LouNat participera à la soirée de slam organisée par l’Association Québec-France-Saguenay, le 9 octobre, aux côtés de son collègue français Jocelyn Dorangeon.

Une soirée de slam à Jonquière

Au fond, il n’y a rien de plus naturel qu’une soirée de slam organisée par l’Association Québec-France-Saguenay. Participer à des échanges culturels entre ces trois entités, c’est forcément compatible avec l’amour des mots, des phrases bien tournées, parfois éblouissantes, qui anime les adeptes de cette discipline de plus en plus populaire.

C’est aussi ce que pense Rosaire Gagnon, président de l’Association Québec-France-Saguenay. Puisqu’il faut tenir une activité-bénéfice chaque année, l’idée lui est venue de miser sur le slam. « Ce sera aussi un moyen de rajeunir nos effectifs, tout en s’appuyant sur une discipline qui met la langue en valeur. Nous comptons près de 80 membres, mais il faut développer une relève », a-t-il raconté à l’occasion d’une entrevue accordée au Quotidien.

Un autre facteur tient au contexte dans lequel évolue l’organisation créée en 1986. Elle est loin, l’époque où ses activités étaient appuyées par le gouvernement du Québec. Il faut se débrouiller pour préserver l’avenir, d’où la décision de tenir un spectacle le 9 octobre à 19 h, à la salle Nikitoutagan de Jonquière. Les billets sont disponibles au coût de 20 $ en prévente (on réserve d’ici au 1er octobre, en téléphonant au numéro 418 718-0853). À la porte, ce sera 25 $.

« La capacité de la salle s’élève à 175 places et nous souhaitons la remplir. C’est costaud comme défi, mais nous croyons qu’il y a suffisamment d’amateurs de slam au Saguenay–Lac-Saint-Jean pour faire de cette soirée une réussite. Après tout, nous profiterons de cet événement pour mettre la langue française en évidence », fait valoir Rosaire Gagnon.

Sa confiance s’appuie notamment sur les têtes d’affiche, Jocelyn Dorangeon et LouNat. Lui est originaire du Périgord et a remporté le concours de slam chapeauté par la Fédération France-Québec-Francophonie. Quant à la Québécoise, elle a triomphé au cours de l’édition 2018-2019 du concours organisé par Slam Québec. Ils seront rejoints par deux artistes de la région, Diane Bourget et François Drolet.

« En plus, nous avons bon espoir d’accueillir la personne qui remportera la finale de Slam Saguenay, une épreuve qui aura lieu le 1er octobre, au Bar à Pitons de Chicoutimi. Pendant notre soirée, cependant, les participants ne seront pas mis en compétition. Il se pourrait aussi qu’on n’impose pas la règle des trois minutes », laisse entrevoir Rosaire Gagnon.