Maryline Simard et Manon Blackburn de l’ARLPH.

Une tribune pour les artistes handicapés

Après une pause d’un an, le festival culturel « Un talent pas si différent », qui donne la place aux personnes handicapées du Saguenay–Lac-Saint-Jean, sera de retour au printemps prochain pour sa deuxième édition, du 1er avril au 1er mai.

Tenu une première fois en 2017, l’événement organisé par l’Association régionale de loisirs pour les personnes handicapées du Saguenay–Lac-Saint-Jean (ARLPH) revient cette année et promet de mettre de l’avant les talents de plus de 100 personnes handicapées qui participeront en tant qu’artistes.

Entre autres activités au programme, une exposition de peintures, de sculptures, de mosaïques, de dessins et de photos sera présentée aux bibliothèques d’Alma et de Jonquière.

« On va aussi avoir Sylvain Lavoie de Saint-Eugène-d’Argentenay qui exposera son livre Apprivoisons la différence. C’est une personne qui est atteinte de paralysie cérébrale et il raconte son histoire. On aura aussi des journées portes ouvertes dans nos organismes et dans certaines écoles », mentionne la directrice de l’ARLPH, Manon Blackburn.

Un spectacle de clôture d’une durée de deux heures aura également lieu à la salle Pierrette-Gaudreault du Mont-Jacob, le 1er mai. Il y a deux ans, la chanteuse Jeannick Fournier, qui a adopté avec son conjoint deux enfants trisomiques, avait assuré le spectacle à titre de marraine d’honneur de la première édition de l’événement et devrait reprendre le même rôle cette année.

La programmation complète du festival « Un talent pas si différent » sera dévoilée en mars prochain.