Picard-Sioui seront accompagnés de la musique de Charles Poliquin. « On a ramené l’activité à la demande des gens qui s’en ennuyaient », souligne Sylvie Marcoux, directrice générale du Salon. Il est toujours possible de réserver une place au 418 544-8234