Une rare visite des Dear Criminals

Le Bistro Café Summum de La Baie recevra de la belle visite, le 11 mars. Pour la deuxième fois seulement, le groupe montréalais Dear Criminals donnera un spectacle au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il se pointera sur la scène à 21 h et profitera de l'occasion pour explorer son catalogue, tout en ouvrant une fenêtre sur son dernier opus, Seven Songs for Nelly.
Pour ceux qui l'ignoreraient, la Nelly en question est Nelly Arcan, dont un film réalisé par Anne Émond explore les multiples identités, jusqu'à la fin tragique. On a beaucoup entendu la reprise du succès de Vicky, Le temps des fleurs, mais ce que laisse filtrer cet enregistrement, d'abord et avant tout, c'est le subtil maillage des voix et des arrangements électro, autant que leur extrême douceur teintée de mélancolie.
En cela, il est représentatif de la manière propre aux Dear Criminals, dont la démarche s'inscrit en marge des tendances du marché. « On fait de la musique déprimante et j'aimerais qu'il y ait plus de place pour ça, comme dans les années 1990. À ce moment-là, Radiohead et Nirvana pouvaient remporter un succès commercial en exposant des émotions viscérales », a souligné la chanteuse Frannie Holder mercredi, lors d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.
Elle-même place sur un piédestal le groupe Portished, qui l'a accompagnée dans des périodes difficiles de sa vie. Ça reste son modèle absolu, des compositions intemporelles et pas racoleuses pour deux sous. « Aujourd'hui, on dirait que la musique n'est plus qu'une question de "stardom". On magnifie la personne en proposant des airs joyeux, souvent insignifiants », déplore l'artiste.
Il lui semble également que les diffuseurs sont plus frileux, du moins au Québec. « On ne joue pas beaucoup dans la province parce qu'ils trouvent ça risqué de présenter un groupe qui fait des chansons déprimantes en anglais. C'est pour cette raison que j'ai été surprise, et contente, de recevoir l'invitation du Bistro Café Summum », confie Frannie Holder.
Le groupe n'abordant pas les spectacles de la même manière que les autres, il ne fera pas de celui de La Baie une vitrine pour le nouvel opus, au détriment des précédents. « Nous préférons jouer nos meilleures tounes, parmi toutes celles qui ont été enregistrées depuis dix ans », indique la chanteuse. Toujours à propos du spectacle de samedi, précisons que deux formules sont proposées aux amateurs. Ils pourront arriver à 21 h ou participer à un souper qui débutera à 18 h.