Tam Tam Macadam accueillait dimanche le groupe Kattam et ses Tam-Tams, qui est reconnu pour ses multiples talents au n’goni, balafon, djembé, derbouka, naffar et dhol.

Une réussite pour Tam Tam Macadam

Découvertes musicales, échanges inspirants, la 18e édition du festival Tam Tam Macadam a encore une fois été une réussite, selon ses organisateurs. Durant les quatre jours d’activités, plusieurs artistes tels que Wesli ou encore Ayrad ont fait vibrer la Place Cogeco d’Alma et ont attiré une foule de mélomanes.

« C’était un super festival. Les journées pluvieuses n’ont pas empêché de beaux publics ‘‘crinqués’’ à venir voir nos spectacles et à participer à nos activités », a commenté Camille Bégin, assistante à la coordination de l’événement dans un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

Tam Tam Macadam accueillait dimanche le groupe Kattam et ses Tam-Tams, qui est reconnu pour ses multiples talents au n’goni, balafon, djembé, derbouka, naffar et dhol.

Tam Tam Macadam était le théâtre de nombreux spectacles de musique du monde et de lieux d’échanges, de jeudi à dimanche. Du côté des activités interculturelles, plusieurs cultures ont été mises en valeur lors des différents 5 à 7 de l’événement, qui se tenaient sous un chapiteau, à l’abri de la pluie ce qui a encouragé plusieurs curieux à se présenter. Les organisateurs veulent amener les gens à s’intéresser à la musique du monde et à engendrer des rencontres interculturelles, « mais aussi de faire la fête ! », a ajouté, la coordonnatrice.

L’un des moments coup de cœur pour l’assistante à la coordination était le spectacle d’Ayrad. « C’était samedi et c’était plein. Tout le monde ‘‘trippait’’ et le groupe a été une révélation pour tout le monde », a-t-elle noté. Le « jam » des étudiants du Collège d’Alma, qui clôturait l’événement, dimanche, a aussi été un beau moment, selon elle.

Tam Tam Macadam accueillait dimanche le groupe Kattam et ses Tam-Tams, qui est reconnu pour ses multiples talents au n’goni, balafon, djembé, derbouka, naffar et dhol.

Selon les estimations de Mme Bégin, il y aurait eu plus de festivaliers que l’édition de l’année dernière, mais il était encore trop tôt pour avoir des données exactes.